Cet article a été lu 2285 fois.

Dans le cadre de la trente-deuxième journée de la Ligue Magnus, les Ducs d’Angers recevaient les Aigles de Nice, avec l’objectif d’enchaîner une troisième victoire consécutive. Les Angevins n’auront pas tremblé durant cette rencontre, menant même de cinq buts, avant d’avoir une baisse de régime qui profitera aux Niçois pour inscrire deux buts. Avec cette nouvelle victoire (5-2), les Ducs vont pouvoir aborder la double confrontation contre les Brûleurs de Loup grenoblois, avec le plein de confiance.

D’entrée de jeu, Angers va prendre la mesure du match. Belle remise de Maxime Lacroix pour Matt Carter, mais Vilim Rosandic, le gardien de but adverse, s’interpose (1’13). Danick Bouchard tente sa chance, mais le portier adverse repousse le palet (5’26). Il n’a pas plus de chance, où après s’être débarrassé de son défenseur, il bute à nouveau sur le gardien de but (7’31). Nice réplique par Frédéric Bergeron, mais Florian Hardy est vigilant (12’10). Une poignée de secondes plus tard, le défenseur niçois, Aurélien Dorey, tergiverse et Matt Carter en profite pour récupérer la rondelle en zone neutre et partir seul au but, il ne manquera pas l’occasion d’ouvrir le score d’un beau lancer du poignet, dans la lucarne gauche de Vilim Rosandic (1-0, 12’19). Angers va ensuite bien gérer une double infériorité numérique, en étant solide défensivement. On rentre dans la dernière minute du premier tiers-temps, un défenseur niçois se fait subtiliser le palet derrière son but par Cody Campbell, ce dernier sert ensuite idéalement Danick Bouchard, bien positionné dans l’enclave (zone directement face au gardien de but entre les deux cercles de mise-au-jeu) qui n’a plus qu’à fusiller le gardien de but adverse (2-0, 19’20). Au retour des vestiaires, les Angevins continuent avec la même intensité de jeu, et Patrick Coulombe va en profiter pour marquer son premier but de la saison, à la suite d’une belle passe du revers de Clément Masson (3-0, 23’36). Puis, on va assister à deux minutes de folie avec trois buts inscrits. Les Ducs vont profiter d’une double supériorité numérique pour inscrire deux buts de plus. Côté gauche, Clément Masson va servir au deuxième poteau Matt Carter, qui va signer un doublé d’un tir imparable sous la barre transversale (4-0, 27’50). Puis sur une superbe action collective, Masson envoie une transversale à Matt Carter, qui feinte le tir, pour ensuite réaliser une superbe passe au deuxième poteau côté droit pour le jeune Loïc Farnier, qui en profite pour trouver l’angle ouvert du but adverse (5-0, 28’15). C’est l’occasion pour l’entraîneur niçois, Stanislav Sutor, de demander un temps-mort et de changer de gardien de but, avec la rentrée en jeu de Julian Barrier-Heyligen. Avec cinq buts d’avance, les Angevins vont un peu se relâcher et les Niçois vont en profiter. Dans un duel, le long de la balustrade, côté gauche, Matej Palocko s’extirpe avec le palet et va se jouer à lui tout seul de l’équipe adverse pour réduire le score (5-1, 29’50). Danick Bouchard ne va pas réussir à contrôler le palet et il va le perdre au bénéfice de Juuso Perttila, qui sert en profondeur Tuukka Rajamaki, ce dernier va envoyer un super lancer dans la lucarne gauche de Florian Hardy (5-2, 33’01). Dans le troisième tiers-temps, Angers va gérer son avantage. Durant ces vingt minutes, Danick Bouchard sera l’auteur d’une superbe action individuelle, où il enchaînera les dribbles pour se retrouver devant le dernier rempart adverse, mais il ne trouvera pas la faille et le score n’évoluera plus.

Ligue Magnus, 32e journée.

Les Ducs d’Angers Les Aigles de Nice : 5-2 (2-0, 3-2, 0-0)

Buts : Matt CARTER (12’19), Danick BOUCHARD (19’20), Patrick COULOMBE (23’36), Matt CARTER (27’50) et Loïc FARNIER (28’15) pour Angers ; Matej PALOCKO (29’50) et Tuukka RAJAMAKI (33’01) pour Nice.

Pénalités : huit minutes sur quatre infractions pour Angers ; douze minutes sur six infractions pour Nice.

Crédit photos : Déborah ANNE

Les réactions d’après-match en vidéo !