Après avoir stoppé une série de six défaites consécutives, l’EAB a rebondi la semaine dernière en remportant ces deux confrontations face à Toulouse (86-82), puis face à Bordeaux (73-66). Demain, les Angevins se déplacent en Vendée pour y défier les Sables d’Olonne et tenter de décrocher un troisième succès de rang.

L’heure est à l’accalmie du côté de l’Étoile Angers Basket. Le club angevin a su rapidement stopper une mauvaise spirale qui l’engluait dans le bas du classement de la poule A de Nationale 1. Même s’il n’est pas question de relégation cette saison au troisième échelon du basket français*, l’EAB ne s’était pas rassurée dans le jeu et dans les résultats ces dernières semaines avant de rebondir et de créer la surprise mardi dernier face à Toulouse, équipe du haut de tableau.

Défaits de trois unités quelques jours plus tôt sur le parquet toulousain (68-65), les joueurs de Laurent Buffard avaient pris leur revanche à domicile (86-82), grâce notamment à un très bon Stephan Gauthier, auteur de vingt-cinq points dans la partie. Ce succès probant ne fut pas le seul de la semaine pour Angers qui enchaîna le samedi suivant contre Bordeaux (73-66). Cette fois, c’est tout le collectif angevin qui s’est montré à la hauteur pour disposer de la lanterne rouge bordelaise. Lucas Boucaud, Jason Jones et Rida El Amrani franchirent la barre des dix points inscrits au cours de la rencontre.

C’est maintenant au tour des Sables-d’Olonne de se dresser devant des Angevins qui souhaitent terminer au mieux cette saison compliquée. En face, les Vendéens restent sur une belle victoire à l’extérieur contre Tarbes (79-71) et se positionnent actuellement à la neuvième place au classement. L’EAB devra se méfier notamment des hommes forts de cette formation vendéenne : le meneur Arnaud Imhoff, l’ailier Dylan Gana, l’arrière américain Kristopher Fulwood-Davis, ainsi que l’ailier fort jamaïcain Ricardo Alliman. Même si les enjeux comptables sont faibles à l’occasion de cette fin de saison tronquée, les partenaires d’Alexis Desespringalles ont l’occasion de repasser à égalité au classement avec les Sablais.

Alors qu’il ne reste que quatre matches à l’Étoile Angers Basket avant la fin de la saison, l’occasion est pour les Angevins de faire bonne figure lors de ce derby des Pays de la Loire, contre un club qu’ils avaient déjà battu largement à l’aller (73-57). De plus, les Angevins découvriront la salle qui accueillera le tout premier All Star Game NM1/Pro B en juin prochain. Cette vingt-sixième journée sera surtout l’opportunité de confirmer le regain de forme angevin aperçu lors des deux dernières rencontres. Alors, jamais deux sans trois ?

*Petit rappel : l’arrêt des compétitions amateurs a provoqué le principe de non-rétrogradation pour les équipes de Nationale 1, cette année. Étant donné que le championnat de NM2 a été annulé cette saison, seules les formations terminant premières des poules A et B à l’issue de la phase régulière pourront accéder à la Pro B. En effet, pour alléger un calendrier chargé et bouleversé par le Covid-19, la Fédération a annulé la phase 2 qui était prévue pour départager les meilleures équipes des deux poules et garantir deux tickets d’accession en Pro B.

 

Cet article a été lu 276 fois.