Après avoir connu le mur au marathon de la Rochelle, malgré une préparation sans faille, mais sûrement après analyse, avec un départ trop rapide, l’envie de se tester à nouveau sur cette distance mythique est vite venue comme une évidence. Le choix du marathon de la Loire est aussi vite apparu, le fait de retrouver un marathon dans le département est une excellente initiative pour tous les coureurs du 49. Après une première prise de contact avec l’équipe organisatrice, le rendez-vous était pris pour le 16 avril. J’avais volontairement choisi de ne pas faire la saison de cross, pour pouvoir me poser un peu en janvier et repartir sur un plan d’entraînement, début février, avec environ six ou sept séances d’entraînement par semaine et une moyenne pouvant aller jusqu’à 130 km. Le plan d’entraînement touche, désormais, à sa fin et la perspective du marathon se rapproche à grands pas. Une autre aventure cette fois-ci humaine se rajoute à ce projet, en janvier dernier, l’association Handi’namique, présidée par Nathalie Da Costa, m’a sollicité pour en être la marraine. Cette association a pour but de faciliter l’accès aux loisirs aux personnes non valides, tout en les partageant avec des personnes valides. Les sorties sont nombreuses, bowling, chiens de traîneaux… J’ai donc décidé, sur ce marathon, d’effectuer un parrainage pour cette association, à chaque kilomètre couru des personnes font des dons. La générosité des collègues, des amis et aussi la famille de la course à pied du 49 s’est mobilisée et je leur adresse un immense merci ! À ce jour, nous avons récolté plus de 500 euros, ce qui permettra d’assurer une partie de l’achat d’une Joëlette pour l’association et d’envisager de pouvoir emmener sur des courses des personnes non valides. Alors rendez-vous le dimanche 16 avril, mais quoi qu’il arrive, quelle que soit ma place, mon chronomètre, je retiens avant tout cette belle aventure et cet élan de générosité.

Cliquez-ici pour plus d’informations sur le marathon de la Loire

Cliquez-ici pour plus d’informations sur l’association Handinamique 49

Cet article a été lu 1845 fois.