Cet article a été lu 271 fois.

Le Badminton Angers Club continue de progresser et d’évoluer. Ses jeunes talents également grâce à son école de formation (EFB) qui est labellisée trois étoiles par la Fédération Française de Badminton. Un label de plus pour l’école de formation jeunes du BAC 49 qui poursuit son développement et son souhait d’approcher la barre des cent jeunes l’an prochain.

Le Badminton Angers Club vient de se voir attribuer, comme l’an passé, le label trois étoiles décerné par la Fédération Française de Badminton (FFBAD) pour son école jeunes. Le club conforte ainsi son ambition et revendique par l’obtention de cette nouvelle distinction, la qualité des entraînements et des encadrements à destination des jeunes Angevins.

L’apprentissage du badminton est réalisé auprès des jeunes de six à dix-sept ans par le biais de deux entraîneurs diplômés d’État assisté par une équipe d’encadrants bénévoles. Le BAC 49 a vu son école de formation passée d’une vingtaine de jeunes badistes en 2015 à près de quatre-vingts cette année sur les deux cent quatre-vingts licenciés. Une explication qui se trouve dans plusieurs éléments : le badminton est le premier sport scolaire en France, l’approche et l’état d’esprit du club envers les jeunes et l’accueil de tout jeune, quelle que soit sa motivation et/ou son niveau, font du BAC 49, une référence au niveau local.

Club familial, alliant compétition et loisirs, le Badminton Angers Club continue à s’engager pour la jeunesse et demeure actif au sein de la commune. L’inclusion des jeunes par le sport reste le maître-mot au sein du BAC 49 et ce dernier met tout en œuvre pour y parvenir et cela auprès des jeunes Angevins de tous les secteurs de la ville d’Angers.

* La Fédération Française de Badminton a créé un label permettant de classifier et d’identifier les structures accueillant des jeunes. Ce label va de un à cinq étoiles. L’obtention d’un label n’est pas reconductible tacitement et n’est valable que pour une saison. Il faut que l’école de formation organise des tournois, mette en place des actions facilitant la progression des jeunes sans quoi elle verrait sa labellisation supprimée l’année d’après.