Rencontre avec Jérôme BLOUIN, l’un des cadres de l’équipe seniors du CAS Possosavennières. Il nous évoquera son parcours sportif et reviendra sur la saison sportive de son équipe. Ensuite, il nous parlera de la vie du club et de l’ambiance au sein du vestiaire Saponarien. Puis, il nous donnera son avis sur son entraîneur, Étienne THARREAU, ainsi que sur certains de ses coéquipiers, sans oublier ceux qui œuvrent au quotidien pour le club. Enfin, il nous présentera Fresn’stival, un festival organisé par le CASP, où il espère atteindre les 1000 festivaliers le jour J.

Pouvez-vous me faire une petite présentation de vous et de votre parcours sportif, ainsi que votre rôle au sein du club ?

“Moi, c’est Jérôme (pas le chanteur hein…), trente-six ans, responsable des services techniques de la commune de Savennières (#CaFaitToutDeSuiteMieuxQueCantonnier) et papa d’un petit Charlie de sept ans. Cela fait maintenant huit ans que je vis dans la vallée de Rochefort. J’ai commencé le football à l’âge de six ans au club de Possosavennières (une finale de coupe de l’Anjou en 2005 contre le SCO), une petite parenthèse à l’ES Bouchemaine (cinq ans quand même la parenthèse (rire)), puis retour au CASP depuis 2013. A Bouchemaine j’ai vécu cinq belles années, avec trois finales de coupe de l’Anjou, dont une gagnée en 2009, et une montée en Division d’Honneur. #MerciLesVerts. Au sein du CASP, j’ai été éducateur de 1991 à 2010. Depuis, je joue en senior et je reste présent en tant que bénévole, dès que l’occasion se présente.”

Que pouvez-vous nous dire sur votre saison actuelle, sur les points positifs et sur ceux à améliorer en vue d’atteindre les objectifs fixés en fin de saison ?

“Le début de saison a été compliqué, beaucoup de matchs perdus, un jeu collectif approximatif… J’ai eu la sensation d’un manque de cohésion au sein de l’équipe, suite aux départs de certains joueurs qui étaient un peu la colonne vertébrale de l’équipe. Depuis le mois de janvier et une petite mise au point entre nous, ça va nettement mieux ! Notre objectif cette année : être dans les six premiers du tableau. Nos points forts : la notion de groupe et l’envie (on dit de nous que nous sommes compliqués à jouer). La communication au sein de l’équipe nous aidera à atteindre notre objectif, j’en suis sûr. Bon à ce jour (article réalisé le 23/03/2020), je pense malheureusement que la saison est terminée… Bon confinement à tous et bon courage au personnel soignant !!”

Parlez-nous un peu de la vie au club, de l’ambiance dans le vestiaire… ?

“L’équipe seniors A, c’est presque un groupe de vingt joueurs, c’est comme une bande de potes, une deuxième famille. Je ne parle pas que de l’équipe A, je parle de tout le club, on se voit beaucoup en dehors du club (#MerciDimitri). C’est un club familial et convivial, où tout chacun s’y retrouve. Ce que j’aime dans ce club, c’est l’implication de chacun, l’intérêt que tout le monde porte aux équipes des uns et des autres. Chacun sait se rendre disponible si besoin, cela fait plaisir à voir !”

A ce sujet, que pouvez-vous nous dire sur votre entraîneur, vos coéquipiers, le plus chambreur, le plus superstitieux, celui qui arrive le plus en retard… celui qui prend le plus soin de son style vestimentaire ?

“Étienne (Tharreau) est un bon entraîneur, même si le ton monte quelquefois, je pars souvent au quart de tour, mais on se connaît bien, c’est avant tout un ami. JF, son entraîneur-adjoint la semaine, ne comprend pas trop les exercices (alors les joueurs l’aident) et part de la séance pour… (Connectez-vous pour lire la suite ou abonnez-vous en cliquant sur ce lien).

 

 

Cet article a été lu 709 fois.