Championnat Départemental 3, groupe E, 19e journée.

FC Plessis-Grammoire – ES Val-Baugeois : 6-1 (MT : 2-0)

Buts : Samuel RENAUD (24e), Matthieu MARCHAND (34e), Jonathan BELOUIN (50e), Willy BOUTTIER (65e), Thibaud POIRRIER (sp., 77e) et Quentin GODARD (90e) pour le FC Plessis-Grammoire.

Cliquez ici pour voir le classement

Résumé de Jonathan BELOUIN, entraîneur-joueur du FC Plessis-Grammoire :

“Dimanche, nous recevions l’équipe de Bauné, quatrième au classement et qui joue le haut de tableau de notre championnat. Il est temps que la saison se termine car, au niveau de notre effectif, c’est toujours autant compliqué de préparer les matchs. Il y a eu encore pas mal d’absents et de changements de positionnement de joueurs, suite à cela. Malgré tout, nous voulions surfer sur notre très bonne deuxième partie de saison.

Le match commence et nous mettons dès le début, le pied sur le ballon. Nous nous procurons également vite des occasions. Le terrain et l’air est chaud, mais aussi sec, physiquement pourtant, nous répondons présents. Nous enchaînons les ballons longs et courts, et nous passons au milieu et sur les côtés. Les consignes ont été parfaitement respectées ! A la 24e minute de jeu, Samuel Renaud se positionne balle au pied à l’angle de la surface gauche, puis réalise un petit festival de dribbles et ajuste le gardien de but adverse (1-0, 24e). Dix minutes plus tard, notre latéral, Matthieu Marchand, poursuit sa montée de balle de près de soixante mètres et va inscrire le deuxième but de l’équipe, à l’issue d’un super rush ! (2-0, 34e). La mi-temps arrive et je n’ai rien à dire à mes joueurs, qui produisent un très bon football, ne laissant qu’une demi-occasion à l’équipe adverse.

Nous n’avons pas été mis en danger et nous attaquons la seconde mi-temps sous le même tempo. A la 50e minute de jeu, j’hérite d’un ballon à l’angle de la surface de réparation, après un très bon travail de mon latéral Willy et de mon ailier Nicolas Blondeau, j’enroule ma frappe qui va trouver l’opposé du but sous la lucarne (3-0, 50e). Les jaloux diront qu’elle a été légèrement contrée, les vrais savent (rire). A la suite de cela, nous baissons le pied ou plutôt, nous la jouons plus tranquille, et sur un manque de concentration et un excès de confiance de l’ensemble de l’équipe, nous nous faisons surprendre par le numéro 7 adverse qui, d’une belle frappe dans la surface de réparation, trouve la lucarne (3-1, 57e). C’est le bémol du match, prendre un but sur leur seule frappe de la seconde mi-temps. J’avais peur, à ce moment-là du match, que les mecs retombent dans leurs travers, mais non, ils ont recommencé à jouer vers l’avant et par l’intermédiaire de Willy Bouttier, sur une merveille d’action collective, nous trouvons une nouvelle fois le but (4-1, 65e). Mes joueurs me font vraiment plaisir, le jeu est beau, bon et efficace. Quelques minutes plus tard, suite à une belle action dans la surface de réparation adverse, un défenseur commet une faute et l’arbitre désigne logiquement le point de penalty. Thibaud Poirrier, en vieux briscard, le transforme (5-1, 77e). Dans les dernières minutes de jeu, Quentin Godard est lancé en profondeur et, à vingt-cinq mètres du but, va placer un piquet subtil qui vient se loger sous la barre transversale du but. Magnifique !  (6-1, 90e). Le match se terminera sur ce score.

Je tiens à féliciter mes joueurs, car nous avons rendu une copie parfaite, déployant un jeu rapide, simple, efficace et beau. Tout l’effectif a été bon et impliqué. Je tiens également à remercier mes deux assistants, Mehdi Abboud et Matthieu Aubineau, qui ont tenu le banc et géré l’équipe magnifiquement avec des choix et des paroles judicieuses. Etant sur le terrain, ils m’ont remplacé, et de la meilleure manière qui soit. Cela fait plaisir de pouvoir aussi compter sur eux. Ils sont également responsables de notre victoire. Il me reste un goût amer quand même dans la bouche, quand je vois le jeu et les résultats que l’on a eus depuis 2022, avec sept victoires, un match nul et une seule défaite contre le leader, le FC Villevêque-Soucelles. Le regrette énormément notre mauvais début de saison, qui résulte d’un trop gros absentéisme et un manque d’implication. On aurait pu jouer un autre rôle que le milieu de tableau, mais bon, c’est comme cela, c’est dommage…”

 

Cet article a été lu 81 fois.