Rencontre avec Cédric COSSON, joueur senior au CAS Possosavennières. Il nous présentera son parcours et nous parlera de son investissement au sein du club. Puis, il nous donnera son avis sur Étienne THARREAU, le responsable des équipes seniors. Enfin, il nous présentera ses coéquipiers, avec une certaine dose d’humour.

Bonjour Cédric, pouvez-vous vous présenter, ainsi que votre parcours sportif ?

“Je me présente, je m’appelle Cédric COSSON, j’ai trente-sept ans, et j’évolue au sein du club du CAS Possosavennières, depuis la fusion en 1993. Avec un passage par l’ASI Mûrs-Érigné entre 2010 et 2013, sans oublier mes six premières années de football à l’AS Savennieres, de 1987 à 1993. Je suis le plus ancien à jouer en seniors et je suis membre du conseil d’administration et de la section animation (organisation du concours de palets, bal du foot…).”

Comment jugez-vous la saison sportive des équipes seniors ?

“La première partie de saison est très médiocre et difficile, nous n’avons pas quitté les quatre ou cinq dernières places, depuis le début de la saison et nous ne jouons plus de coupe depuis le mois de janvier. Le point positif, pour l’équipe première, est que tout est encore jouable pour le maintien, car bien entendu, on va se battre pour cela. Pour l’équipe B, les objectifs sont le podium et la coupe des réserves. Pour l’équipe C, je pense qu’elle peut jouer la montée comme notre féminines, qui peut aller chercher un maximum de victoires d’ici la fin du championnat. Mais pour remplir ces objectifs, tout le monde devra se mettre au service de chacun, être collectif sur le terrain à commencer par un maximum de présence aux entraînements…”

Pouvez-vous nous parler du club ?

“Le club vit très bien. Les bénévoles sont assidus tous les week-ends dans une ambiance très chaleureuse et conviviale. Pour l’équipe première, malgré les mauvais résultats, la complicité dans les vestiaires est toujours présente (de même pour les autres équipes bien entendu). Le mélange entre les “anciens”, les jeunes, voire même des très jeunes (U17) fonctionne bien. L’entente est très bonne et familiale.”

Quel est votre avis sur votre coach des seniors, Étienne THARREAU ?

“En ce qui concerne le coach, Étienne THARREAU, il vit à fond ce qu’il fait. Il consacre beaucoup de temps à préparer nos entraînements et il est toujours présent en tant que coach et/ou joueur le dimanche. Il est très proche de ses coéquipiers (je vais me faire chambrer…). Malgré son “jeune” âge, il fait du très bon boulot et c’est un super gars !”

Et concernant l’ambiance du vestiaire ?

“Au niveau des gars, nous avons pas mal de phénomènes… Nous avons Jéjé Blouin avec son bonnet coloré, qui arrive toujours à la bourre et qui paie ses amendes avec ces chèques vacances. Tite Tra, au ralenti, arrive encore plus à la bourre que Jéjé, mais cela ne l’empêche pas d’être le plus rapide des sprinteurs du club. Nous avons aussi Juju Ouvrard, LA grande Goule, toujours à parler 😉 C’est aussi l’un des plus grands simulateurs (surnommé “Le blessé imaginaire”). Il a toujours un truc de cassé sur le coup, mais il galope deux minutes plus tard. Nous avons aussi Ququ Chartier, qui doit être le jumeau de Grincheux, dans les sept nains (mdr), toujours  à râler ! Coco Forêt et Leïla les “Mr et Mme Vomito” du dimanche. Sans oublier “Biche”, qui… (Connectez-vous pour lire la suite ou abonnez-vous en cliquant sur ce lien).

 

 

Cet article a été lu 412 fois.