Cet article a été lu 453 fois.

Pour le premier match de la série des quarts de finale de play-offs, Angers se déplaçait à Rouen avec l’objectif de lancer sa série. Malheureusement, après un bon début de match et un bon premier tiers-temps, les Angevins auront craqué dès le premier but encaissé. Un trou d’air fatal pour les Ducs, où les Rouennais iront marquer quatre buts en sept minutes, tuant par la même occasion la rencontre. Les Angevins n’en remettront pas et Rouen frappe fort d’entrée en blanchissant (zéro but encaissé) Angers (4-0). Pas le temps de gamberger pour les Ducs, avec la deuxième confrontation, ce soir, toujours sur la glace rouennaise.

Le premier tiers-temps est équilibré, où les deux gardiens de but prennent le dessus sur les attaquants adverses. Résultat, aucun but de marqué. Le tournant du match va se jouer en sept minutes. A la suite d’une remise en jeu remporté par le Rouennais Anthony Guttig face à Clément Masson, Alex Aleardi sert Florian Chakiachvili, ce dernier tente sa chance du milieu de glace, la trajectoire du palet est déviée par Nicolas Deschamps qui trompe Florian Hardy, pour l’ouverture du score (1-0, 29’53). On est à la moitié de la rencontre et à la suite d’une perte de palet angevine, en zone neutre, Rouen joue magnifiquement un deux contre un. Anthony Guttig lance Alex Aleardi, qui fixe son adversaire pour décaler idéalement Nicolas Deschamps, qui n’a plus qu’à conclure face au but. Il signe au passage un doublé (2-0, 30’06). Puis, Rouen va exploiter à merveille deux supériorités numériques, à la suite de deux minutes de pénalité de l’Angevin, Mathieu Gagnon. Après avoir été buteur, Nicolas Deschamps se fait passeur décisif. Florian Chakiachvili relance derrière son but, sert Nicolas Deschamps qui remonte toute la glace et sert Marc-André Thinel qui se joue de la défense et trouve la lucarne gauche du but adverse (3-0, 43’40). A cinq contre quatre, les Rouennais tournent autour de la cage angevine. Beau travail contre la balustrade d’Anthony Guttig, qui sert Florian Chakiachvili pour un one timer (tir en première intention) d’Alex Aleardi, côté gauche, qui trouve à nouveau les filets angevins. Il est enfin récompensé de ses efforts, après six ou sept tentatives infructueuses (4-0, 35’37). Dans la troisième période, Rouen va gérer son avantage et Angers va laisser filer la rencontre au vu de l’écart au score, afin de se préserver pour les autres échéances qui continuent dès ce soir.

La réaction d’après-match de Danick BOUCHARD (attaquant des Ducs d’Angers) : “Ce matin, nous avons déjà oublié ce match. Nous avons très mal réagi au premier but encaissé. Ce soir, nous voudrons commencer ce deuxième match de la même façon qu’hier soir et rester en contrôle de nos émotions, peu importe ce qui se passera. Nous devrons être sur les joueurs de Rouen comme la peste et ne pas les lâcher. On a du cœur, à nous de le montrer ce soir.”

Ligue Magnus, play-offs, match 2 : (série : 1-0)

Les Dragons de Rouen Les Ducs d’Angers

Date : Samedi 24 Février 2018.

Horaire : 20h00.

Lieu : Patinoire l’Ile Lacroix à Rouen.

Bilan des autres quarts de finale de play-offs (match 1) :

Les Brûleurs de Loup de Grenoble Les Scorpions de Mulhouse : 1-3 (série : 0-1)

Dans une opposition déséquilibrée, sur le papier, l’épouvantail grenoblois s’est fait surprendre par des Mulhousiens qui n’ont fait aucun complexe en s’imposant chez le leader du championnat (3-1). Mulhouse aura été surprenant en menant trois buts à zéro, avant que les Grenoblois ne réduisent le score dans le money-time. Les Brûleurs de Loups auront cruellement manqué de réalisme (39 tirs contre 20) et en exploitant mal ses supériorités numériques (8), au contraire de son adversaire qui aura su exploiter ses occasions. Ce soir, la tête de série numéro un aura l’occasion de se reprendre, à nouveau à domicile, afin de reprendre son statut de favori.

Les Gothiques d’Amiens Les Lions de Lyon : 3-2 (série : 1-0)

Dans cette confrontation équilibrée, il aura fallu attendre la série des tirs au but, pour qu’Amiens remporte la victoire face à Lyon. Les locaux vont débuter idéalement la rencontre, en ouvrant le score après moins d’une minute de jeu. Mais Lyon va réagir deux minutes plus tard, puis en fin de premier tiers-temps. Le deuxième tiers-temps ne donnera rien et Amiens égalisera d’entrée de troisième période. Puis, aucune des équipes ne trouvera le chemin des filets. Il faudra attendre la seule réussite de Rudy Matina, lors du premier tir au but amiénois pour donner la victoire aux locaux.

Les Rapaces de Gap Les Boxers de Bordeaux : 2-3 (série : 0-1)

Ce match s’est joué principalement sur les supériorités, où quatre des cinq buts y seront marqués. Ce sont les locaux qui vont ouvrir le score à la suite d’une double supériorité numérique après moins de six minutes de jeu. Bordeaux va égaliser deux minutes plus tard, puis prendre deux unités d’avance dans le deuxième tiers-temps. Enfin Gap réduira la marque dans la troisième période, sans jamais réussir à égaliser.

Marty Sports