Cet article a été lu 957 fois.

Rencontre avec Guillaume GUEMAS, le joueur du FC Longuenée-en-Anjou. Il nous présentera son parcours sportif, le club et ses saisons au FCLA. Ensuite, il reviendra sur le début de saison et la transition avec la descente, en deuxième division de district. Enfin, il nous parlera de son entraîneur et des objectifs pour la deuxième partie de saison. Entretien.

Bonjour Guillaume, pouvez-vous nous présenter votre parcours sportif ?

“Je m’appelle Guillaume GUEMAS, j’ai trente-trois ans et je joue au football depuis l’âge de sept ans, toujours à la SVS la Meignanne et au FC Longuenée-en-Anjou, depuis deux saisons. J’ai connu la première division pendant pas mal d’années avec l’équipe fanion de la SVS et la montée historique en Promotion d’Honneur en 2014.”

Que pouvez-vous nous dire sur le club du FC Longuenée-en-Anjou ?

“Le FCLA est né de la fusion entre L’USMP et La SVS la Meignanne, en juin 2017. Nous disposons de quatre terrains en herbe, dont un terrain en herbe pour les entraînements et de deux terrains stabilisés. La fusion entre les deux clubs s’est très bien passée. Malgré ses deux ans d’existence, le club est en pleine évolution, avec deux labels FFF (fille et garçons) qui vont lui être décernés à la mi-janvier.”

Quel bilan faites-vous de la première partie de saison ?

“Pour moi, la première partie de saison est positive. En championnat, nous avons juste deux défaites, même si selon moi, la défaite contre l’US Combrée-Bel-Air-Noyant est assez frustrante, car nous n’avions pas joué depuis un mois et nous manquions de rythme. Nous sommes actuellement quatrième avec deux matchs en retard, nous devons enchaîner les victoires pour rester dans le haut de tableau. En coupe des Pays de la Loire, nous avons réalisé un bon parcours et je pense que nous aurions pu faire un tour de plus et rencontré l’équipe réserve du SO Cholet (Régional 1) à domicile. Cela aurait été un match très sympa à jouer. Nous allons essayer de jouer le maximum de tours en coupe de l’Anjou et cela nous permettra de tomber le plus tard possible en challenge de l’Anjou.”

Comment s’est passée la transition, cette saison, avec la descente en deuxième division ?

“Nous avons tous été très déçus de la descente en deuxième division, car nous finissons quand même huitième, malgré un début de saison très compliqué. On a su relever la tête et redémarrer la saison sur de bonnes bases.”

Quel est votre avis sur votre entraîneur, Florian Bodin ?

“Flo est l’entraîneur du groupe seniors depuis quatre saisons. Tout le monde est à l’écoute, que cela soit aux entraînements ou le dimanche pendant les matchs. Les entraînements se passent bien, même si des fois, c’est un peu dur, comme l’entraînement de reprise du mercredi 2 janvier 2019.”

Avez-vous des objectifs personnels ?

“J’essaie d’être le plus performant possible au poste où me positionne le coach. J’ai trente-trois ans, je suis peut-être dans mes dernières années en seniors, donc, j’essaie d’apporter mon expérience aux jeunes qui arrivent dans cette catégorie, en espérant qu’ils nous remplacent dans quelque temps. Il y a de très bons jeunes au sein du club.”

Pour conclure, que pouvez-vous nous dire sur le club du FCLA ?

“L’ambiance qui règne au sein du vestiaire est très bonne, tout le monde est heureux de se retrouver le dimanche. Le mélange entre les jeunes et les moins jeunes se passe très bien. Il y a pas mal de petits “chambrages”, surtout de la part de notre médecin, mais je ne citerais pas son nom, car cela pourrait lui couter un euros à mettre dans la cagnotte. Cela nous permet d’organiser une bouffe à la fin de saison. Au niveau des seniors, il y a une bouffe d’organiser un vendredi par mois, ce qui permet à tous de se retrouver. Le club, organise également beaucoup de manifestations. Le FCLA est un club où il fait bon vivre.”