Forts de cinq victoires d’affilée, les basketteurs angevins l’ont emporté une fois de plus ce vendredi à la salle Jean-Bouin contre Rennes. Les joueurs de l’EAB ont livré une partie très solide pour la dernière de leur entraîneur Laurent Buffard, qui sera remplacé par Sylvain Delorme la saison prochaine. 

Clap de fin sur la saison de l’EAB en Nationale 1. Au terme d’un exercice 2020-2021 compliqué, le club angevin s’est fait plaisir en fin de championnat, clôturant sa saison avec une série de six victoires consécutives. Mais pour cette ultime rencontre, l’adversaire était de taille puisque Rennes, candidat à la montée avant le coup d’envoi, se déplaçait à Jean-Bouin pour aussi perpétuer une bonne série en cours. Angevins et Rennais sont donc en forme : respectivement cinq et huit victoires consécutives avant la partie, mais également onze succès sur les douze derniers matches pour les visiteurs. Malgré les écarts qui pourront être observés au terme du championnat entre les deux formations, leur parcours de saison reste similaire. Après un début de saison en demi-teinte, les deux clubs de l’Ouest ont su rebondir pour bien figurer à la fin de ce classement de la poule A de NM1. Les Rennais, sixièmes, précédaient au classement les Angevins, septièmes, mais les Bretons avaient trois matches de retard sur leurs adversaires du soir. En effet, Angers, l’une des équipes ayant le plus joué jusque-là, est loin d’être assuré de terminer à sa position actuelle.

L’entame du premier quart-temps est équilibrée, mais l’URB reste tout de même légèrement devant. Ils arrivent bien à pénétrer dans la raquette angevine, avec plus ou moins de succès, tandis que les locaux développent un jeu bien huilé en attaque et mettent en orbite leurs tireurs lointains (14-14, 6′). Malgré quelques balles perdues en attaque, la défense angevine est en place, à l’image du beau contre de Houstani qui précède le dunk de l’imposant Braga (18-16, 10′). Le jeune Houstani, peu utilisé lors des derniers matches, fructifie le temps de jeu qui lui est donné en montrant un bel état d’esprit. La passe lumineuse de Boucaud trouve Desespringalle qui refait passer son équipe devant avec un panier à 3 points (23-21, 12′). Boucaud est aussi en feu en cette fin de saison et s’impose comme le meneur titulaire de l’EAB après avoir été barré par Bichard l’année passée, parti cet été à Tours. L’ancien de Challans brille dans ce second quart et conclut avec autorité un contre bien orchestré (30-24, 16′). Grâce à deux lancers-francs réussis quelques possessions plus tard, il permettra à son équipe de mener de 9 longueurs (35-26, 17′). Les Angevins résistent à l’agressivité rennaise en développant un jeu collectif plaisant pour conserver leur avantage avant la pause. Ils passent la barre des dix points d’avance juste avant le retour aux vestiaires grâce à une nouvelle action collective conclut par Gourari (39-28, 20′). A l’issue de cette première période, Rennes s’est avéré maladroit devant l’arceau face à un effectif angevin qui a bien tourné et qui réalise l’une de leurs meilleures mi-temps de sa saison.

En deuxième période, l’EAB reste en confiance et maintient son matelas d’avance. L’Étoile garde son large avantage grâce à un Gourari des grands soirs, intenable lors de ce troisième quart-temps avec onze points. L’ailier fort permet à son équipe de mener de quatorze longueurs juste avant le dernier quart (55-41, 28′). Gauthier démarre ce quatrième quart par un tir à trois points qui donne le ton pour ces derniers instants. Houstani réalise un nouvel exploit dans la défense bretonne. Après avoir éliminé plusieurs joueurs rennais, il conclut au près et permet à l’EAB de mener de dix-neuf points (62-43, 32′). Mais le jeune angevin se fait réprimander l’action d’après et commet une faute anti-sportive. Une fois les lancers-francs réussis, les Rennais retrouvent de l’allant et parviennent à réduire l’écart (64-52, 36′). Les dernières minutes de la saison angevine sont tendues et déliées : nouvelle anti-sportive de Gauthier qui offre l’opportunité à Rennes de revenir à moins de dix points des joueurs de l’Étoile (65-57, 37′). La formation d’Ille-et-Vilaine bénéficie de plusieurs occasions de se rapprocher d’Angers au score grâce aux nombreuses erreurs des hommes de Buffard. Mais les opportunités bretonnes ne sont pas toutes converties et l’EAB s’impose 71-66 au terme d’une fin de partie en roue libre.

Les dernières secondes de Laurent Buffard sur le banc angevin écoulées, la saison de l’EAB est désormais terminée, mais le championnat ne l’est pas pour autant. Beaucoup d’équipes doivent rattraper leurs matches de retard et l’identité du club qui rejoindra Saint-Vallier en Pro B l’année prochaine est encore méconnue. A noter également que ce résultat enterre les espoirs de promotion en deuxième division pour l’URB, désormais trop éloigné de la tête de cette poule A de Nationale 1. Toulouse peut toujours espérer dépasser Vitré en haut de cette poule, tout comme La Rochelle ou encore Tours. Le classement définitif de l’EAB n’est donc pas encore connu, mais une chose est sûre, nos Angevins seront bien là la saison prochaine, pas menacés de relégation en Nationale 2. Avec cette fin de saison en fanfare, les basketteurs de l’EAB auront à cœur de retrouver l’année prochaine les cimes de NM1 et ses rêves de montée en Pro B. Ce sera dans quelques mois, et avec un tout nouveau coach.

Championnat de Nationale Masculine 1.

Étoile Angers Basket – Union Rennes Basket 35 : 71-66. (18-16, 21-12, 18-15, 14-23)

Étoile Angers Basket : Boucaud (8 points), El Amrani (5), Gauthier (11), Gourari (18), Braga (6) puis Houstani (2), Desespringalle (11), Tresnak (10). Entraîneur : L. Buffard.

Union Rennes Basket 35 : Pamba-Zucchetti (14), Lebrun (7), Minfir, El Khir (9), Conde (12) puis Pellure (2), Fontaine (6), Poncet Leberre (2), Sclear (11), Ben Driss (3). Entraîneur : P. Thibaud.

 

Cet article a été lu 309 fois.