Dans une saison de Jeep Élite dans laquelle le calendrier fut bouleversé, les Choletais continuent de lutter pour le maintien alors que les tensions entre le président et le maire de Cholet se sont fait ressentir sur les résultats du club. Mardi soir, la Meilleraie a vu ses locataires l’emporter contre Roanne et se donner un peu d’air au classement.

C’est le début d’une nouvelle série. Après avoir concédé quatre défaites de rang, Cholet avait réussi à rebondir vendredi sur le parquet de Boulazac (77-83). Ce succès survenait au moment où le conflit entre le maire de la ville, Gilles Bourdouleix, et les instances du club commençaient à peine à s’apaiser. Pourtant, l’élu s’était montré très dur envers le club le plus important de sa ville à la mi-avril, accusant le CB d’inviter des supporters et des sponsors à l’intérieur de la Meilleraie. Mais l’adversaire de Bourdouleix, c’est surtout la Ligue Nationale de Basket, avec qui il entretient une relation tendue vis-à-vis de la gestion de la crise sanitaire. Le 9 avril dernier, le maire était passé à l’attaque en souhaitant afficher à la Meilleraie des banderoles hostiles à l’intention de l’instance du basket professionnel français. Mais Cholet Basket avait alors décidé de masquer ces messages, provoquant ainsi la colère de l’élu local qui retira son soutien au club. L’ambiance n’était donc pas au beau fixe dans les Mauges et les résultats sportifs en payaient le prix avec une série de quatre défaites consécutives, deux courtes contre Limoges (81-82), contre le Mans (85-84) et contre Strasbourg (97-90) et enfin une claque reçue contre Bourg-en-Bresse (93-61). Les Choletais avaient donc retrouvé le sourire vendredi soir sur le terrain de Boulazac et s’apprêtaient hier soir à défier Roanne à la salle de la Meilleraie.

Le début de match est marqué par l’ouverture du score spectaculaire des visiteurs, un sublime alley-oop conclu par Ibekwe qui lance la rencontre de la meilleure des manières. Ce premier quart-temps est dominé par les Roannais qui font course en tête, mais les Choletais gardent une distance raisonnable et restent à l’affut. Les Maugeois parviendront même à reprendre l’avantage après deux beaux dunks signés Makoundou (18-17, 8′). Le pivot est un spécialiste du geste, lui qui se fit remarquer en mars dernier avec une action qui avait le tour du monde. Un dunk impressionnant qui avait notamment reçu les félicitations de l’ancien Choletais Rudy Gobert, actuellement leader de NBA avec son équipe de l’Utah Jazz. L’ailier fort du CB Aaron Jones s’illustre également en fin du premier quart-temps et dans le début du second avec un bon travail au cœur de la raquette roannaise. La partie est serrée dans ce premier acte, mais les Choletais sont devant au score et repartent aux vestiaires avec un léger avantage en vue de la seconde mi-temps (39-37, 20′).

La seconde période démarre tambour battant avec un nouveau dunk signé Horton, idéalement servi par Miller (43-39, 23′). Ce dernier est d’ailleurs en grande forme dans ce troisième quart et fait parler son adresse aux tirs longue distance ainsi que sa capacité à attaquer le cercle. L’arrière américain permet aux siens de mener de six longueurs avant le début de l’ultime quart-temps (54-48, 28′). C’est avec ce petit matelas d’avance que le CB aborde les dix dernières minutes, mais Roanne ne lâche pas et ne laisse pas les locaux prendre un avantage trop important pour conserver leurs chances de victoire. Le club des Mauges s’en remet alors aux alley-oops et celui de Jones sur une splendide passe de Stockton permet aux Choletais de prendre le large trois minutes avant le coup de sifflet final (71-63, 37′). Le money-time est aux mains de Cholet qui continue de faire le spectacle avec ces deux nouveaux paniers à trois points de Kromah, puis Hrovat (83-72, 40′).

Cette victoire choletaise est de bon augure pour la suite du championnat et arrive à point nommé tant les joueurs d’Erman Kunter se rapprochaient dangereusement de la zone de relégation. L’ensemble de l’effectif a pu se défouler et faire le spectacle avec des actions de grandes classes à la Meilleraie malgré l’absence de spectateurs. Pas le temps de souffler, un nouveau match contre Dijon, dauphin de Monaco au classement, les attend dès vendredi prochain avant la réception de Gravelines-Dunkerque dans une semaine. Si les play-offs sont encore loin, les Choletais devront assurer leur maintien dans les prochaines semaines afin de rassurer leurs supporters. Espérons que de bons résultats choletais se profilent, ce qui apaiserait probablement leurs mœurs entre le club et la ville.

Jeep Élite, 32e journée :

CHOLET – ROANNE : 83-72 (39-37).

CHOLET : Stockton (2 points), Hrovat (14), Miller (13), Diarra (8), Horton (4) puis Fofana, Makoundou (8), Jones (10), Kromah (24). Entraîneur : E. Kunter.

ROANNE : Fransico (15), Myers (3), Artis (17), Ho You Fat (10), Ibekwe (12) puis Toure (8), Cavallo (5), Ville (2), Bruyas. Entraîneur : J.-D. Choulet.

 

Cet article a été lu 264 fois.