Belle affiche entre le 3ème et le 4ème du groupe A, la rencontre entre le Brésil et la Norvège (4ème match de la phase de poule) offrait au vainqueur une belle option vers la suite de la compétition. 

Qui de la Norvège ou du Brésil a les meilleures chances de se qualifier en huitièmes de finale du championnat du monde de handball ? Les deux pourrait-on dire ! En effet, avec 4 équipes qualifiées sur les 6 composants un groupe, le Brésil et la Norvège qui partageait le même nombre de points (4 points) avant leur confrontation avaient les mêmes chances de poursuivre la compétition. Mais cela, c’était avant le premier match de la journée au Hall XXL du Parc des Expositions de Nantes. En effet, la Norvège, favorite de ce match, s’est largement imposée face à son adversaire sudaméricain (39-26). 

La Norvège partait ultra-favorite, l’équipe qui a le plus rivalisé avec l’Equipe de France pour l’instant, se devait de dominer le Brésil. D’une part à cause de son statut et d’autre part, à cause de son ambition à atteindre le dernier carré de la compétition. Sérieux, les Norvégiens ont assumé leurs responsabilités et ont outrageusement dominé leur adversaire. Pourtant, ce n’a pas été facile, surtout en première mi-temps. Accrocheurs, les Brésiliens ont crânement joué leur chance et se sont tant bien que mal accrochés à leurs vis-à-vis européens. En rentrant dans le match de meilleure manière, les joueurs de Washington Silva, ont dans un premier temps fait course en tête. Mais très vite, la Norvège, peut-être touchée dans son orgueil, s’est réveillée et a repris le match à son compte. Cependant, les Brésiliens n’ont pas lâché, se maintenant à portée en ne laissant qu’un écart de deux petits buts. Ecart qu’ils n’ont malheureusement comblé. Peut-être un peu dans le dur physiquement, le Brésil s’est totalement déconcentré dans les dernières secondes de la mi-temps pour laisser s’échapper les hommes de Christian Berge. Sander Sagosen inscrivait un doublé en quelques secondes (29ème, 17-13) et la Norvège se voyait bénéficier de cinq buts d’avance à la pause grâce à une erreur de concentration des Brésiliens (18-13). 

De retour du vestiaire, les Norvégiens se faisaient un malin plaisir d’atomiser les Auriverde. Bjornsen, Hykkerud et Johannessen en chef de file, la Norvège prenait totalement le large en quelques minutes et anéantissait les rêves d’exploit de la Seleçao (45ème, 23-17). Egalement bien aidés par leur portier, Bergerud, bien présents face aux tirs adverses, les Norvégiens déroulaient ensuite dans le dernier quart d’heure et augmentaient toujours plus l’écart. Déconcertés, les Auriverde laissaient la Norvège s’exprimer et étaler son talent. Score final : 39-26. 13 buts d’écart expliqués par le naufrage brésilien en seconde période. Le norvégien, Sander Sagosen est élu MVP de la rencontre avec un joli 7/9 au tir. Du côté brésilien, Chuiffa et Pozzer se sont distingués sans pour autant sauver leur équipe, en inscrivant 6 buts chacun.

Cet article a été lu 907 fois.