Cet article a été lu 1300 fois.

Dans le cadre de la neuvième journée des play-offs du championnat de Nationale 1 Masculine, Angers-Noyant se déplaçait à Villeurbanne avec l’objectif, en cas de victoire, de prendre la deuxième place du classement à leur adversaire du jour. Mission accomplie, même si tout s’est joué dans le money-time (32-31).

Il faut attendre deux minutes pour voir l’ouverture du score. Ce premier but est inscrit par le Noyangevin Vandelannoote (0-1, 2′). Angers effectue une bonne entame de match. Villeurbanne va prendre pour la première fois du match l’avantage au score, à la suite d’un doublé de Birot (5-3, 6’41). Guillaume Dupin, l’entraîneur noyangevin demande un temps-mort (7-5, 10’22). Les locaux sont toujours devant au tableau d’affichage et vont même accroitre leur avance sur un but de Condat (10-7, 14’43). Mais Angers revient petit à petit et Vandelannoote va égaliser (11-11, 17’58), puis va redonner l’avantage à son équipe (12-13, 22’22). Fortes, puis Damiens vont donner trois buts d’avance aux « Rouges » (12-15, 26’24). Birot pour les locaux conclura la première mi-temps par un but, mais c’est bien Angers-Noyant qui bascule en tête à la pause (13-15, 26’24).

Au retour des vestiaires, Angers-Noyant va prendre le large, avec trois buts inscrits coup sur coup, de Gaillard, Fortes et Ganarul, pour atteindre les cinq buts d’avance (13-18, 32-22). Il faut un but de Marion pour stopper la dynamique angevine, qui restait sur un 7-1 (14-18, 32’40). Parisini donne six buts d’avance aux visiteurs (15-21, 37’06). Mais Villeurbanne ne compte pas en rester là dans sa salle et va progressivement revenir dans le match, en enchaînant un 5-0, conclut par Condat (20-21, 41’51). Dupin demande immédiatement un temps-mort pour recadrer ses joueurs. Cela est bénéfique, puisque Galas et Clusel redonne de l’air à leur équipe (20-23, 42’59). Mais Marion recolle une nouvelle fois son équipe à un but (23-24, 47’05). On arrive dans le money-time et le score est toujours aussi indécis. Vanseveren, puis Divol font basculer Villeurbanne en tête (30-29, 56’47). Fortes égalise, mais Condat lui répond (31-30, 58’34). Dupin demande un nouveau temps-mort, ce qui va s’avérer décisif pour la fin de match et le dénouement du match (58’45). Galas égalise (31-31, 58’58). Temps-mort adverse (59’22). Jaglin manque son tir (59’36), puis Rizzi se montre décisif (59’39). C’est finalement Galas qui va donner la victoire aux Noyangevins (31-32, 59’47). Avec cette victoire, Angers-Noyant monte sur la deuxième place du classement.

La réaction d’après-match de Guillaume DUPIN (entraîneur d’Angers-Noyant HBC) : « On a réussi à éviter le match piège par excellence. On continue sur notre feuille de route, même si on a été mauvais, avec pas moins de vingt-cinq pertes de balle, ce qui fait qu’on les a maintenu dans le match. Je suis en colère et je ne veux pas que cela se reproduise, sur les trois dernières journées, où nous avons la deuxième place à aller chercher. On se doit d’être plus performant lorsque l’on doit tuer le match. Cela s’est joué à rien. Il faut avoir plus d’expérience et ne pas donner les armes pour se faire battre. On a manqué de maîtrise. Malgré tout, on a su faire preuve de carractère pour réussir à gagner ce match et c’est l’essentiel. »

Championnat Nationale 1 Masculine, 9e journée des play-offs.

Villeurbanne Handball Association Angers-Noyant HBC : 31-32 (MT : 13-15)

Villeurbanne Handball Association : Birot (6), Bludzien (1), Condat (5), De Verclos (1), Divol (4), Filipe (1), Jaglin (3), Marion (3), Vanseveren (cap.) (7). Entraîneur : Yvan BONNEFOND.

Angers-Noyant HBC : Clusel (2), Damiens (2), Gaillard (7), Galas (4), Ganarul (1), Lusson (1), Parisini (1), Fortes (6), Vandelannoote (8). Entraîneur : Guillaume DUPIN.