Cet article a été lu 537 fois.

Ce mercredi 21 mars, l’équipe Passion Sports 49 est allée à la rencontre de François MOREAU, capitaine de l’Angers Natation Water-polo évoluant en National 3. Cet entretien vous fera découvrir un jeune joueur passionné par un sport encore peu connu du grand public. Rencontre et entretien. 

Bonjour François, pouvez-vous nous parler de vous ? 

« Bonjour, je m’appelle François MOREAU, j’ai dix-neuf ans et je suis originaire d’Angers. J’étudie en DUT Génie mécanique et productique. J’ai commencé le water-polo, il y a dix ans. J’ai participé aux différentes saisons d’Angers en National 2. Depuis deux ou trois ans, nous évoluons en National 3. Depuis cette année, je suis capitaine de l’équipe. »

Pouvez-vous revenir sur votre défaite de dimanche contre Laval (12-11) ? 

« C’est difficile de s’être fait battre par Laval et ce, par un point d’écart. C’était un adversaire à notre portée. Nous étions pourtant au complet. Nous n’avons pas su gérer cette rencontre. En effet, je pense que nous sommes arrivés un peu trop confiants. Contrairement à nous, l’équipe de Laval est rentrée directement dans la rencontre. L’arbitrage n’a pas été en notre faveur, l’arbitre a sifflé beaucoup de fautes contre nous. Après, il ne faut pas se cacher derrière cela et il faut se poser les bonnes questions. »

À titre personnel, comment jugez-vous votre prestation ?

« Déjà, je n’ai pas fini le match, j’ai subi trois exclusions. Pourtant, avant de me faire exclure, j’ai marqué trois buts dans les deux premiers quart-temps. Sinon, dès le début de match, j’ai ressenti de la fatigue. Je pense que cela est dû au fait que je m’entraîne moins cette année. Je fais seulement deux entraînements sur trois par semaine. Il faut savoir concilier les études et le sport (rires) ! »

Quel est votre rôle au sein de l’équipe en tant que capitaine ? 

« Au départ, ce n’était pas facile. Il y avait les plus grands qui étaient déjà au club avant moi. Quand il fallait leur donner des conseils, je trouvais cela bizarre… Ils étaient quand même beaucoup plus âgés que moi (rires) ! Avec les plus jeunes, cela a été plus évident pour moi. En tant que capitaine, je me dois de faire le lien entre les plus jeunes et les plus vieux. J’essaye de faire de mon mieux et de les motiver avant chaque rencontre. Maintenant, tout se passe super bien. L’ambiance au sein de l’équipe est très agréable et la cohésion, très bonne ! »

Quelles sont les qualités requises pour être un bon joueur de water-polo ?

« La chose la plus importante est de savoir nager. Un bon joueur doit avoir une vision de jeu ouverte et large. Un bon joueur, c’est aussi une personne qui possède un capital physique important. Par exemple, nous avons une séance de musculation une fois par semaine. »

Collectivement, quels sont vos objectifs pour cette fin de saison ? 

« J’espère que nous allons gagner nos prochains matchs et que nous finirons sur le podium. Du fait que nous avons perdu contre Laval, nous ne pouvons finir qu’au mieux troisième. Personnellement, il ne me reste qu’un seul match car le week-end prochain, je ne suis pas là. »

Quel est votre meilleur souvenir ?

« J’ai fait trois championnats de France avec les Pays de la Loire. À chaque fois, nous perdions tous nos matchs. Il y a quatre ans à Mulhouse, lors de mes derniers championnats de France, nous avons remporté un match contre la « Zone est ». Cela a été une satisfaction pour toute l’équipe. Tout le monde était content, il y avait une très bonne ambiance. »

Quels sont vos qualités et vos défauts ?

« Je pense que je suis quelqu’un qui aime mettre l’ambiance. Je rigole très souvent et je suis une personne passionnée par ce sport. Je suis aussi un leader, surtout depuis que je suis capitaine. En ce qui concerne mes défauts, je peux dire que je ne suis pas toujours assidu aux entraînements (rires). »

Et enfin, un petit mot pour la fin ?

« Mon cher Gauthier, pourrais-tu te taire de temps en temps à l’entraînement et être un peu plus sérieux ? Merci (rires) ! »