Cet article a été lu 633 fois.

Dans le cadre de la 21e journée du championnat de Division d’Honneur, le SC Beaucouzé recevait l’équipe du FC Rezé, dans un match à six points pour le maintien. Certainement inhibés par leur bonne série de quatre matchs sans défaite, dont trois victoires, les Beaucouzéens ont complètement manqué leur entame de match et ils n’auront jamais su trouver la clé pour changer la physionomie du match. C’était un match sans envie et sans beaucoup de choses pour espérer mieux. Les Rezéens font la bonne opération en s’imposant chez un concurrent direct pour le maintien (2-0).

La soirée débutait mal pour les locaux, avec la blessure à l’échauffement de Cyril De Sousa, remplacé au pied levé par le préparateur physique, Nicolas Guédon, sur la feuille de match. Quant à la rencontre, elle débutait avec quinze minutes de retard, à la suite de manifestations dans la région nantaise, retardant le déplacement du FC Rezé à Beaucouzé, de trente minutes… Ce sont finalement les Nantais qui vont prendre le match en main dès le début de la rencontre. Sur un centre côté droit, Cogoni reprend le ballon, mais Mermillod détourne en corner (7e). Barvaux crochète son défenseur dans la surface de réparation, afin de se mettre en position idéale, mais son tir passe au-dessus du cadre (17e). Après vingt premières minutes catastrophiques, Beaucouzé se procure sa première occasion du match. Barreteau par côté gauche, prend de vitesse la défense adverse, centre pour Bani idéalement démarqué, mais ce dernier ne trouve pas le cadre (22e). Puis, à la suite d’une grosse approximation défensive, Barreteau récupère le ballon dans les pieds adverses et part seul au but, se présente face à Beaurepaire, qui gagne son duel (24e). Après cette énorme occasion, les « Blancs et Rouges » vont se faire punir. Sur le côté droit, Barvaux s’infiltre dans la surface de réparation, puis repique dans l’axe, mais se fait crocheter par Gautreau. Fidelin ne manque pas l’occasion d’ouvrir le score sur penalty, d’un contre-pied sur la gauche de Mermillod (0-1, 27e). Sur une remise de Bani, Poissonneau manque de conviction dans les dix-huit mètres (41e).

Beaucouzé va effectuer une meilleure deuxième mi-temps, mais sans avoir de la réussite. La frappe de Barreteau passe à côté du poteau gauche de Beaurepaire (51e). Sur un beau mouvement côté gauche, Marceul centre pour Remaud, mais sa reprise au premier poteau, passe juste à côté du poteau droit du but. Il faudra ensuite vingt minutes pour voir une nouvelle occasion de but. La frappe puissance de Deminguet est captée en deux temps par Beaurepaire (82e). Deminguet tente une nouvelle frappe de loin, la trajectoire est flottante et Beaurepaire à toutes les peines du monde pour maîtriser le cuir en le relâchant, mais Poissonneau n’est pas assez prompt pour récupérer la balle et le pousser au fond des filets (89e). On entre dans les arrêts de jeu et le destin va choisir son camp de façon définitive. A la suite d’une touche, Boulet récupère le ballon, fait la différence avec la défense adverse, se met en position idéale face au but à l’entrée de la surface de réparation, et sans opposition, ajuste Mermillod d’une frappe à mi-hauteur (0-2, 90e+1). Louiron aura une occasion en or de réduire le score dans la foulée, mais son tir à bout portant, sera repoussé par Beaurepaire (90e+3). Sur l’ensemble du match, Rezé s’impose logiquement, deux buts à zéro, à Beaucouzé.

Les réactions d’après-match :

Lionel DUARTE (entraîneur du SC Beaucouzé) : « On a ce que l’on mérite, car on a eu trop de manques, trop d’ingrédients, ce soir, pour espérer mieux, dont un manque d’envie. Actuellement, la remise en question individuelle est très compliquée et cela est préjudiciable, lorsque l’on pratique le football, qui est un sport collectif. On s’est mis des bâtons dans les roues tout seul. Le plus curieux, c’est que l’on effectue vingt premières minutes catastrophiques et on a l’occasion d’ouvrir le score, que l’on manque. Ensuite, on offre le premier but à la demi-heure de jeu. Trop de joueurs n’ont pas été au niveau de la Division d’Honneur et la défaite est logique. C’est peut-être le contrecoup de notre bonne série, où les joueurs ont puisé beaucoup d’énergie. C’était un match à six points face à un concurrent direct pour le maintien. Il va falloir aller chercher des points face à nos prochains adversaires, rien n’est encore fini. »

Samuel BOURDET (entraîneur du FC Rezé) : « C’est une grosse satisfaction, car on effectue une bonne opération face à un concurrent direct pour le maintien. En première mi-temps, on a su jouer avec nos principes de jeu et ouvrir le score. On a joué haut et même si on a pris des risques défensifs, on a été récompensé avec ce but inscrit. En seconde période, on a su gérer notre avantage, en nous adaptant à notre adversaire. On croit en nos valeurs et en nos qualités, c’est comme cela que l’on arrivera à obtenir notre maintien. Après un début de saison très compliqué, j’ai la chance d’avoir un groupe qui a du caractère et qui est solidaire. »

Championnat de Division d’Honneur, groupe B, 21e journée.

SC Beaucouzé – FC Rezé : 0-2 (MT : 0-1)

Buts : Yannick FIDELIN (sp., 27e) et Aurélien BOULET (90e+1) pour le FC Rezé.

Avertissements : Grégory LOUIRON (61e) pour le SC Beaucouzé ; Yannick FIDELIN (61e) pour le FC Rezé.

Cliquez-ici pour voir le classement

La composition des équipes :

SC Beaucouzé : Mermillod (cap.), Séchet, Massot (Deminguet, 62e), Louiron, Chaveneau, Gautreau, N’Goadmy, Bani, Poissonneau, Amer, Barreteau (Lasseux, 36e). Non entré en jeu : Guédon. Entraîneur : Lionel DUARTE.

FC Rezé : Beaurepaire, Nana-Tonzi, Traoré, Fidelin, Marceul (cap.), Roirand, Remaud (Tronson, 74e), Guatieri, Cogoni, Guiard, Barvaux. Entrés en jeu : Laurent et Boulet. Entraîneur : Samuel BOURDET.