Cet article a été lu 1130 fois.

Rencontre avec Florian BODIN, l’entraîneur seniors du FC Longuenée-en-Anjou. Il nous explique son choix d’avoir décidé de prendre un peu de recul avec son rôle d’entraîneur au sein du club du FCLA. Ensuite, il nous donnera les objectifs pour la fin de saison et nous parlera de ses futurs projets.

Quelles sont les raisons de votre départ du club du FC Longuenée-en-Anjou ?

“J’ai annoncé mon départ, il y a un mois environ à mon club et il y a quelques jours à mes joueurs. La raison de mon départ est simplement personnelle, elle n’a aucun lien avec le club, je m’entends très bien avec tout le monde, je n’ai pas le moindre souci, seulement, ma femme attend des jumeaux pour le mois d’août et je ne me sens pas capable d’assumer mon rôle de responsable de la catégorie seniors avec la charge que représente la naissance de deux enfants supplémentaires (j’ai déjà une fille). Le football est plus qu’une passion, cela prend beaucoup de temps et d’énergie, je pense que j’en manquerais et ne pas être à 100% dans ce que tu fais se ressent par la suite.”

Quel bilan faites-vous de votre passage au FC Longuenée-en-Anjou et quels sont vos objectifs pour la fin de la saison ?

“Cela fait quatre saisons que je suis au club, à ce poste, puisque j’étais l’entraîneur de la Meignanne qui a fusionné avec La Membrolle/Le Plessis, et si je devais faire un bilan, je dirais qu’il est plutôt positif. Malgré la descente de la promotion d’honneur à la deuxième division, nous avons su garder un état d’esprit irréprochable au sein du club, très peu de départs (surtout des arrêts) ce qui signifie beaucoup. Ce club est porteur de beaucoup de valeurs, les joueurs l’ont compris, je pense, et restent donc fidèles. Mon objectif était que la fusion se passe bien et je pense avoir réussi avec l’aide de tous, que cela soit du bureau, des dirigeants, des joueurs, des supporters. Personnellement, j’ai beaucoup appris sur le plan sportif, mais aussi humain. Je ne suis plus le même entraîneur qu’il y a cinq ans, je pense.

Concernant la fin de saison, je souhaite que l’on garde cette quatrième place en Division 2, qui nous correspond plutôt bien et je souhaite, pourquoi pas, faire un huitième ou un quart de finale du challenge, minimum. J’aimerais que mon équipe réserve et mon équipe 3 se classent à peu près au même niveau. Cela conclurait une saison plutôt correcte et entrant dans les objectifs fixés au départ. Il reste encore beaucoup de matchs, nous sommes encore loin de tout cela, il faut que les joueurs gardent ces objectifs en tête et faire en sorte de les réaliser en faisant les efforts tout en gardant la notion de plaisir bien évidemment.”

Avez-vous un futur projet sportif et d’un nouveau challenge dans un autre club ?

“Tout d’abord, une chose est certaine, c’est que je continuerais à jouer avec les vétérans de l’Intrépide d’Angers la saison prochaine, il me faut tout de même ma dose de football hebdomadaire. Ensuite, on verra, je laisse les choses se faire. Je reprendrais, c’est certain, car j’aime ce que je fais et c’est dur de s’en passer. Je suis encore jeune (trente-trois ans), cela fait six saisons que je fais cela en seniors, mais j’ai encore beaucoup de choses à apprendre, donc, s’il y a des projets intéressants qui se présentent que cela soit en jeunes ou en seniors d’ailleurs, je serais à l’écoute. Et si rien ne se présente, je continuerai à m’éclater le dimanche matin !”

Avez-vous un mot à faire passer au club et à vos joueurs pour cette fin de saison ?

“Pour les joueurs, je dirais de ne rien lâcher jusqu’à la fin, on sait qu’une saison, c’est long, mais il faut avoir le mental pour garder un état d’esprit de gagnant tout en prenant du plaisir sur le terrain. Pour le club, je pourrais dire beaucoup de choses et j’aurais l’occasion de leur dire, mais aujourd’hui, je leur dirais merci, tout simplement. Chaque personne est importante et a contribué à me sentir bien tout au long de ces quatre saisons, du plus jeune supporter jusqu’au président en passant par mes dirigeants et les bénévoles. Je n’ai pas cité Laurent Malary et Mickaël Aubier (oups !), afin qu’ils ne se plaignent pas d’avoir une nouvelle amende. Bonne fin de saison à tous.”