Rencontre avec Lenny CHIBANI BABI AMAR, un jeune joueur prometteur du Foyer Espérance de Trélazé. Il nous présentera son parcours sportif, reviendra sur la première partie de saison avec les U19 du club trélazéen, en nous donnant les points forts de son équipe. Ensuite, il nous parlera de son club, du staff technique, de l’ambiance dans le vestiaire, sans oublier sa relation avec Yohann CHIBANI, qui est à la fois son entraîneur et son papa. Puis, il évoquera ses objectifs et ses ambitions, ainsi que les personnes qui ont pu le marquer, entraîneurs, joueurs ou adversaires. Enfin, il fera partager ses meilleurs souvenirs vécus dans le football.

Bonjour Lenny, pouvez-vous, vous présenter ?

“Bonjour, je suis Lenny Chibani Babi Amar, j’ai dix-huit ans, je suis actuellement en première année de droit à l’université d’Angers.”

Et concernant votre parcours sportif ?

“J’ai commencé le football à l’âge de cinq ans au club de mon grand-père, Babi, à Jean Villar dans le quartier de la Roseraie. C’est lui qui m’a fait aimer le football, en particulier, avec mon père également. A l’âge de six ans, j’ai rejoint le SCO d’Angers, où je suis resté jusqu’en catégorie U11. Puis en U12, à l’âge de onze ans, j’ai rejoint le Foyer de Trélazé, mon club de cœur, où j’évolue encore actuellement. Cette saison, j’évolue avec l’équipe des U19 en championnat de Régional 1, avec quelques matchs effectués en équipe première seniors, qui évolue en championnat de Régional 2, ainsi que quelques matchs avec l’équipe réserve seniors, en tant que défenseur central, ou parfois en tant que sentinelle.”

Comment jugez-vous votre première partie de saison en championnat U19 ?

“Nous faisons actuellement une bonne saison, pour le moment, de mon point de vue. Nous sommes toujours en course dans les deux coupes (Pays de la Loire et de l’Anjou). Concernant le championnat, nous réalisons une saison intéressante, nous sommes quatrième ex aequo avec le Stade Mayennais FC, et à deux points du troisième, Saint-Sébastien-sur-Loire FC.

Le plus dur commencera à la reprise du football (après l’épidémie), où chaque match sera décisif, notamment en coupe où nous n’aurons pas le droit à l’erreur. Il ne faut surtout pas se satisfaire de notre début de saison, et viser bien plus haut. Pourquoi ne pas tenter de rééditer l’exploit de l’année dernière et de remporter une finale cette fois-ci. Pour cela, il faudra améliorer certains points. Nous devons être bien plus prolifiques, et s’améliorer dans la dernière passe.”

Quels sont les points positifs de votre équipe ?

“Concernant les points positifs, nous sommes un groupe très… (Vous avez lu, 30% de l’article. Connectez-vous pour lire la suite ou abonnez-vous en cliquant sur ce lien).

 

Cet article a été lu 325 fois.