Au terme d’une partie indécise, CB a laissé passer sa chance de venir à bout de son voisin manceau. La perte de balle de Stockton dans les ultimes secondes aura coûté cher à des Choletais qui ne parviennent pas à se donner de l’air en cette fin de saison de Jeep Élite. 

Après plusieurs mois d’arrêt de compétition, la phase régulière de Jeep Élite a repris son cours en début d’année 2021 et ce, malgré les nombreux reports de matches liés au Covid-19. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’effectif choletais n’aura pas été épargné. L’équipe des Mauges aura été l’une des formations les plus touchés par la pandémie et aura également connu des situations cocasses comme la titularisation d’un joueur adverse (Norris Cole, ASVEL) déclaré positif en plein match. Une saison très particulière qui s’est quelque peu fait ressentir sur les résultats après un exercice 2019-2020 plutôt réussi. Pourtant, cette saison était celle du retour en Europe pour Cholet qui concourrait en Ligue des Champions, nouvelle compétition continentale créée en 2016. Après trois premières défaites, les joueurs d’Erman Kunter avaient su relever la tête pour espérer se qualifier, mais finalement une ultime déconvenue face à l’Hapoël Holon (Israël) leur coûta leur ticket pour le prochain tour. Le confinement avait stoppé nette la phase régulière de Jeep Élite et le retour à la compétition ne put se faire qu’en février dernier après une pause de plusieurs mois. Les nerfs sont également mis à rude épreuve dans la capitale des Mauges, où les tensions entre le maire de la ville et le président du club, dûes au protocole sanitaire définit par la Ligue Nationale de Basket, sont de plus en plus vives autour de la salle de la Meilleraie. Bref, comme beaucoup d’équipes en France, Cholet vit une saison pas comme les autres.

Jeudi soir, les Choletais, tout vêtus de rouge, se déplaçaient au Mans pour un derby des Pays de la Loire qui s’annonçait passionnant. Les acteurs n’ont pas déçu, la rencontre fut palpitante jusque dans les toutes dernières possessions. Le début de match est à l’avantage des Choletais qui donnent le ton en prenant les devants et en développant un jeu collectif attrayant (20-24, 10′). Après un premier quart-temps dominateur de la part des visiteurs, les locaux vont se réveiller et c’est Mockevicius qui sonne la charge avec un dunk en début de quart-temps (22-26, 12′). Peu à peu, le Mans recolle et le CB ne mène plus que de trois longueurs à la pause. Au retour des vestiaires, les deux équipes font preuve de combativité et aucune ne semble vouloir lâcher les rênes à l’autre. Cholet parvient tout de même à garder son léger matelas d’avance de 4 points (64-68, 30′) mais les Manceaux n’ont pas dit leur dernier mot. Dans le dernier quart, les Maugeois vont devenir plus maladroits et vont ainsi laisser leurs adversaires revenir à leur niveau. Mais c’est bien dans les dernières secondes de la partie que le sort de la rencontre va se jouer. Alors que Cholet mène 84-83 en ayant la possession, le meneur Stockton, pourtant auteur d’un bon match, va voir sa passe interceptée par Bamforth qui sert Keane dans la foulée. Le Canadien ne se fait pas prier pour aller inscrire de près un lay-up qui donnera aux Manceaux leur 10e victoire de la saison. Les Choletais repartent donc de Sarthe avec un goût amer et une occasion manquée de prendre leurs distances avec la zone de relégation. Quatorzièmes au classement, les partenaires d’Horton ne sont pour l’instant pas encore inquiétés par une rétrogradation en Pro B, mais ils devront être capables de tuer rapidement leurs prochaines rencontres et surtout, de faire preuve de sang-froid dans les money-times. Ils auront l’opportunité de se rattraper dès ce samedi soir contre Strasbourg à la Meilleraie.

 

Cet article a été lu 166 fois.