Cet article a été lu 3491 fois.

Après une année sabbatique, il a rechaussé les crampons pour venir renforcer la défense centrale d’Angers NDC, pour le plus grand bonheur de son entraîneur et de tout un club. Rencontre, entretien et portrait de Pierre-Alexandre Houstin, compétiteur dans l’âme, et capitaine d’une équipe angevine qui ne manque pas d’ambition, cette saison !
 
Bonjour Pierre-Alexandre, pouvez-vous relater votre parcours sportif de façon chronologique jusqu’à votre club actuel ?
 
“Je suis né le 19 avril 1987, et j’ai débuté le football à l’âge de 7 ans à la JS Cance, petit club de ma Normandie natale, évoluant avec mes amis d’enfance au poste d’attaquant. Je suis ensuite parti pour l’US Avranches à l’âge de 12 ans, l’un des clubs les plus importants de la région, j’étais en parallèle en Sport étude de la 5e à la Seconde. Avranches m’a permis d’atteindre les meilleurs niveaux de ma carrière, de la DH en jeune et en senior jusqu’au CFA et CFA2 à vingt ans, j’évoluais alors en tant que milieu défensif. En 2013, je décide de quitter le club Normand pour la Bretagne et Cesson-Sévigné, pensionnaire de DH, j’y reste deux saisons et avec l’âge, je recule encore d’un cran pour être défenseur central. J’arrive en terre angevine en 2015, où j’intègre le SC Beaucouzé pour une saison, suivie d’une année de repos footballistique. Enfin, je signe pour NDC Angers, en 2017, au poste de défenseur central.”
 
Pouvez-vous nous présenter votre club ?
 
“Avec près de 450 licenciés, NDC Angers fait partie des clubs ayant le plus de licenciés dans le département de Maine-et-Loire. Avec une équipe pour chaque catégorie jeune, des U7 aux U19, quatre équipes seniors, nos légendaires vétérans, une équipe de futsal, une équipe féminine senior et deux en catégorie jeune, U14 et U18. Nous disposons d’un terrain d’honneur en herbe, deux terrains synthétiques, une salle omnisports. Un esprit de famille ressort clairement de mes premiers mois à NDC, la cohésion et la solidarité en sont les valeurs principales du club, correspondant totalement à mes attentes. Ces valeurs se ressentent sur et en dehors du terrain, le club participe activement à la responsabilisation sociétale par son projet de labellisation de la formation des jeunes. Projet symbolisé par l’Académie du club, qui allie le soutien et l’accompagnement scolaire aux entraînements des jeunes. Le partenariat avec certaines écoles de football du Mali et la présence d’éducateurs sur place prouvent que la solidarité du club dépasse nos frontières. A moyen terme, le club souhaite conserver cet élan, atteignant, d’une part, le plus haut niveau régional dans la plupart des catégories et d’autre part continuer à être un acteur essentiel de la vie locale angevine.”
 
Pouvez-vous nous faire un bilan de votre début de saison, ainsi que du groupe seniors ?
 
“Nous effectuons un début de saison très satisfaisant avec à quasi mi-parcours du championnat une place de co-leader. Nous avons vécu une épopée en Coupe de France historique? avec la réception du club professionnel du Stade Lavallois, qui a permis à NDC d’avoir encore une plus grande visibilité. L’équipe a été remaniée par rapport à l’année dernière avec l’arrivée de nouveaux joueurs dont je fais partie et l’intégration s’est parfaitement déroulée. Le mental du groupe est très bon, il nous a permis d’aller chercher des points importants en fin de match, à cela s’ajoute à notre faculté à produire du jeu, ce n’est donc pas un hasard si nous sommes là aujourd’hui. Nous restons concernés et convaincus, qu’il va falloir continuer à travailler et à conserver cet état d’esprit pour atteindre nos objectifs de fin de saison. A titre personnel, je ne regrette pas mon choix, le projet global répond entièrement à mes attentes. Je suis persuadé que l’on va faire quelque chose de grand tous ensemble.”
 
PAH2
 
 Quels sont les objectifs fixés en championnat et en coupe ?
 
“A titre sportif, nous vouons quelques ambitions, certains diront qu’elles sont prétentieuses mais moi, je pense qu’elles sont réalisables. A savoir la montée pour les quatre équipes seniors masculines, cela serait extraordinaire et du jamais vu, le président devra sortir le chéquier… Nous comptons bien évidemment sur les équipes jeunes et féminines pour aller dans le même sens, aller le plus haut possible en championnat et le plus loin en coupe. En parlant de coupe et après notre bon parcours en Coupe de France, nous souhaitons jouer les troubles fêtes en coupe des Pays de la Loire et si cela doit s’interrompre précipitamment, nous comptons soulever le trophée de la coupe de l’Anjou pour la A et le challenge de l’Anjou pour la B.”
 
pah1
 
 Quels sont vos ambitions personnelles et vos projets ?
 
“Au niveau personnel, mes objectifs sont très simples, c’est de continuer à prendre du plaisir avant tout. Je reste un compétiteur et souhaite bien évidemment gagner des titres avec NDC. Avec mes trente printemps, le plus gros de ma carrière footballistique est derrière moi, j’ai déjà vécu de belles choses, maintenant place aux jeunes… A court terme, l’ambition que je partage avec mes coéquipiers, c’est la montée à l’échelon supérieur. A plus long terme, je continuerai à pratiquer ma passion en tant que joueur, qu’elle qu’en soit la forme. Pour ce qui est d’être éducateur, ce n’est pas quelque chose que j’envisage, car je n’ai à mon avis pas assez de patience pour cela, c’est un vrai métier et je suis admiratif de ceux qui le font.”
 
Que pouvez-vous, nous dire sur votre entraîneur, mais aussi sur le groupe seniors actuel ?
 
“Pierre Naudet, est un entraîneur dévoué et passionné, et oui tout le monde ne l’est pas… Nous nous sommes rencontrés fin Mai pour échanger sur nos attentes respectives, il m’a présenté le projet du club et l’atmosphère qui y régnait, j’ai bien sûr été très emballé. Avant de nous prodiguer les aspects purement techniques, c’est une personne mettant en avant le côté humain, il est toujours disponible pour échanger, quand tout va bien mais surtout quand des améliorations sont à apporter et il y en a toujours. Je l’avais mentionné lors de notre premier échange sur mes attentes, j’ai besoin qu’il y ait de la communication, c’est primordial. Pierre a une approche très professionnelle dans la préparation des entraînements, des matchs et des choix qu’il opère, rien n’est laissé au hasard. Il apporte énormément de diversité sur le fond et la forme, j’entends par là les séances vidéo qui nous permettent de travailler d’une autre manière et c’est très appréciable. Son discours est positif, peut-être parce que les résultats sont là aussi, mais grâce à cela il n’y a pas de frustration. Le groupe le ressent forcément, il n’y a pas d’animosité entre nous, nous sommes solidaires sur le terrain et en dehors, certains plus que d’autres, surtout au niveau des ardoises grandissantes au club-house ! Je suis pleinement satisfait de l’ambiance qui règne et je suis sûr qu’elle perdurera.”
 
PN1
 
Quels sont vos meilleurs souvenirs sportifs ?
 
“J’ai plusieurs bons souvenirs bien évidemment, mais certains marquent plus que d’autres. A dix ans, le club où j’ai débuté (JS Cance) est invité au tournoi du SM Caen, tournoi réunissant les seize meilleures équipes de Basse-Normandie, nous n’avions pas connu de défaites en deux ans, et nous étions la plus petite équipe et nous finissons à une honorable douzième place avec un but idéalement construit (à la Nantaise) contre le SM Caen et un certain Benoit Costil dans les buts. Un autre souvenir marquant, saison 2006-2007 à Avranches, je commence la saison avec les séniors C, puis l’équipe B en DH ou je deviens titulaire, puis j’intègre peu à peu l’équipe A, en CFA2 où je fais des bouts de matchs. Nous finissons la saison sur une finale de coupe de Basse-Normandie remportée au stade Michel D’Ornano où je suis titulaire et fais le meilleur match de ma carrière, nous recevons le trophée des mains de Mr Jean-Pierre Escalette (président FFF à l’époque) à la mi-temps du match de Caen qui accédait à l’élite et faisons un tour d’honneur devant 20000 spectateurs. Dans la continuité, lors de la saison 2007-2008, nous atteignons les trente-deuxièmes de finale de la Coupe de France face à Dijon, évoluant en ligue 2, on perd 2-0 mais on fait un excellent match devant 2500 spectateurs. A la fin de la saison 2009, nous accédons à l’échelon supérieur, le CFA, je me souviens que nous avions bien festoyé pour le coup.”
 
Avez-vous un dernier mot de conclusion ?
 
“Pour conclure, je commencerais par remercier les personnes de l’ombre, qui nous permettent de jouer dans de bonnes conditions, à savoir : les dirigeants, les bénévoles et les différents partenaires, sans eux rien n’est possible. Je remercie nos fidèles supporters et nos premières supportrices que sont nos femmes, attendant seules notre retour, (enfin j’espère, rires) … Enfin, je remercierais mes coéquipiers et le staff à la fin de la saison si et seulement si nos rêves se réalisent, mais certainement pas avant, exception faite à ceux qui offrent leur tournée, certains sont d’ailleurs très en retard à ce sujet, ils sont priés de se rendre au club-house le plus rapidement possible.
 
Et surtout Allez Angers NDC…
 
PS : Monsieur Cédric Boutet, je vous vois déjà venir avec vos croix (système d’amendes pour toute parution dans la presse), la dernière phrase vous concerne fortement, surtout quand on vient de prendre une ride supplémentaire… A bon entendeur ! “
 
PAH3