Dans un championnat de National haletant et très disputé, le SO Cholet a mis fin à une série de cinq matches sans victoire et s’est donné le droit de croire encore à la montée en Ligue 2. Samedi soir à Boulogne-sur-Mer, les joueurs de Stéphane Rossi ont réussi à montrer un bien meilleur visage que lors des semaines précédentes.

Le SOC est toujours en vie. Alors que le match face à Bastia le 22 avril avait été reporté, Cholet commençait à voir un bon nombre d’équipes lui passer devant au classement. Les protégés de Stéphane Rossi, qui étaient toujours en course pour l’accession en Ligue 2, il y a quelques mois, étaient retombés à la onzième position juste avant la rencontre qui les opposait à Boulogne-sur-Mer. La faute à un classement très serré dans lequel les équipes entre la troisième et la treizième places se tenaient en moins de dix points. A une poignée de journées de la fin du championnat, nombreux étaient les prétendants au podium, même si Villefranche semble aujourd’hui bien placé pour conserver leur potentiel rôle de barragiste avec quatre points d’avance sur Concarneau, quatrième. La victoire était donc impérative pour les Choletais, opposés une formation qui a disputé le maintien tout au long de la saison. Le combat s’annonçait rude entre les deux clubs Rouge et Noir aux tendances opposées. L’USBCO restait sur onze matches sans défaite, alors que le SOC était en mauvaise forme avec aucun succès lors des cinq dernières rencontres.

En terres nordistes, ce sont les Choletais qui frappent les premiers avec un premier but dès la onzième minute de jeu. Alors qu’Elaz avait alerté le gardien de but boulonnais un peu plus tôt, c’est Maggiotti qui est à l’origine et à la finition du premier but de cette rencontre. A l’entrée de la surface de réparation, Dembi sert le milieu corse qui cherche immédiatement à remettre à Jarju dans les six mètres. L’attaquant du SOC bute sur Lugier et le ballon rebondit dans les pieds de Maggiotti qui reprend directement, prenant de court le portier adverse (0-1, 11‘). Une fois devant au score, les Choletais continuent de pousser et vont faire craquer de nouveau la défense de Boulogne-sur-Mer à peine dix minutes plus tard. Doumbia est lancé sur son couloir droit en contre-attaque et délivre un bon ballon dans la course de Jarju. Maladroit sur le premier but, le buteur maugeois réalise un enchaînement de grande classe en contrôlant en l’air et en reprenant la balle d’une reprise de volée impeccable (0-2, 20′). A 2-0, les Choletais ne sont pas totalement à l’abri, mais le carton rouge reçu par Beghin à la demi-heure de jeu semble favoriser une victoire du SOC. Le milieu de l’USBCO commet une nouvelle faute sur Le Méhauté qui lui vaut un deuxième carton jaune, synonyme d’expulsion. On se dit alors que le sort de la rencontre est déjà scellé, mais c’est sans compter l’abnégation des Nordistes. Quelques minutes après l’exclusion de Beghin, Eto’o déborde sur son côté droit et fait face à plusieurs Choletais revenus défendre. L’ailier parvient tout de même à déposer un centre minutieux sur la tête d’Abdeljelil qui trompe Mandrea, resté sur sa ligne de but (1-2, 33′). Le buteur boulonnais est un visage bien connu du SOC puisque l’Algérien a porté les couleurs de Cholet et y a réalisé l’une de ses meilleures saisons en National. A onze contre dix, le reste du match reste à sens unique en faveur des visiteurs, mais les joueurs de Rossi ne parviennent pas à tuer la rencontre malgré l’entrée de leur meilleur buteur N’Chobi, entré en cours de jeu puis remplacé en fin de partie. Il aurait été de bon augure de soigner la différence de buts choletaise (-6) mais l’essentiel est là : les trois points sont acquis.

Désormais neuvièmes, les Choletais n’ont toujours pas dit leur dernier mot et comptent jouer crânement leur chance jusqu’à la fin du championnat. Pour cela, aucun faux pas ne leur sera permis s’ils veulent détrôner Villefranche du podium de National et ainsi accéder aux barrages de promotion en Ligue 2. Un grand rendez-vous les attend donc mardi soir à 18h face au leader du championnat, le SC Bastia, d’ores et déjà promu en Ligue 2 pour la saison prochaine. Dans les Mauges, il faudra livrer une rude bataille si le SOC souhaite faire tomber l’ambitieux club corse que rien n’arrête et qui reste sur trois montées consécutives. Si Cholet parvient à gagner ce match reporté de la trentième journée, alors ils pourront se placer à la cinquième position à égalité de points avec Concarneau, mais toujours à quatre points du troisième, Villefranche. La saison du SO Cholet se jouera donc probablement mardi soir au stade Pierre-Blouen, à domicile.

Championnat de National 1, 32e journée.

US Boulogne Côte d’Opale – SO Cholet : 1-2 (1-2).

Buts : Oussama ABDELDJELIL (33e) pour l’US Boulogne Côte d’Opale ; Julien MAGGIOTTI (11e) et Yankuba JARJU (20e) pour le SO Cholet.

Expulsion : Guillaume BEGHIN (28e) pour l’US Boulogne Côte d’Opale.

Cliquez-ici pour voir le classement

US Boulogne Côte d’Opale : Lugier – Cadiou (Diomandé 76′) Pierret, Frikèche, Oyono, Moussaki – Eto’o, Beghin, Duterte (Idazza 29′), Okou (Noc 67′) – Abdeldjellil. Entraîneur : L. Guyot.

SO Cholet : Mandréa – Savane (Niakaté 61′), Sylla, Baldé, Sambu – Doumbia, Maggiotti, Dembi, Elaz (N’Chobi 69′, puis Diop 82′), Le Méhauté – Jarju. Entraîneur : S. Rossi.

 

Cet article a été lu 366 fois.