Championnat de Troisième Division, groupe C, 5e journée.

AS Val d’Erdre-Auxence – FC Castel Varennais Champtoceaux : 5-2

Buts : Flavien CHAMPIRE (35e, 65e et 75e), Charly MARCHAIS (20e) et Kévin CHARTIER (55e) pour l’AS Val d’Erdre-Auxence ; (10e et 12e) pour FC Castel Varennais Champtoceaux.

Cliquez-ici pour voir le classement

Le résumé de Mickaël JEMIN, l’entraîneur de l’AS Val d’Erdre-Auxence :

“Le début de match est à notre avantage. Rapidement, nous nous procurons une première occasion par Steven Lelarge, mais sa tête passe très légèrement au-dessus du cadre. A la dixième minute, nous nous faisons piéger par un long ballon et un mauvais alignement de notre défense, l’attaquant part dans notre dos et s’en va battre notre gardien qui reste sans réaction sur la frappe (0-1, 10e). Décontenancés par ce but contre le cours du jeu, nous nous déconcentrons et sur une nouvelle erreur défensive, nous encaissons un second but dans la foulée (0-2, 12e). Remis de ces erreurs, nous reprenons notre domination et nous réduisons l’écart par Charly Marchais d’une tête plongeante au premier poteau sur un coup franc de Mattéo Hamon (1-2, 20e). Ce but nous relance et nous égalisons dix minutes plus-tard par Flavien Champiré (2-2, 35e), qui intercepte un ballon à vingt-cinq mètres des buts et part tromper le gardien de but visiteur. Flavien rate quelques minutes après, l’occasion de nous faire passer devant juste avant la mi-temps, sa frappe passe juste à côté du poteau alors que le gardien était battu. Dès l’entame de second période, nous poussons pour passer devant et c’est Kévin Chartier, d’une tête au premier poteau sur un corner de Mattéo, que nous prenons enfin l’avantage (3-2, 55e). S’ensuit quelques minutes de déconcentration chez nous et un petit temps faible, Champtoceaux en profite et a, à ce moment-là, la seule occasion pour eux de la seconde période. Sur un corner, une tête croisée qui passe à côté. Après ces quelques moments de flottement, nous repartons de l’avant et Flavien inscrit deux nouveaux buts (5-2). Le dernier quart d’heure est plus décousu et nous gérons notre avantage. Malgré cela, nous aurions pu rajouter un voir deux buts. Grosses frayeurs, aujourd’hui, après avoir concédé ces deux buts en tout début de match. Malgré cela, nous n’avons pas paniqué et nous remportons une victoire logique.”

 

Cet article a été lu 264 fois.