Cet article a été lu 564 fois.

Après s’être imposées chez leurs adversaires du soir, et en récupérant l’avantage du terrain dans cette finale de play-off de Ligue 2, les joueuses de l’UFAB Angers se sont offert une véritable balle de match pour la montée dans l’Élite du basket féminin. Dans une Arena Loire de Trélazé bien remplie pour l’occasion, les Angevines devront tout faire pour retrouver le niveau qu’elles avaient accidentellement perdu lors de la saison précédente. Mais après une bataille plus que serrée, c’est bel et bien Landerneau qui s’offre la possibilité d’une belle de prestige dans leur antre.

Le début de rencontre est serré: les deux équipes ne voulant pas encaisser le premier panier. La tension est palpable entre les deux cinq majeures. Les premières actions manquent de réussite. Toutefois, Angers s’en tire bien, poussées par le public venu en nombre ce soir. A tour de rôle, les deux protagonistes se rendent coup pour coup. Impossible de déterminer laquelle des deux équipes prendra l’avantage sur l’autre : c’est ça aussi que l’on aime dans des Finales de play-off. A peine un panier ajouté pour les Angevines que les Bretonnes répondent dans la foulée. La marque est répartie pour le moment entre DJALDI-TABDI et CHRISTMANN côté angevin, et LOGAN et BRUMERMANE côté breton. Au bout du compte, dix premières minutes très disputées et qui se terminent sur le score de 12 à 10 en faveur de l’UFAB.

Reprise du jeu et Landerneau qui revient plus agressif en défense. Les mains sont de sortie et toutes les passes sont contestées. Le rythme s’accélère mais Angers reste toujours en froid avec son adresse. Il faut trouver LA bonne situation pour que les Angevines puissent approcher le panier, bien gardé il est vrai par des Bretonnes revanchardes. Accrochées dans son antre, Landerneau est venu accompagné de plus de 300 supporters, dont Paul Leguen qui a pu troquer les pelouses vertes de football pour le parquet de l’Arena Loire, et bien décidés à troubler la douceur locale. Personne ne lâche ne serait-ce qu’un bout de terrain. Tant est bien que le second quart temps est l’image du premier: deux équipes solides défensivement qui ne lâcheront rien avant la fin de la rencontre. (fin du 2e quart temps : 24-18)

DSC_0118

Retour des vestiaires et Landerneau revient le mord entre les dents. La première possession permet à LITHARD de combler le retard breton avec un trois points, oublié dans la défense angevine. Les deux équipes sont survoltées, mais c’est Angers qui retrouve son adresse.  Bien aidées par PRODHOMME et son tir à trois points dévasteur, l’UFAB prend rapidement 10 points d’avance au bout de trois minutes. La physionomie de la rencontre est-elle en train de s’inverser ? Le public angevin aimerait y croire et se fait de plus en plus entendre. Mais Angers est prévenu : Landerneau ne compte pas lâcher la rencontre. Rapidement, un premier temps mort est pris par S.LEITE, le technicien breton. L’effet est immédiat et l’écart se ressert à quatre points. Il faut des grandes CHRISTMANN et AUBERT pour tenir la baraque locale. Très solides en défense, LUCET et ARRONDO font le travail mais ne peuvent pas empêcher le retour des Bretonnes à la fin de ce troisième quart temps,bien appuyées par l’adresse de LOGAN et de  LITHARD. (fin du 3e quart temps: 38-36)

La dernière période débute mal pour les joueuses de David GAUTIER. A peine vingt secondes de jouer et une faute antisportive leur est infligée. Les Bretonnes ne laisseront pas passer l’occasion de passer devant au score pour la première fois de la rencontre. ARRONDO éteint le 6-0 breton par par deux fois, qui font du bien à ses coéquipières. Les Angevines ne doivent pas craquer. Et GAUTIER le sait et demande une défense tout-terrain à ses protégées. Revenues désormais au score, les Angevines vont même repasser devant par un trois points magique de LUCET à quatre minutes de la fin. L’Arena Loire est en ébullition, prête à fêter la montée en Ligue Féminine de l’UFAB. On ne s’entend plus ! Encore ARRONDO sur un tir à deux points fait chavirer Trélazé ! On peut entendre des “Ici Ici c’est Angers” ! L’ambiance est électrique, je vous l’assure ! L’hémorragie est stoppée par les Bretonnes au retour du temps demandé par S.LEITE. Rien n’est fait dans ce match ! Par deux fois, Landerneau reviendra au score. Dernière minute de jeu et faute provoquée par CHRISTMANN, qui obtient deux lancers francs, presque une première balle de match dans cette rencontre. Résultat 1 sur 2 et deux points d’avance. Mais sur l’action suivante, c’est bel et bien un tir à trois points venu d’ailleurs de BUTARD qui permet à Landerneau de repasser devant, à quarante secondes de la fin de la rencontre. Et l’avance ne changera plus: c’est bien Landerneau qui remporte ce match retour et qui s’offre, par la même occasion, une nette balle de match pour la montée. Prochaine rencontre sur les terres de Landerneau, dans une salle qui sera, je pense, aussi chaude que ce soir (fin du 4e quart temps: 50-51)

DSC_0183

Championnat de Ligue 2 Féminine, Finale de play-off, Match retour

Union Féminine Angers Basket – Landerneau Bretagne Basket : 50-51 (12-10, 24-18, 38-36, 50-51)

David GAUTIER (entraîneur UFAB) : “On s’y est peut être vu trop tôt. On avait le match en main. On doit tous faire mieux, moi le premier. Il y a surement quelque chose que l’on a mal fait, dans les rotations, dans les choix. Je crois que l’on fait le plus dur en voulant plier le match. Mais elles mettent dix points sur 51 avec des rebonds offensifs, c’est trop. On manque des paniers faciles et on n’arrive pas à jouer sous pression. Landerneau a su nous la mettre défensivement et on a subi quand il ne le fallait pas. A nous de nous remobiliser pour que cette dernière rencontre bascule en notre faveur. Il faudra du mental et être concentré du début à la fin.”

Élise PRODHOMME (UFAB) : “On s’est vues gagnantes depuis le début. On a travaillé pour cela, toute l’année pour cela. On n’a pas lâché le match. On a fait des petites erreurs qui nous ont coûté le match, c’est différent. Comment expliquer cette défaite ? Ce ne sont que des petits détails. Un tir qui roule au-dessus de l’anneau quand l’autre équipe rentre son panier. Le reste, c’est la défense qui prend le dessus. On va se rendre à Landerneau en se disant que ce n’est pas fini : on l’a déjà fait une fois à l’extérieur. On va tout faire pour recommencer.

Stéphane LEITE (entraîneur Landerneau) : “On a fait une grosse série en fin de 3e et début de 4e. Angers est revenu à notre niveau et on a pas laché. Ce n’est pas notre tempérament. On a pas su gérer leur alternance défensive dans ce dernier quart temps. Il reste encore un match à gagner. Un seul qui nous permettra d’atteindre ce niveau que l’on recherche depuis de nombreuses années.”

Feuille de marques

Union Féminine Angers Basket

GERMOND C. (npj) / MARTINET M. (npj) / DJALDI-TABDI M. (10) / DREANO-TRECANT A. (0) / CHRISTMANN E. (11) / LOKOKA L. (4) / LUCET S. (5) / AUBERT C. (5) /PRODHOMME E. (6) /ARRONDO I. (9) / Entraineur : David GAUTIER.

Landerneau Bretagne Basket

MAJKODUNMI V. (2) / LOGAN A. (6) /HERBERT (npj) / BUTARD M. (11) /LE BRUCHEC A. (0) /STREVINOU M. (4) / LITHARD P. (12) / BALAYERA D. (0) / NIAIGRE E. (10) / BRUMERMANE A. (6) / Entraineur : LEITE S.

Marty Sports