La FIFA organisera une série de discussions en ligne avec l’ensemble des associations membres et des autres acteurs, afin de débattre et d’évaluer les propositions susceptibles de contribuer à “façonner un meilleur football pour l’avenir”.

Dans un message vidéo adressé aux 211 associations membres de la FIFA, le Président de la FIFA a fait savoir que, grâce aux consultations en cours et au travail réalisé par l’administration de la FIFA, un plan d’aide financière qui “bénéficiera à l’ensemble du football” est entré dans sa phase de préparation. Il devrait être présenté lors de la prochaine réunion du Conseil de la FIFA. Par ailleurs, les discussions sur le calendrier international des matches ont permis de se rapprocher “d’une solution équilibrée”.

Gianni Infantino en a également profité pour rappeler la nécessité de donner la priorité à la santé, dans une période où le football reprend doucement ses droits dans le monde malgré la pandémie de Covid-19. Il a souligné par ailleurs les mesures prises par la FIFA et l’ensemble de la communauté du football pour protéger le bien-être de tous les participants.

Le Président de la FIFA a estimé qu’il faudrait réfléchir au moyen de ramener les supporters dans les stades, constatant que le football n’était plus tout à fait le même sans les supporters. Toutefois, ce retour devra s’opérer de façon responsable, dans le respect des instructions et des consignes données par les gouvernements et les autorités sanitaires.

Message du Président de la FIFA aux associations membres de la FIFA

“Chers amis,

Avant toute chose, j’espère que vos familles, vos amis et vous-mêmes êtes en sécurité et en bonne santé. Même si nous sommes loin les uns des autres, nous formons toujours une équipe. Ensemble, nous sommes là pour soutenir ceux qui souffrent dans cette période difficile.

J’ai voulu profiter de cette occasion pour vous informer de certaines activités menées par la FIFA depuis mon dernier message, en commençant par remercier le Bureau du Conseil pour ses activités ces deux derniers mois.

Vous avez sans doute consulté les recommandations médicales que nous avons publiées la semaine dernière. Elles constituent la base de la feuille de route qui servira à la reprise des compétitions, sans jamais perdre de vue le principe le plus important : la santé avant tout ! La possibilité qui vous est désormais offerte d’autoriser cinq remplacements par match s’inscrit dans la même logique : protéger la santé, en l’occurrence celle des joueurs.

La santé publique doit rester notre priorité, sans négliger le bien-être des joueurs, des arbitres et de toutes les personnes impliquées dans les activités liées au football.

La FIFA a pleinement confiance dans les décisions que vous avez prises ou que vous prendrez, en concertation avec les gouvernements et les autorités sanitaires de vos pays respectifs. Nous espérons que l’outil d’évaluation des risques de l’OMS et nos recommandations vous aideront à faire les bons choix.

Le football a déjà repris dans plusieurs pays, ou il est en train de le faire. Cette nouvelle est source d’espoir pour nous et pour beaucoup de supporters à travers le monde. Néanmoins, il nous faut également comprendre et respecter ceux qui ont fait d’autres choix. Je pense ici à ceux d’entre nous qui estiment avoir besoin de plus de temps pour s’assurer que la reprise peut avoir lieu dans des conditions de sécurité optimales.

La FIFA et moi-même vous soutenons, quelles que soient vos décisions. Dans une telle situation, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Chaque pays est différent. Vous êtes certainement les mieux placés pour évaluer votre propre situation et trouver la solution la mieux adaptée pour faire face à ce gigantesque défi. La tolérance et la compréhension sont importantes, surtout ces temps-ci.

Il ne faut pas non plus oublier les supporters. Sans spectateurs, le football n’est pas le même. Il faut cependant se montrer patient et trouver le meilleur moment pour redonner accès aux supporters dans les stades. Nous continuerons à travailler sans relâche, mais aussi discrètement et respectueusement, afin de nous projeter au-delà de ces mesures temporaires. Nous devons veiller à ce que les supporters soient accueillis de façon responsable, en toute sécurité.

Chers amis, en ces temps difficiles, il faut travailler main dans la main, partager nos expériences et nous entraider. En étant solidaires, nous trouverons les solutions qui nous permettront d’imaginer un meilleur football pour l’avenir.

La reprise des compétitions pour les clubs de haut niveau s’est naturellement imposée comme une priorité, mais nous devons également penser aux équipes nationales, au football féminin, aux divisions inférieures, aux compétitions de jeunes et au football de base. Il faut rester unis sur tous ces aspects et faire en sorte que le football puisse reprendre dans sa globalité. C’est notre priorité et notre plan d’aide financière s’inspirera également de ce principe.

Dans un esprit de consultation constructive et avec l’intérêt de l’ensemble du football à l’esprit, la FIFA travaille sans relâche pour présenter une solution au Conseil de la FIFA dans les semaines à venir.

Nous sommes en train d’élaborer un système à la fois pragmatique et basé sur les besoins de ses bénéficiaires. Nous voulons que le spectre de ce plan soit le plus large possible, ce qui comprend évidemment le football féminin. Il doit fonctionner de façon moderne, efficace et transparente, ce qui suppose une structure de gouvernance solide, capable de rendre des comptes sur l’allocation des aides financières.

Je suis par ailleurs heureux de vous annoncer que nous avons bien progressé sur un autre sujet très important, à savoir le calendrier international des matches. En consultation avec les différentes parties prenantes, nous approchons d’une solution équilibrée, qui tient compte des difficultés et des besoins de chacun.

J’ai parlé à plusieurs reprises de consultation. Cette situation extrêmement difficile a permis au football, grâce à votre implication et à travers la FIFA, de créer un dialogue sain et direct autour de tous les aspects de notre sport.

Chers amis, il y a quelque temps, je vous disais que le moment était peut-être venu de prendre du recul pour réfléchir. Je suis heureux de voir que des dirigeants, mais aussi des entraîneurs et des joueurs, n’ont pas hésité à exprimer leurs points de vue. J’ai eu des échanges très intéressants avec beaucoup d’entre vous.

Afin de prolonger cette réflexion collective, j’ai programmé une série d’entretiens en ligne avec vous, afin que toutes les voix, y compris celles d’autres acteurs importants, puissent être entendues.

Je suis convaincu que ces discussions avec vous, les associations membres de la FIFA, peuvent contribuer à façonner l’avenir du football. Car nous sommes la FIFA. Nous ne pouvons pas et nous ne voulons pas abandonner les décisions à de petits groupes se réunissant en catimini. Cette époque est définitivement révolue ! Maintenant, la parole est à vous. Nous voulons entendre vos opinions sur des questions cruciales, comme l’avenir du calendrier international des matches ou sur les compétitions :

  • Comment gérer l’augmentation du nombre de matches disputés par les meilleurs joueurs ? Combien de matches un joueur peut-il disputer par saison ?
  • À quoi doit ressembler la future organisation des compétitions nationales et mondiales ?
  • Comment mieux harmoniser le calendrier et les compétitions entre les continents, à l’heure où le football ne cesse de se mondialiser ?

J’ai aussi entendu des propositions intéressantes sur les questions de gouvernance et les aspects financiers. Par exemple, sur des plafonds salariales ou d’indemnités de transfert, sur d’autres mécanismes de taxation, ou de l’éventualité d’obliger les instances dirigeantes, les organisateurs de compétitions et les clubs à constituer des réserves ou à contribuer à un fonds de réserve qui pourrait servir dans des périodes difficiles, comme celle que nous connaissons actuellement.

Personnellement, je suis favorable à une règlementation plus stricte et plus claire en matière financière. Il faut imposer une transparence totale et des principes de bonne gouvernance. Ceux-ci ne doivent pas se limiter au système des transferts, mais s’appliquer à l’ensemble de l’écosystème du football. La FIFA œuvre sans relâche dans ce domaine, même si nous devons faire face à de puissants intérêts individuels, qui s’opposent à notre engagement en faveur d’une meilleure gouvernance globale de notre sport. Chers amis, nous aurons besoin de tout votre soutien et de tout votre engagement pour franchir un palier dans ce domaine.

Je pense que ces mesures, ces projets, ces idées, comme d’autres, doivent être débattus à tous les niveaux. Je suis conscient que les discussions seront certainement très animées, mais le débat est toujours sain. Nous devons échanger tous ensemble, dans le même esprit d’unité que celui qui nous a animé durant cette période difficile.

Mes chers amis, je vous demande à tous et à toutes de rester prudents, et de prendre bien soin de vos familles, de vos amis et de vous-mêmes. Continuons à travailler ensemble à améliorer le football. Car ensemble, nous gagnerons.”

 

 

Cet article a été lu 756 fois.