Cet article a été lu 874 fois.

Entretien avec Nelson BERNARDES, salarié des Yankees SCO Football Américain, qui nous parle de son club et du sport qu’il pratique.

Bonjour Nelson, pouvez-vous nous présenter votre parcours, de vos débuts dans le foot US jusqu’à aujourd’hui ?

“Bonjour, alors tout d’abord, j’ai commencé le football américain en 2001. J’ai joué en région parisienne, tout d’abord au Flash de la Courneuve (93) durant huit ans, puis j’ai participé à la création d’un club : les Monarques de Saint-Denis. Pour des raisons personnelles, j’ai quitté la région et je suis arrivé à Angers, en 2013. J’ai choisi Angers en partie, car il était hors de question pour moi de m’éloigner du foot US. J’ai donc rejoint le club des Yankees du SCO, dans lequel j’ai été joueur durant deux saisons. On m’a ensuite proposé de devenir salarié du club. J’ai commencé par être coordinateur défensif, puis on m’a proposé de remplacer le coach Benoît D’ABRIGEON, actuel président du club, qui souhaitait quitter ses fonctions. Je suis donc aujourd’hui en charge des équipes seniors et cadets (U16) du club.”

Pouvez-vous nous présenter votre club, afin que les lecteurs puissent le découvrir plus amplement ?

“Le club a été créé en 1989, il fêtera donc ses trente ans l’année prochaine. C’est un club assez ancien dans le paysage du football américain en France. Cette année, nous comptons 150 licenciés, ce qui constitue le record du club. Cette participation est due notamment à la grande présence de jeunes, mais aussi de seniors puisque le groupe seniors est constitué de quarante joueurs ! Le club compte aujourd’hui cinq sections. Tout d’abord, l’école de flag pour les enfants de six à douze ans. Le flag est un dérivé du football américain sans les contacts, afin de ne pas mettre en danger le physique des jeunes. Ensuite, il existe une section flag pour les seniors, après dix-sept ans. Pour le foot US, il existe les catégories cadets, de treize à quinze ans, juniors de seize à dix-huit ans puis seniors. Enfin, l’information est toute nouvelle : le club vient de recevoir la validation pour créer une nouvelle section qui s’appellera l’école de foot. Elle concernera les jeunes de onze à treize ans et servira de transition entre le flag et le foot US. Ce sera un jeu contrôlé, toujours dans le souci de ne pas se blesser, avec des règlements spécifiques. Cette nouvelle section devrait voir le jour courant janvier ou février.”

Votre club développe, cette année, une Team Performance. En quoi consiste-t-elle et quels sont ses objectifs ? 

“La Team Performance est un groupe de dix joueurs, cinq juniors et cinq seniors, qui bénéficiera d’un programme d’optimisation sportive avec des entraînements plus poussés et adaptés, ainsi que d’un suivi médical. Ce suivi médical se fera par un nutritionniste, Alexis CHATENAY, un ostéopathe, Felipe LOPES et le cabinet de kinésithérapeutes PhysioKsport. L’idée de cette Team Performance est d’inculquer à certains joueurs des réflexes du haut niveau afin de les faire progresser au mieux. Bien sûr, le suivi est en lien avec le parcours scolaire de chacun et les programmes sont adaptés, car il est important pour nous que nos joueurs réussissent dans leurs parcours scolaires, la difficulté de passer professionnel en foot US étant très élevée.”

Quelle est la place de la formation dans le club ?

“Le club cherche à bien former ses jeunes et met beaucoup l’accent sur cette partie formation. C’est le secteur sur lequel on met le plus de moyens, notamment avec les éducateurs, qui permettent de bien faire travailler les jeunes. Cela commence à porter ses fruits puisque nous avons six cadets et cinq juniors qui ont été sélectionnés au niveau régional. Deux joueurs juniors ont même l’accès au groupe France.”

Au niveau de l’équipe seniors, quel bilan faites-vous de la saison passée et comment abordez-vous celle qui va débuter ?

“Tout d’abord, la saison dernière a été très bonne pour le club puisque nous avons remporté tous nos matchs de championnat, ce qui nous a permis d’accéder aux play-offs dans lesquels nous avons malheureusement perdu en finale face aux Licornes de Saint-Brieuc sur le score de 24 à 7. Ce match restera une petite frustration, puisque nous avons dû nous déplacer là-bas et que nous avions quelques absents le jour de la finale. Cependant, Saint-Brieuc a mérité sa victoire, c’était une équipe de niveau supérieur à celles que nous avions rencontré en championnat précédemment.

Cette défaite en finale signifiait que nous ne pouvions pas accéder au niveau national par le biais d’un accessit sportif, mais un club de l’échelon supérieur ne pouvait pas assumer ce niveau et nous avons été invités à prendre sa place en D3 du Championnat de France. Nous avons été choisis notamment, car nous possédons une structure solide et des finances saines, qui nous permettront notamment d’effectuer les déplacements. Nous avons eu une réflexion sur la capacité de l’équipe à jouer à ce niveau, mais nous sommes globalement confiants car, à mon avis, cette équipe a le niveau national. Nous allons donc aborder cette saison match après match, l’objectif étant logiquement de gagner lorsque l’on rentre sur le terrain. Le maintien reste un objectif de base, mais si l’on peut accrocher les play-offs, cela nous permettra de jouer des matchs intéressants.”

Vous avez donc effectué votre pré-saison puisque votre championnat commence le 20 janvier par un déplacement à Nantes pour y affronter les Dockers ?

“Oui, nous avons affronté les Esox de Basse-Goulaine et les Caïmans du Mans. Nous n’avons pas effectué des matchs en réalité, mais ce que l’on appelle des “scrimmages” en anglais, c’est-à-dire des répétitions de situations scriptées de match. C’est en quelque sorte un entraînement en commun avec l’autre équipe. Je suis content de cette préparation, car nous avons été efficaces offensivement dans les deux oppositions, et elle nous a permis de voir les points sur lesquels nous devrons travailler.”

Quels sont vos meilleurs souvenirs dans le football américain ?

“En tant que joueur, j’ai deux souvenirs marquants. Le premier est une finale de conférence jouée et gagnée avec le Flash de la Courneuve. Nous avions gagné en prolongation contre une équipe qui nous avait battu l’année précédente et cela reste un très bon souvenir. Avec les Yankees, mon meilleur souvenir en tant que joueur, c’est le dernier match de saison régulière lors de ma première année au club. C’était un match à enjeu puisque si nous le gagnions, nous accédions aux play-offs. Tout le monde avait été sérieux et appliqué sur ce match, nous avions gagné, c’était une belle fierté. En tant que coach, je pense que les meilleurs souvenirs sont à venir. Bien sûr, on espère toujours jouer des matchs de play-offs, qui sont plus intéressants que la saison régulière, qui représente notre quotidien.”

Pour finir, avez-vous un mot de conclusion, un message à faire passer… ?

“Tout d’abord, je voudrais faire savoir que nous recherchons des partenaires pour le club, afin notamment de l’aider dans les déplacements, ce qui n’est pas toujours simple. Autrement, je suis tombé dans le foot US, il y a longtemps et ce qui m’a tout de suite plu, c’est la notion collective de ce sport. Pour moi c’est le sport collectif par excellence. Une action ne peut pas se réaliser si les onze joueurs sur le terrain ne tirent pas tous dans le même sens. C’est un sport qui met vraiment l’individuel au service du collectif et c’est là que j’ai retrouvé les sensations de groupe les plus fortes. Alors n’hésitez pas si vous souhaitez essayer !”

"Photo d'équipe des Yankees, à l'écoute du coach." (Crédit photo : Yankees du SCO)

“Photo d’équipe des Yankees, à l’écoute du coach.” (Crédit photo : SCO Yankees)

Si vous souhaitez venir les supporter ou tout simplement venir voir un match de football américain pour le découvrir, le prochain match à domicile des Yankees se déroulera au stade Marcel Naulleau à Angers le samedi 27 janvier face au Tonnerre de Brest. Plus d’infos sur le site internet http://yankees-football.fr.