Dans ce match de bas de tableau, entre deux équipes qui n’avaient pas encore gagné en championnat, et donc, en manque de confiance, le public n’a pas assisté à un grand match. Malgré tout, à domicile, le SC Beaucouzé a réussi à arracher la victoire face à la Roche-sur-Yon ESOFV, dans un money-time de folie (2-1).

Suite à un coup-franc côté droit, la tête de N’Goadmy est captée par Basila (5e). Le corner de Barreteau trouve la tête de Poissonneau, mais Basila est vigilant (16e). Bien lancé en profondeur, Poissonneau part au but, mais au moment d’enclencher sa frappe, Rigole s’interpose (23e). Le coup-franc direct de Josse passe devant le but, sans qu’aucun de ses coéquipiers ne dévie la trajectoire du ballon, en direction du but (27e). Attentiste dans leur camp, il faut attendre la demi-heure de jeu pour voir la première occasion vendéenne. Plein axe, Dupalan décale Amokrane côté droit, qui voit sa frappe enveloppée passée largement au-dessus du cadre (33e). Les deux équipes regagnent les vestiaires sur un score nul et vierge (0-0).

Dès le début de la seconde période, Poissonneau a une belle occasion, mais son lob à l’entrée de la surface passe largement au-dessus (52e). Poissonneau voit son centre être repoussé par la main d’un défenseur adverse, côté gauche. Il se charge lui-même de transformer le penalty (1-0, 52e). Puis, sur un corner côté gauche, Rigole bien démarqué au deuxième poteau, voit sa tête à bout portant être repoussée sur la ligne par Riga (63e). A la suite d’un coup-franc côté gauche, Molle, libre de tout marquage, envoie une tête puissante s’écraser sur la barre transversale (68e). Sampou est idéalement servi aux six mètres, mais il manque l’immanquable en ne cadrant pas (70e). Les Beaucouzéens sont acculés sur leur but, face à la pression vendéenne qui se fait de plus en plus pressante. A la suite d’une perte de balle aux vingt mètres plein axe, Molle en profite pour récupérer le ballon, mais sa frappe est magnifiquement détournée par Mermillod, d’un plongeon au ras du sol (72e). C’est une véritable attaque-défense. Mermillod repousse des points, une tentative de Sampou (81e). Pasquereau centre côté gauche, Molle tout seul, ne cadre pas (87e). A force d’avoir de très grosses occasions, les Vendéens sont enfin récompensés de leurs efforts et ils égalisent fort logiquement. Suite à une belle par-dessus la défense, Josse couvre l’attaquant vendéen, Dumbuya en profite, se présente face à Mermillod et marque (1-1, 88e). On pense se diriger vers un match nul logique et équitable sur l’ensemble de la rencontre. Eh bien non, les arrêts de jeu vont être à suspense et en faveur des locaux. Sur un centre anodin de King, côté gauche, Basila se manque complètement au premier poteau, Gautreau est tout heureux de récupérer le ballon au second poteau, n’ayant plus qu’à le pousser au fond des filets (2-1, 90e). Le SC Beaucouzé remporte une précieuse victoire, la première cette saison en championnat. En face, les Vendéens pourront sortir frustrés de cette rencontre, où ils n’auront pas démérité, mais ils auront manqué de chance pour faire basculer le résultat final en leur faveur. Tant mieux pour les “Blancs et rouges”.

Championnat de Division d’Honneur, 4e journée.

SC Beaucouzé La Roche-sur-Yon ESOFV : 2-1 (MT : 0-0)

Cliquez-ici pour voir le classement

Buts : Alexis POISSONNEAU (52e sp.) et Gianni GAUTREAU (90e) pour le SC Beaucouzé ; John DUMBUYA (88e) pour La Roche-sur-Yon ESOFV.

Avertissements : N’Goadmy (76e) et Séchet (90e+3) pour le SC Beaucouzé ; Lizot (75e) pour la Roche-sur-Yon ESOFV.

Les compositions :

SC Beaucouzé : Mermillod (cap.), Séchet, Chovet, Riga, Chaveneau, Lasseux, N’Goadmy, Josse, Poissonneau, Bani, Barreteau. Entrés en jeu : Gautreau, De Sousa, King. Entraîneur : Lionel DUARTE.

La Roche-sur-Yon ESOFV : Basila, Dupalan, Pasquereau, Rigole, Baudouin (cap.), Fadili, Amokrane, Sampou, Molle, Dulapan, Lizot. Entrés en jeu : Dumbuya, Liard, Caillaud. Entraîneur : Julien SICLON.

Retrouvez les réactions d’après-match en vidéo !

Cet article a été lu 2027 fois.