Championnat Départemental 3, Groupe E, Journée 6

Villevêque Soucelles – Champigné Querré : 2-2 (MT : 0-2)

Buteurs : Valentin Dohy (55e) Jeremy Péan (70e) pour Villevêque Soucelles.

Retrouvez la réaction d’après-match de Jérémy Péan (entraîneur-joueur de Villevêque Soucelles) : Une première mi-temps raté empêche Villevêque de prendre les 3 points.
L’entame de match de Villevêque est laborieuse. Un manque de justesse technique et de rigueur permet a Champigné d’ouvrir le score dès la 15e minute sur une tête suite à un coup franc, le joueur étant libre de tout marquage. Puis Champigné double la mise à la 30e suite à une erreur de relance et une contre attaque rapide. 0-2 (mi-temps). La seconde période va être tout autre et Champigné ne s’introduira que très peu de fois dans le camp adverse. En revanche, Villevêque impose son collectif et met son empreinte sur le jeu. Tous les ballons sont récupérés haut et des vagues déferlent sur le but adverse. Tout logiquement Valentin Dohy à la réception d’un centre réduit le score d’un plat du pied 1-2 (55e). Puis 5 minutes plus tard, Villevêque égalise a la suite d’un joli mouvement conclu par Valentin Acker . L’arbitre accorde le but, mais le juge de touche adverse l’appel et signale une main imaginaire.
Le score en reste à 1-2. Les corners et les frappes se multiplient pour Villevêque. À la suite d’une frappe contrée de David Barrault, Jeremy Péan en embuscade, égalise d’un plat du pied petit filet. (2 – 2) 70e. Les duels s’intensifient et Villevêque maintient la pression. Champigné va écoper d’un carton rouge et à 5 minutes de la fin Villevêque en reçoit un suite à 2 cartons jaunes. Incompréhension totale. Le score n’évoluera plus. En étant mené 2 – 0 à la mi-temps les joueurs ont bien réagi en seconde période. Néanmoins, il faut être dans l’action et non dans la réaction. Aujourd’hui, nous prenons un point, mais ça ne sera pas toujours le cas si nous effectuons des premières mi-temps comme celle-ci. Le point positif est que peu importe les situations de match nous produisons du jeu plutôt que de balancer et ça, c’est agréable. Nous devons être plus rigoureux et faire preuve de plus de maturité pour avoir une meilleure maîtrise des matchs. La saison est longue, tout le monde peut battre tout le monde donc il ne faut rien lâcher.

 

Cet article a été lu 514 fois.