Championnat de Deuxième Division, groupe A, 7e journée (match en retard).

FC Longuenée-en-AnjouChâtelais FC : 2-2

Buts : Aurélien CHATEAU (sp.) et Guillaume GUEMAS pour le FC Longuenée-en-Anjou ; Florian PLATEAU et Marceau TROTTIER pour le Châtelais FC.

Les réactions d’après-match :

Florian BODIN (entraîneur du FC Longuenée-en-Anjou) :Je crois, que c’est l’un des matchs les plus moches, auxquels j’ai pu assister depuis le début de la saison… du déchet technique, des ballons dans tous les sens, à croire que les joueurs étaient encore en train de fêter la nouvelle année… Ce n’est pas un bon résultat face à l’avant-dernier du groupe. On se fait égaliser dans les derniers instants du match, mais le match nul est mérité. En ne tirant que trois fois au but, c’est compliqué de gagner. Je suis déçu, car malgré les absents, je pense qu’il y avait la place aujourd’hui, mais on n’a pas fait ce qu’il fallait. Il va falloir se remettre dans le bain rapidement, si on veut rester dans le haut du tableau. On verra, les joueurs ont un objectif, à eux de faire le nécessaire pour le remplir. La semaine prochaine, c’est la coupe de l’Anjou chez une équipe de Régional 3 (Saint-André-Saint-Macaire). Ce sera difficile de rivaliser, mais on fera le maximum pour ne pas avoir de regret.”

Jérôme CHAUVIN (entraîneur du Châtelais FC) :Après une fin d’année 2018 très difficile, nous souhaitions commencer 2019 avec des changements. La trêve a eu le mérite de nous remettre en question et d’apporter plusieurs modifications, tant sur la façon d’aborder les matchs, de les jouer, que dans la vie du groupe. Lors de ce premier match en 2019, le résultat n’était pas une priorité, mais l’objectif était de mettre en place tout ce que l’on avait travaillé en deux séances, cette semaine. Des séances qui nous avaient apportée de la confiance et une nouvelle dynamique. Par conséquent, on s’offre un beau cadeau pour cette nouvelle année en venant faire match nul contre un prétendant à la montée. Un score de 2-2 parfaitement mérité sur l’ensemble du match, tant les efforts ont été nombreux et en jouant pour se procurer de belles occasions. Cette sensation est validée par la frustration de nos adversaires à la fin du match. D’ailleurs, après avoir égalisé à deux minutes de la fin, une balle de match s’offrait à nous dans les arrêts de jeu. Il faudra poursuivre dans cette voie et cela passera par le travail et beaucoup d’humilité. Nous ne jouons que le maintien, ce qui explique sûrement nos faiblesses techniques.”

 

Cet article a été lu 1202 fois.