Rencontre avec Yannick RIVET, dirigeant de l’équipe première de l’Olympique Sainte-Gemmes-sur-Loire. Il reviendra sur son parcours sportif et le choix de suivre son fils, Yoan, dans son évolution de footballeur. Ensuite, ce gardien de but de formation nous fera partager son meilleur souvenir et nous donnera son avis sur le football amateur, ainsi sur le monde du football professionnel. Puis, il nous parlera de son club de cœur, de son ambiance et de Grégory LE JONCOUR, le responsable de la catégorie seniors.

Bonjour Yannick, pouvez-vous revenir sur vos débuts dans le football.

“J’ai débuté au club de l’Intrépide d’Angers, mais ce fut des mauvais souvenirs… Puis, je suis parti jouer à l’Entente Frémuroise, un club qui n’existe plus hélas, aujourd’hui. Après plusieurs sélections comme gardien de but en Cadet de Ligue plus tard, je rejoins des copains à l’Olympique Sainte-Gemmes-sur-Loire. Michel Friteau était mon premier entraîneur là-bas, une très bonne école de football. La concurrence était dure, mais j’avais réussi à faire ma place en équipe première. On était monté en Promotion d’Honneur, avant de redescente, puis de remonter, le club s’est finalement stabilisé en Première Division de District. Après des divergences avec le bureau de l’époque, j’ai rejoint l’ASPTT d’Angers durant quelques années, puis je suis revenu à l’OSG, mon club de cœur.”

Ensuite, vous avez décidé de suivre votre fils ?

“J’ai suivi l’évolution de mon fils au sein du club de l’Olympique Sainte-Gemmes-sur-Loire. Ensuite, il est parti au SCO d’Angers pendant une saison, puis comme moi, il est revenu aux sources. A la suite de cela, direction l’AS Lac de Maine, avec quelques belles saisons avec David Maillochon, puis direction La Croix blanche d’Angers, avec Yohann Chibani, que du plaisir avec un tel coach… Le club est monté en DRH, mais Yoan ne pouvait plus suivre les entraînements, en étant devenu Papa, puis avec un travail prenant beaucoup de temps. Il est alors revenu au club de Sainte-Gemmes-sur-Loire.”

Que pouvez-vous nous dire sur l’ambiance au sein du club ?

“La Famille Morisseau est le pilier de ce club familial et convivial. E. Duval, la famille Pasco, Père et fils, J. Joubin, il y a trop de personnes importantes pour moi dans ce club, chacun a fait de l’OSG, ce club tellement aimé.”

Quel est votre meilleur souvenir de footballeur ?

“Mon meilleur souvenir, c’est le penalty que j’arrête en fin de match et qui nous offre la montée en Promotion d’Honneur.”

Comment jugez-vous le football amateur actuel ?

“Mon avis sur le football actuel ? On est arrivé à faire un sport collectif, en un sport avec plein d’individualistes !! L’esprit “club” n’existe presque plus, que des… (Connectez-vous pour lire la suite ou abonnez-vous en cliquant sur ce lien).

 

Yannick RIVET au temps de sa carrière de footballeur à l'Entente Frémuroise en 1976.

Yannick RIVET au temps de sa carrière de footballeur à l’Entente Frémuroise en 1976.

 

Cet article a été lu 224 fois.