Rencontre avec William LE DANTEC, le responsable de la section féminine d’Angers NDC. Il nous parlera du club d’Angers NDC et nous présentera l’évolution de sa section sportive, en nous donnant son avis. Ensuite, il reviendra sur le bilan des résultats sportifs de la saison dernière, en évoquant les futurs objectifs. Enfin, il évoquera les départs et les arrivées du mercato estival.

Bonjour William, pouvez-vous nous parler du club d’Angers NDC et de sa section féminine ?

“Aujourd’hui, Angers NDC est un club en plein essor et qui ne cesse de se développer, autant sur le plan structurel/organisationnel que sur le plan sportif. Les différents acteurs comme par exemple le président, Xavier Baudouin, et son équipe composant le bureau s’investissent tous les jours avec l’aide du manager général Pierre Naudet, ses salariés Allan Mingot et Thibault Vollant pour faire vivre ce club familial. C’est en 2014 que j’y fais mes premiers pas en tant d’éducateur, je n’étais que stagiaire en charge des U7 et U9 et une chose m’avait surpris à l’époque, c’est qu’il y avait une pratique féminine. Je venais tout juste de Bretagne, et le football féminin y était inexistant. C’est tout naturellement que l’année suivante, j’ai accepté de prendre en charge, au côté de Fouad Jebbari, l’équipe senior féminine pour me lancer dans cette aventure qu’est le football féminin. Aujourd’hui, je suis devenu le responsable de cette section, bien aidé par le club et son équipe d’éducateurs, qui donnent de leur temps et de l’investissement pour cette section féminine qui est apparue en 2013.”

Que pouvez-vous nous dire sur la section féminine du club ?

“Il y a sept ans, les premières joueuses foulaient le stade d’André Bertin. Pour l’anecdote, Gwendoline Brelivet et sa bande sont venues avec un projet ambitieux, demandant au club s’il pouvait accueillir une équipe senior féminine pour la première fois. Après réflexion, Angers NDC s’est naturellement lancé dans ce défi. Et aujourd’hui, la pratique féminine y est bien présente et se développe progressivement grâce aux différents acteurs du club. Je ne vais pas le cacher, cela a été un long(Connectez-vous pour lire la suite ou abonnez-vous en cliquant sur ce lien).

 

Cet article a été lu 294 fois.