Dans une saison désormais dénuée d’intérêt, le SCO Handball continue de jouer malgré l’assurance de terminer en zone de relégation. Vendredi soir face à Sélestat, une équipe de bas de tableau, les joueurs de Guillaume Dupin ont semblé lâcher l’affaire très tôt dans la rencontre et ont ainsi subi leur dix-huitième défaite de la saison. 

Cette semaine, l’orgueil de ses joueurs avait été demandé par Guillaume Dupin pour les trois derniers matchs de la saison. Malheureusement, les Angevins sont de nouveau retombés dans leurs travers vendredi soir contre Sélestat. Les Alsaciens, auteurs d’une phase retour décevante, sont au bord de la zone rouge, mais tout de même maintenus mathématiquement. Les hommes en violet restaient sur deux défaites consécutives face à Billère et Saran. Après quelques années en Lidl StarLigue, les Sélestadiens avaient été relégués en 2017 en Proligue, championnat dans lequel ils évoluent désormais depuis quatre ans. De leur côté, les Angevins disputaient leur premier match depuis la dernière déconvenue face à Cherbourg à domicile. De retour à la salle Jean-Bouin après deux semaines de pause, les Scoïstes avaient à cœur de quitter la dernière place du classement, que Sarrebourg leur a laissé après une excellente série de cinq matches sans défaite. Officiellement relégué en National 1 depuis le 24 avril, Angers demeure toujours dans l’attente de l’annonce de la Proligue quant à son repêchage probable en seconde division. A noter que le SCO devait jouer mardi soir contre Nancy, mais la rencontre de la vingt-deuxième journée avait été reportée après un cas de Covid-19 détecté dans les rangs nancéiens. Alors que la plupart des équipes du championnat n’ont désormais plus qu’un match à jouer, il en reste encore deux aux partenaires de Valentin Tarrico pour tenter de sauver leur honneur.

Le début de match est relativement serré, mais ce sont les Sélestadiens qui semblent avoir la mainmise sur la rencontre. On dénombre déjà beaucoup d’approximations techniques du côté des deux équipes, ce qui donne lieu à une entame peu prolifique en buts (1-2, 5′). Malgré des Alsaciens dominateurs, le SCO reste à l’affût et parvient constamment à recoller au score. Après un corner rapidement joué, Oliveira ramène les siens à égalité grâce à une roucoulette qui trompe le portier de Sélestat (5-5, 10′). C’est suite à la sanction de deux minutes reçue par Tarrico quelques secondes plus tard que les visiteurs vont commencer à creuser l’écart. Le premier quart d’heure de jeu passé, le SAHB mène alors de quatre longueurs lorsque George fait preuve de roublardise et provoque un passage en force à l’amorce d’une contre-attaque angevine. L’ailier récupère la balle et conclut avec un tir à six mètres imparable (6-11, 16′). Après un temps fort scoïste, l’Américain Fofana s’essaie au tir en pénétrant la défense sélestadienne et ramène les siens à deux points de leurs adversaires (10-12, 21′). Suite au temps-mort posé par le coach alsacien, les Violets vont reprendre l’ascendant et amplifier leur avantage au score. A la mi-temps, les Alsaciens semblent avoir fait le plus dur face à des Angevins trop maladroits devant le but (13-19, 30′).

La seconde période démarre avec une infériorité numérique du côté du SCO, suite à l’exclusion de deux minutes reçue par Abily, dix secondes avant la pause. Sélestat n’en profite pas pour creuser davantage l’écart, mais garde ses distances avec Angers. Ce début de deuxième mi-temps est également marqué par une altercation entre Angevins et Sélestadiens après un geste d’énervement d’Abily alors que ce dernier avait réussi à provoquer la faute en sa faveur. Le jeune pivot n’a pas aimé se faire brusquement relever par les bras et cette échauffourée, qui a également impliqué le banc des visiteurs, donne lieu à trois expulsions pour deux minutes, une du côté alsacien et deux pour les Scoïstes (16-23, 37′). Alors que le SCO peine en attaque, le SAHB se sublime et Nicolas Minne, le frère de l’international Français Aymeric Minne, porte le coup de massue sur la tête des Angevins avec ce tir puissant à neuf mètres (18-26, 40′). Le demi-centre des Violets rend une belle copie et terminera la rencontre avec neuf buts et une efficacité à 75 %. Cette seconde période est à sens unique, malgré un regain de forme angevin en fin de partie. La défense en homme à homme du SCO pose problème à Sélestat et les locaux se donnent le droit d’y croire à trois minutes de la fin du match. Le but du pivot macédonien Anastasovski ramène les “Noir et Blanc” à trois longueurs de la formation alsacienne (30-33, 58′). Mais la défense scoïste reste friable et les Sélestadiens ne laissent aucun espoir à leurs adversaires du jour (31-35, 60′).

Nouvelle défaite pour le SCO Handball, dont les attentes se déroulent désormais hors du terrain. Si le maintien sportif est lointain depuis plusieurs semaines, le repêchage est toujours possible pour une équipe angevine qui va être en grande partie renouvelée à l’issue de la saison. Le club “Noir et Blanc” avait déjà bénéficié d’un sort favorable à la fin de la saison anticipée en 2019-2020 en Nationale 1. Sans avoir à disputer les play-offs, les Scoïstes avaient obtenu leur promotion en seconde division suite à une décision de la FFHB. Espérons que la réforme concernant le passage de quatorze à seize clubs en Proligue soit approuvée dans les prochains jours et que le SCO puisse profiter de cette refonte du second échelon du handball français en y conservant sa place. Il reste donc deux matches à Angers, le 14 mai contre Massy et plus tard dans le mois contre Nancy (date pas encore fixée). Ces deux rencontres auront l’apparence de matchs amicaux, mais aussi d’adieux pour une grande partie de l’effectif angevin.

 

Cet article a été lu 187 fois.