Championnat de Régional 3, groupe D, 6e journée.

AS Mulsanne-Teloché (b) – AS Seiches-Marcé : 1-4 (MT : 0-2)

La réaction d’après-match de Maxime RICHÉ (entraîneur-joueur de l’AS Seiches-Marcé) : “Pour ce match de championnat, nous étions en déplacement chez l’équipe réserve de Mulsanne Teloché, une victoire 4-1. Nous débutons le match avec la consigne de leur laisser le ballon et de jouer en bloc bas durant le premier quart d’heure. Le match est équilibré, on se procure les meilleures situations. Sur une action dangereuse à la trentième minute, Maxime RICHÉ va obtenir un coup France à l’entrée de la surface de réparation qui aurait mérité un carton rouge, mais pas pour l’arbitre, apparemment. Mickaël Démarres prend en charge le coup franc qui va terminer en pleine lucarne. Les locaux commencent à pousser et nous sommes moins bien tactiquement, mais sur une transition, suite à une récupération à trente mètres de notre but, en deux passes, Maxime RICHÉ se retrouve seul face au gardien de but adverse. A la suite d’un centre d’Alban BOISSONOT, il va doubler la mise à la quarante-quatrième minute. Nous menons logiquement 2-0 à la mi-temps. Nous débutons ce deuxième acte avec deux grosses occasions similaires qui aurait pu nous permettre d’aggraver le score, mais RICHÉ et Cris JUNAY se la jouent solo en oubliant le copain en situation plus favorable de marquer. Comme à chaque fois que l’on n’arrive pas à se mettre à l’abri, l’adversaire en profite pour réduire le score sur une magnifique volée de leur numéro 7, après un corner mal dégagé. Mulsanne Teloché pousse pour égaliser, mais nous défendons bien en bloc. Les locaux nous laissent des espaces et c’est logiquement que RICHÉ va inscrire son doublé sur un face à face avec le gardien de but adverse, à la quatre-vingtième minute. Nous nous mettons définitivement à l’abri à la quatre-vingt-dixième minute, lorsque RICHÉ, d’une frappe des vingt mètres, détournée par le gardien de but sur la barre transversale, revient dans les pieds de couche culotte (alias Thomas JACQUES), qui d’un geste plein de sang-froid expédie le ballon au fond des filets. Bravo aux douze joueurs et oui effectif réduit en ce grand week-end.”

 

Cet article a été lu 113 fois.