Ce dimanche 31 janvier 2021 aura lieu le match, à 14h, le premier match officiel de l’année 2021 pour l’équipe d’Angers NDC. En effet, la formation de Pierre NAUDET accueillera dans le cadre du cinquième tour de la Coupe de France, l’équipe du Stade Lavallois, actuellement neuvième de son championnat de National, avec vingt-cinq points au compteur. En complément des réactions d’avant-match de Cédric BOUTET, coach adjoint, et de Goeffroy LEVRON, attaquant Ndcéen, Passion Sports 49 vous propose un entretien exclusif avec le coach angevin, qui répondra à nos différentes questions. Il reviendra sur dix jours de préparation dans des conditions particulières. Puis, il abordera l’état d’esprit de son groupe et le challenge à relever face à la montagne lavalloise, tout en nous donnant son avis sur un match réussi. Enfin, il terminera par une pensée à tous les supporters qui auraient aimé être présents à cette belle fête du football.

Bonjour Pierre, comment s’est déroulée cette préparation particulière ?

“Nous avons appris, comme tout le monde, mardi 19 janvier au matin que la Coupe de France était relancée pour les amateurs. Il y avait un mélange de joie de reprendre la compétition et de craintes sur notre capacité à répondre au protocole et au délai de préparation. Dix jours de préparation, c’est évidemment trop court, surtout, comme, dans notre cas, nous affrontons un club professionnel, le Stade Lavallois, pensionnaire du championnat de National 1. A ce moment là, nous n’avions pas de dérogation au couvre-feu à 18 h. J’ai contacté mes joueurs le mardi soir et le mercredi matin. Tous voulaient jouer et étaient prêts à faire des efforts. Je leur ai dit que nous n’avions qu’un seul créneau avant le week-end : le jeudi matin à 6 h 30. Dix-sept joueurs étaient disponibles, seize joueurs sont venus. La mission était lancée.”

Seulement dix jours de préparation, ce n’est pas commun, non ?

“C’est sûr ! Après plusieurs séances le week-end dernier, nous avons obtenu la dérogation lundi. Donc nous avons pu nous entraîner normalement cette semaine. Mais le problème essentiel est effectivement ce délai très court. Nous n’avons fait aucune opposition, aucun jeu avec contact entre le 28 octobre et le 21 janvier. C’est difficile d’imaginer ce que cela peut donner désormais dans un match réel face à une équipe qui évolue en National 1 et qui a déjà disputé dix-neuf matchs de championnat.”

Dans quel état d’esprit se trouvent vos joueurs ?

“Ils sont vraiment motivés, très investis. Ils me surprennent vraiment, ces gars ! Je ne sais pas comment l’histoire se terminera, mais je retiendrai longtemps leur mobilisation et leur enthousiasme.”

Sportivement, comment évaluez-vous le challenge contre cette équipe du Stade Lavallois ?

“C’est une montagne infranchissable et périlleuse sur le papier. Ils sont trois divisions au-dessus, s’entraînent tous les jours, et n’ont jamais arrêté ni leurs séances et ni leur championnat depuis la fin du mois d’octobre. Peut-être avons-nous 1% ou 2% de chances…”

Ce serait quoi, alors, un match réussi ?

“Prendre un maximum de plaisir sur le terrain, ne pas regretter de s’être lancé dans ce challenge un peu fou et rendre aux bénévoles qui se mobilisent, tout ce qu’ils nous ont donné.”

Un mot pour les supporters qui seront privés du match, puisqu’il aura lieu à huis clos ?

“Franchement, on reçoit beaucoup de messages de soutien qui font chaud au cœur. Bien sûr, les messages de nos supporters, mais aussi des autres clubs, de leurs coachs, de leurs joueurs. Je tiens d’ailleurs à les remercier très sincèrement.”

Les réactions d’avant-match :

Cédric BOUTET (entraîneur adjoint d’Angers NDC) : “Que ce soit les joueurs ou le staff, nous sommes très heureux de pouvoir jouer ce match (tout simplement de pouvoir rejouer au football). Même si les conditions sont particulières, en effet, nous n’avons plus joué un match depuis le mois d’octobre, alors que notre adversaire, lui, ne s’est pas arrêté. De plus, le match se jouera à huis clos, nous n’aurons pas nos supporters pour nous soutenir comme il y a trois ans. Jouer une équipe comme le Stade Lavallois est un obstacle de taille et dans ces conditions, ce sera encore plus compliqué. Mais l’ensemble du club est mobilisé à 200% depuis l’officialisation de la rencontre. Il faudra compenser la différence de niveau et de préparation par d’autres moyens. Dans le football, tout est possible…”

Geoffroy LEVRON (attaquant d’Angers NDC) : “Avant de penser à dimanche, nous avions l’intention de bien préparer la semaine de préparation ! Nous avons ENFIN eu la dérogation pour nous entraîner, le soir…! Nous avons bien bossé ensemble, bien écouté les consignes du staff ! On aura à cœur de bien figurer dans ce match, en pensant à tous nos bénévoles et à tous nos supporters !”

A noter, que l’ancien attaquant U19 d’Angers Vaillante SP, et qui avait signé l’Été dernier au Lille OSC, a passé cette semaine sa visite médicale pour un prêt de cinq mois avec le club du Stade Lavallois. Débutera-t-il, ce dimanche, sous ses nouvelles couleurs tangos, sur la pelouse du stade André BERTIN, face à Angers NDC ?

Cet article a été lu 712 fois.