Après avoir été le théâtre de cinq Championnats de France de la spécialité,et à un mois et demi d’accueillir la Coupe d’Europe du 10 000 m, Pacé reçoit dès demain les athlètes français dans le cadre du meeting de sélection pour le rendez-vous continental.

Avant la grande explication qui se tiendra le 28 mai entre les meilleurs coureurs européens, les athlètes français ont d’ores et déjà rendez-vous samedi soir à Pacé pour une bataille qui s’annonce passionnante dans la course à la sélection organisée par Pacé en Courant, club associé du Stade Rennais Athlétisme et présidé par Loic Rapinel.

Chez les hommes, et en l’absence des trois athlètes prioritaires que sont Morhad Amdouni (Val d’Europe Athlétisme), vainqueur l’an passé et champion continental en titre, Jimmy Gressier (Boulogne-sur-Mer AC), qui a pris part à la finale olympique sur 5000 m à Tokyo, et Yann Schrub (Athle Sports Sarreguemines Arrondissements), cinquième de la Coupe d’Europe l’an dernier, il reste trois places à prendre pour intégrer l’Équipe de France masculine à Pacé.
Dans cette optique, le vainqueur de la course de sélection fera un grand pas vers le rendez-vous continental puisqu’il deviendra lui aussi athlète prioritaire, sous réserve d’avoir réalisé les minima imposés par European Athletics, largement à la portée des athlètes hexagonaux (29’22’’83 pour les hommes et 33’57’’85 pour les femmes). Le collectif sera ensuite complété en tenant particulièrement compte de la course disputée samedi.

« L’objectif est de présenter, lors de la Coupe d’Europe, l’équipe la plus performante possible, rappelle Patrice Binelli, responsable national du 10 000 m. Pour ces athlètes, dont le potentiel au niveau international n’est plus à prouver, cette compétition est une étape importante avant d’autres gros objectifs individuels, comme les Championnats du Monde de Eugene et les Championnats d’Europe de Munich. »


Kowal, Carvalho et Guillorel attendus

Parmi les principaux prétendants, Yoann Kowal (Dordogne Athlé) fera ses grands débuts sur les 25 tours de piste. Dans le cadre de sa reconversion progressive sur les longues distances, l’ex-steepleur a déjà montré qu’il était sur la bonne voie avec un chrono de 1h02’17’’ sur semi. Florian Carvalho (Pays de Fontainebleau Athlé), inscrit de dernière minute, possède le meilleur chrono d’engagement avec un record en 27’55’’68 établi en août dernier sur cette même piste lors des championnats de France. C’est aussi à Pacé qu’Arsène Guillorel (Stade Brestois) avait établi sa marque de référence en 2020, en 28’14’’86. Il sera à suivre de près.

Les athlètes du Racing Multi Athlon, l’espoir Pierre Bordeau et Emmanuel Roudolff-Lévisse, sacré en 2017 sur 10 000 m, auront aussi une belle carte à jouer, sans oublier Valentin Gondouin (EA Mondeville Hérouville), en pleine progression. À noter la présence de quatre athlètes belges invités, parmi lesquels Robin Hendrix disposant d’un record établi en 28’30’’58.


Sieracki, Bouchard et des arbitres

Il y aura aussi du beau monde chez les femmes, où le nombre de billets à aller chercher à Pacé est plus important. Margaux Sieracki (Pays de Fontainebleau Athlé), sur la lancée de sa brillante saison hivernale (championne de France du 3000 m et du cross court, 1h11’01’’ sur semi), disputera le premier 10 000 m de sa carrière. Son record en 32’47’’ sur 10 km doit lui permettre de jouer les premiers rôles samedi. La vice-championne de France du cross long Marie Bouchard (CA Montreuil 93) sera une de ses principales adversaires. A suivre également : la médaillée de bronze des Mureaux sur cross long Méline Rollin (GRAC Athlétisme), Leïla Hadji (Pays de Fontainebleau Athlé), ou encore Mathilde Sénéchal (AJ Blois-Onzain).

 

Cet article a été lu 101 fois.