Rencontre avec Stani Larochelle, homme à la fois bon vivant et sérieux dans le travail et l’investissement, il nous raconte son parcours, ses meilleurs souvenirs, et il n’oublie pas les personnes qui ont pu lui faire aimer le football. Il ne s’interdit pas d’un nouveau challenge dans les années à venir. Entretien.

Bonjour Stani, pouvez-vous, nous présenter votre parcours sportif ?

“J’ai commencé le football à l’âge de cinq ans, en débutant, à l’Olympique Sainte-Gemmes-sur-Loire Football. Puis, j’ai joué quatre années au SCO d’Angers de moins 13 ans à moins de 15 ans, au niveau régional et national. Après, un bref retour dans mon club formateur, j’ai repris, lors ma première saison en catégorie seniors, avec l’Intrépide d’Angers, où je suis resté deux années en DSR et en DRH. Puis, je suis parti  au SC Beaucouzé pendant huit ans, en DSR. Enfin, je suis actuellement au sein de l’ES Bouchemaine, et ce, pour la cinquième saison consécutive. Je suis en charge de l’équipe réserve seniors, qui évolue cette saison en Promotion d’Honneur.”

Avez-vous pratiqué d’autres sports ?

“Hormis le soccer au “Soccaroo Center”, que je pratique depuis bientôt huit ans, je n’ai jamais eu de licence dans d’autres sports.”

 Pourquoi avoir choisi d’être éducateur ?

“Dans ma jeunesse, j’avais passé mon BAFA, ce qui m’a permis de me donner le goût d’animer des groupes. Puis, dès mes premières années au SC Beaucouzé,  je me suis occupé des benjamins et j’ai commencé ma formation d’entraîneur en même temps.”

 Quels sont vos meilleurs souvenirs ?

“Cela reste, les deux coupes de l’Anjou gagnées avec le SC Beaucouzé en seniors, les tournois internationaux en jeune au SCO d’Angers et les deux montées successives de l’équipe réserve en tant qu’entraîneur avec la réserve de l’ES Bouchemaine.”

 Quelles sont les personnes qui vous ont marquées dans votre parcours de footballeur ?

“Tous mes entraîneurs m’ont marqué. Parmi ceux qui m’inspirent le plus encore aujourd’hui, je citerais Karl Marchand, Gérard Lebrun et Jean-Pierre Lassept. Concernant les joueurs avec lesquels j’ai joué et qui m’ont le plus marqué, je dirais Farid Thalaoui, Anthony Neau, Thibault Colas et plus récemment Mickaël Ruaud. Je pense aussi, à tous les éducateurs de l’Olympique Sainte-Gemmes-sur-Loire Football, qui m’ont fait adorer ce sport, à mes débuts.”

 Comment voyez-vous l’évolution du football amateur et professionnel ?

“Je pense que le niveau du football amateur progresse et que la ligue essaie de pousser les clubs à être de plus en plus formé, structuré et encadré. L’idée est louable et bonne à la base, mais dans la réalité, cela ce fait le plus souvent au détriment des petits clubs, où la problématique de trouver des éducateurs, des arbitres et des bénévoles, est encore plus compliquée. Pour le monde pro, j’ai l’avis d’un spectateur… Je pense juste, comme beaucoup, que l’arrivée de nouveaux investisseurs peut effectivement améliorer la qualité de nos championnats. Mais cela va engendrer, en même temps, des grosses inégalités sur les capacités financières des clubs.”

 Quels sont vos futurs objectifs dans le football ?

“Peut-être, changer de catégorie prochainement, des 19 ans ou pourquoi pas des féminines. Cela dépendra aussi de cette saison. Elle me poussera, peut-être, à rester avec la réserve de l’ES Bouchemaine.”

Pour finir, suivez-vous le sport dans les médias ?

“Je suis le sport et surtout bien sûr le football au travers des matchs, des émissions de télévision, mais aussi des applications sur mon smartphone.”

 Stani LAROCHELLE

Né le 02 Novembre 1981 à Angers (34 ans)

Club actuel : ES Bouchemaine (entraîneur équipe réserve seniors).

Anciens clubs : Olympique Sainte-Gemmes-sur-Loire Football, Angers SCO, Intrépide d’Angers, SC Beaucouzé.

Cet article a été lu 1453 fois.