La FIFA a dévoilé aujourd’hui la composition de son Groupe d’étude technique (TSG), chargé de livrer une analyse en profondeur de tous les matches de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, tout en contribuant à la compréhension et à l’essor de notre sport dans le monde.

Mené par Arsène Wenger, directeur du Développement du football mondial de la FIFA, ce groupe sera constitué de Jürgen Klinsmann (Allemagne), Alberto Zaccheroni (Italie), Cha Du-ri (République de Corée), Sunday Oliseh (Nigeria), Faryd Mondragón (Colombie) et Pascal Zuberbühler (Suisse). Il bénéficiera du soutien d’Ulf Schott, chef du département Programme de haute performance de la FIFA, et de Chris Loxston, responsable du groupe Analyse des performances et tendances de la FIFA, ainsi que d’une équipe d’analystes du football, d’ingénieurs et de chercheurs spécialisés dans le traitement des données, et d’analystes de performance basés au Qatar et au pays de Galles.

Pendant la compétition, la FIFA partagera les données et les indicateurs de performance les plus modernes de l’histoire avec les téléspectateurs du monde entier, mais aussi avec les équipes participantes et leurs joueurs. Conçus par l’équipe Haute performance de la FIFA sous l’égide d’Arsène Wenger, le service d’intelligence augmentée dans le football proposera des indicateurs inédits destinés à enrichir la couverture et l’analyse de chaque rencontre. Cet ensemble de visuels d’intelligence augmentée seront affichés en réalité augmentée et au format traditionnel pendant et après le match.

En plus d’analyser les actions sur le terrain, le TSG s’intéressera aux tendances et aux points de référence du football de demain, ainsi qu’à leur incidence sur la formation des entraîneurs et le développement des talents. « Notre objectif est de décrire, d’analyser et de décrypter ce qui se passe sur le terrain afin d’informer aussi bien les experts que les supporters », affirme Arsène Wenger. « En plus de collecter un nombre sans précédent d’informations, nous chercherons à trouver le juste équilibre entre l’expertise technique et les données. Nous voulons partager nos observations techniques avec le public au cours de la compétition, pas des mois après ».

Dans les stades qatariens, l’équipe analysera les systèmes de jeu, les choix tactiques et les performances individuelles en vue de l’attribution des prix que la FIFA remet à l’issue de de la finale. Pour compléter le dispositif, une importante équipe d’analystes surveillera et analysera les performances de chaque joueur. Il s’agit notamment de noter ses mouvements, avec ou sans le ballon, mais aussi de comptabiliser le nombre de fois où il franchit une ligne adverse ou encore d’évaluer la pression qu’il exerce sur le porteur de balle. Cette analyse implique notamment le relevé de plus de 15 000 points de données à des fins d’analyse.

Les analyses du TSG viendront alimenter le Centre de ressources techniques de la FIFA, outil novateur mis à la disposition des joueurs et des entraîneurs du monde entier. Dotée d’une base de données techniques extrêmement pointue, cette académie en ligne propose toute une gamme de ressources conçues par les plus grands experts et techniciens du ballon rond, conformément à l’objectif de la FIFA d’exploiter la technologie au profit du football mondial.

Membres du TSG

Jürgen Klinsmann : vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA 1990 en tant que joueur avec la RFA, il mènera ensuite l’Allemagne jusqu’à la troisième place de l’édition 2006 dans un rôle de sélectionneur, devant son propre public.

Sunday Oliseh : milieu défensif de classe mondiale, il a représenté le Nigeria lors de deux Coupes du Monde de la FIFA et porté les couleurs de grands clubs comme la Juventus, l’Ajax ou le Borussia Dortmund.

Alberto Zaccheroni : ses plus de 35 ans de carrière l’ont vu diriger plusieurs clubs et sélections dans quatre pays différents, avec des passages remarqués au Milan AC, à l’Inter, à la Lazio, à la Juventus et au Torino.

Cha Du-ri : du haut de ses 76 sélections pour la République de Corée, Cha Du-ri a participé à deux éditions de la Coupe du Monde de la FIFA™, avec comme point d’orgue une demi-finale historique en 2002. Il a effectué la quasi-totalité de sa carrière en Europe.

Faryd Mondragón : Au cours de sa brillante carrière marquée par 51 sélections étalées sur deux décennies, ce gardien de but a participé à trois Coupes du Monde de la FIFA™ avec la Colombie, en 1994, 1998 et 2014. Il a mis fin à sa carrière à l’âge de 43 ans.

Pascal Zuberbühler : ancien international suisse (51 sélections), il occupe le poste d’expert footballistique senior au sein de la FIFA. Il détient un record étonnant puisque, lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™, il est devenu le premier gardien éliminé de la compétition sans encaisser le moindre but.

 

Cet article a été lu 30 fois.