Dans le cadre de la neuvième journée du championnat de Ligue 1, Angers SCO recevait l’équipe de l’OGC Nice, dans un stade Raymond-Kopa à huis clos. La victoire niçoise (3-0) n’aura fait preuve d’aucune contestation possible, tant les joueurs de Patrick VIEIRA auront dominé leur sujet. Les Aiglons repartent de l’Anjou, avec un troisième succès sur les quatre dernières journées et confortent leur quatrième place au classement. Le seul bémol à cette victoire, la grave blessure de leur capitaine, DANTE, certainement absent pour le reste de la saison. En face, les Angevins stagnent en milieu de classement (11e).

Sans Pierrick Capelle et Enzo Ebosse, Angers débute le match avec un schéma classique et sans surprise (4-2-3-1) face à une défense niçoise à cinq défenseurs (5-3-2), amputé quant à eux de Stanley Nsoki et Danilo Barbosa. Ce sont les Angevins qui lancent le match, avec l’ambition de poursuivre leur série de trois matchs à domicile sans défaite. Dès la onzième minute, dans un duel aérien avec Dante, Thomas touche le ballon du bras, mais après avoir consulté la VAR, l’arbitre juge le geste involontaire et n’accorde pas un penalty (11e). Mais une minute plus tard, à la suite d’une remise en jeu effectuée depuis le côté droit, Dante remise dans la surface pour Rony Lopes qui, à droite de la petite surface, trompe Bernardoni de l’extérieur pied gauche et trouve le petit filet opposé (0-1, 12e). L’attaquant inscrit, par la même occasion, son premier but de la saison en championnat. Mais les Scoistes ne vont pas se démobiliser pour autant et vont prendre le jeu à leur compte en monopolisant le ballon. Mais ce sont bien les Niçois qui vont doubler la mise, à la suite d’une sortie hasardeuse du gardien angevin sur l’ancien de la maison, Reine-Adelaide. Après une hésitation, l’arbitre averti d’un carton jaune le portier angevin et accorde le penalty aux visiteurs. Pierre Lees-Melou ne tremble pas, le milieu de terrain niçois ouvre son pied droit pour loger le ballon au sol, au ras du poteau droit. Bernardoni a plongé du mauvais côté (0-2, 23e). Les locaux tentent de réagir, mais sans réussite, la faute à une organisation du milieu de terrain niçois bien en place. Les Aiglons auront fait preuve d’une grande efficacité avec deux buts sur leurs deux seuls tirs cadrés. Plus techniques et plus efficaces, ces derniers vont gérer leur avantage jusqu’à la mi-temps (0-2).

Au retour des vestiaires, Stéphane Moulin remplace Cabot par Thioub pour donner plus d’impact offensif à son équipe et espérer revenir dans le match. Ce dernier se montre à son avantage dans la foulée, mais sa tête décroisée ne trouve pas le cadre (47e). Nice, par l’intermédiaire de Lopes voit son tir être détourné en corner (49e). Puis, Dante va se blesser, en se tordant le genou gauche, au moment de sauter. Il sera remplacé par Daniliuc (56e). On arrive à la demi-heure de jeu, Angers maîtrise le ballon, tandis que Nice joue en contre-attaque. Angers manque de réussite dans la zone de vérité et va le coach angevin va procéder à deux changements, coup sur coup. Boufal et Amadou laissent leurs places à Pereira Lage et à Coulibaly, au milieu du terrain (76e). Mais Nice va tripler la mise et creuser un écart presque définitif. Côté gauche, Kamara déborde et centre. Bernardoni repousse dans l’axe par une claquette et Gouiri reprend de la tête. Boudaoui échappe aux défenseurs et catapulte le ballon du pied droit dans la cage vide (0-3, 77e). On rentre dans les dix dernières minutes du temps réglementaires et en confiance grâce aux trois buts inscrits, l’OGC Nice gère facilement la fin de match contre une équipe d’Angers frustrée et qui enchaîne les fautes, à l’image de Coulibaly (80e), Thomas (87e) et Mangani (90e+1), qui seront avertis d’un carton jaune. Malgré les huit minutes de temps additionnel, les joueurs d’Angers tentent de sauver l’honneur dans ce match, mais la défense de Nice reste solide et n’offre aucune solution à son adversaire. Les Niçois repartent de l’Anjou avec une précieuse victoire, en ayant eu plus de maîtrise technique que leurs adversaires du jour.

Ligue 1, 9e journée.

Angers SCO – OGC Nice : 0-3 (MT : 0-2)

Buts : R. Lopez (12e), P. Lees-Melou (sp.) (23e) et H Boudaoui (77e) pour l’OGC Nice.

 

Cet article a été lu 1121 fois.