La FIFA a nommé Jill Ellis à la tête du Groupe consultatif technique sur l’avenir du football féminin. Cet organe réunira des personnalités de premier plan appelées à réfléchir ensemble à l’avenir de la discipline. L’ancienne sélectionneuse des États-Unis, double lauréate de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, travaillera aux côtés d’acteurs venus de tous les horizons, afin d’étudier de nouvelles pistes pour améliorer le calendrier des matches, mais aussi le développement et la compétitivité du football féminin, partout dans le monde.

“Le football féminin connaît actuellement une période de forte croissance, mais il ne peut pas se permettre de se reposer sur ses lauriers”, estime le Président de la FIFA, Gianni Infantino. “Par son expertise, son expérience et son esprit avant-gardiste, Jill représente à nos yeux la candidate idéale pour mener cette réflexion et maintenir la discipline sur cette trajectoire ascendante.”

“Je suis impatiente de travailler avec la FIFA et de réunir les plus brillants esprits du moment”, précise l’intéressée. “Je m’attends à un dialogue riche et constructif, qui doit nous permettre de trouver des solutions pour améliorer l’écosystème du football féminin. Nos discussions porteront probablement sur l’introduction de compétitions plus intenses et plus régulières à tous les niveaux, l’optimisation des structures de formation et l’amélioration du niveau des entraîneurs et des éducateurs. Mais cette liste n’est pas exhaustive ; aucun sujet n’est tabou.”

Plus d’un milliard de téléspectateurs dans le monde ont suivi la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™. Pour la première fois, trente-deux équipes participeront à la phase finale lors de l’édition 2023, en Australie et Nouvelle-Zélande. Le groupe de réflexion mené par Ellis aura donc la lourde tâche de guider l’évolution du football féminin à partir de 2024 et au-delà.

 

Cet article a été lu 67 fois.