Cet article a été lu 850 fois.

Rencontre avec Jaafar MASKAR, l’entraîneur d’Angers SCA. Il nous donne son analyse de la première partie de saison du club angevin, nous parle de son effectif, de son management et de son rôle de responsable seniors. Enfin, il nous donnera les objectifs de la fin de saison. Entretien.

Bonjour Jaafar, comment analysez-vous votre début de saison ?

“Je dirais que notre première partie de saison est mitigée. Pourtant, on partait avec des ambitions, surtout avec notre bonne dynamique en coupe de France. C’est le contraste avec notre championnat, où nous n’avons pas su aligner deux résultats positifs de suite. Entre les joueurs blessés et les absents, on a manqué de stabilité. De plus, l’ambiance et l’état d’esprit de cette fin d’année devront être corrigés. Malgré tout, j’ai des bons mecs dans l’effectif. Il y aura un gros travail à réaliser dans cette deuxième partie de saison, même si les ambitions seront revues à la baisse.”

Justement, parlez-nous de votre effectif seniors ?

“J’ai un effectif de qualité, même s’il peut mieux faire. Il doit maintenant mettre le bleu de chauffe. On ne peut pas toujours jouer sur des terrains synthétiques et s’adapter aux surfaces de jeu que l’on nous propose. Comme je vous le disais précédemment, il a manqué des choses dans le collectif et l’état d’esprit. Il faut que les joueurs soient plus des guerriers. Mon rôle en tant qu’entraîneur est de trouver la bonne formule pour assembler les qualités de chacun, au service du collectif, à travers des valeurs d’engagement et de combativité. Je souhaite que les joueurs se fassent mal dans l’effort, avec plus d’impact, et cela passe par cet état d’esprit lors des entraînements, tout en restant corrects pour ne pas blesser son adversaire. On doit avoir plus de gnaque, d’agressivité dans le bon sens du terme, aller au charbon, mettre plus d’impact physique.”

Quel est votre type de management ?

“Je souhaite responsabiliser les joueurs et que les jeunes du groupe s’affirment plus, en prenant plus la parole. Tous les week-ends, mon discours ne change pas, il faut que chaque joueur tire le meilleur de lui pour le mettre au service de l’équipe et de son collectif. A ce titre, on a encore du travail à réaliser.”

Vous êtes aussi arrivé dans un nouveau rôle cette saison ?

“En effet, après avoir eu la charge de la catégorie U19, avec laquelle cela s’est très bien passée, le club a souhaité me confier la charge de la catégorie seniors cette saison. Après réflexion, j’ai finalement accepté le challenge que l’on m’a proposé. L’équipe a été renouvelée en partie et j’ai souhaité de l’expérience dans mon recrutement. En redescendant en première division, on a dû s’adapter et de repartir sur de nouvelles bases, en apportant aussi des individualités afin qu’elles apportent une plus-value à l’effectif et à l’équipe première. Ce n’est jamais facile de repartir, après une dernière saison difficile.”

Comment jugez-vous votre championnat ?

“C’est un championnat homogène, où tout le monde peut battre tout le monde. C’est aussi ce qui fait le charme de notre championnat, même si rien n’est jamais gagné d’avance et qu’il faut rester vigilant. Les équipes qui pourront prétendre à jouer le haut de tableau, voir la montée, seront celles qui auront été les plus régulières durant la saison. C’est d’ailleurs ce qui nous a manqués dans la première partie de saison. On reste sur deux défaites à domicile, en fin de saison dernière. A nous redresser la barre et de nous remobiliser pour repartir sur une bonne dynamique, car le championnat est encore long et difficile.”

Et pour le parcours en coupe ?

“Je pense que l’on a effectué un bon parcours en coupe de France en atteignant le cinquième tour. En coupe des Pays de la Loire, nous sommes tombés sur une belle équipe de l’USN Spay, où nous n’avons pas été ridicules face à une formation de Régionale 2, mais à ce niveau, il faut savoir bien défendre, car les erreurs se payent cash. Il est toujours intéressant de se mesurer à de telles équipes et d’essayer de se mettre au niveau de l’adversaire. Et concernant la coupe de l’Anjou, nous serons exempts lors du cinquième tour. Elle devra nous servir pour le championnat, car même si ce dernier reste notre priorité, on devra s’appuyer sur la coupe de l’Anjou pour continuer notre progression. Cela devra être un moteur pour la suite de la saison.”

Pour terminer, quels seront les objectifs de cette deuxième partie de saison ?

“J’aimerais que les joueurs reprennent le plein de confiance et redémarrer la deuxième partie de saison du mieux possible, car rien n’est encore terminé en championnat, ni en coupe.”