Point d’orgue de la saison sur piste pour les jeunes athlètes, les Championnats de France cadets/juniors auront lieu ce week-end à Dreux. Présents dans la plupart des disciplines, les athlètes du 49 espèrent bien y faire briller leur maillot. 

C’est un contingent de dix-sept athlètes issus du Maine-et-Loire qui va faire le déplacement ce week-end à Dreux pour participer aux Championnats de France Jeunes d’athlétisme. Dix-sept athlètes provenant de cinq clubs différents qui s’en vont en quête de médailles, de places d’honneur ou simplement de records personnels. En grande forme cette saison, l’athlétisme angevin peut se targuer de compter dans ses rangs quelques pépites qui ne demandent qu’à progresser.  L’occasion pour nous d’en faire un petit panorama et de parler des objectifs et espoirs de chacun… 

Ils visent un podium : 

Alexandra Aubry (Angers Athlé), lancer de poids : arrivée cette année en Anjou pour ses études, Alexandra revient sur le stade de ses débuts pour aller glaner une médaille. Forte de sa troisième place cet hiver aux Championnats de France en salle et d’une performance de 12m85 qui la place à la 7ème place du bilan français, la junior peut espérer terminer sur le podium à Dreux.

Lucas Villechevrolle (Entente Angevine Athlétisme), 3 000m : lui aussi figure à la 7ème place des bilans français dans sa catégorie et compte se faire une place dans les trois premiers. 5ème l’an passé à Châteauroux, le cadet de l’Intrépide d’Angers fera figure d’outsider ce week-end et pourrait même jouer le titre si la course s’avère tactique.

Nicolas Gaborit (CAP Saumurois), 200m : étudiant à Nantes et entraîné par Richard Cursaz, Nicolas est resté licencié à Saumur. Un choix payant au vu de sa folle progression cette saison : 3ème sur 200m aux championnats de France en salle en février suivi d’une première sélection en équipe de France jeune. Le sprinter a fait le choix de faire l’impasse sur le 100m à Dreux pour se focaliser sur le demi-tour de piste. Avec le troisième temps des engagés, le podium est un objectif légitime.

Brice Ménard (Entente des Mauges), lancer de marteau : c’est LA chance d’une médaille d’or pour l’athlétisme angevin cette saison. Troisième l’an passé à Châteauroux, deuxième au bilan français de sa catégorie, nouveau recordman de ligue de sa discipline (65m40), le Choletais fait partie des favoris pour la médaille d’or. Le titre pourrait même lui ouvrir les portes des équipes de France jeunes, une belle récompense pour lui et son entraîneur, Frédéric Greteau.

Ils peuvent viser une place de finaliste (8 premiers) : 

Adèle Soden (E2A), saut à la perche : en passant une barre à 3m62 lors des régionaux de Cholet, Adèle a validé son billet pour Dreux et les France junior. Avec une performance la hissant au 9ème rang du bilan français, le podium semble un peu loin pour l’angevine, mais rien n’est perdu pour une place d’honneur. Elle côtoiera pendant son concours l’ex perchiste d’Angers Athlé, Lisa Gunnarsson, recordwoman du monde cadette, a qui le titre semble promis.

Marylou Rouxel (CAP Saumurois), saut à la perche : une autre perchiste pour une autre place en finale. Mais cette fois, il s’agira du concours cadettes. 11ème au bilan français avec une barre franchie à 3m50, Marylou espérera bien figurer ce week-end malgré une forte concurrence et une belle densité d’athlètes ayant le niveau qu’elle.

Léa Mull (CAP Saumurois), lancer de marteau : toute proche de la barre des 50m au mois de mai, la lanceuse du CAPS a depuis eu du mal à confirmer sa forme du moment. Néanmoins 12ème au bilan français, elle peut légitimement espérer se placer en finale le samedi. Les championnats de France seront pour elle l’opportunité de passer la fameuse barre des 50m. C’est tout ce que l’on souhaite à la cadette.

Sacha Thuault (CAP Saumurois), saut à la perche : dans un concours où le Mayennais Mathias Orban sera favori, le pensionnaire du CAPS essaiera de se faire une place dans les huit premiers. 12ème au bilan, la mission sera difficile mais pas impossible pour le cadet.

Paul Chabauty (Entente des Mauges), saut à la perche et 110m haies : véritable espoir de l’athlétisme dans le 49, Paul, qui n’est que cadet 1 jouera sur deux fronts ce week-end. Le Choletais participera aux qualifications de la perche dès vendredi pour sauter en finale le samedi. Une journée du samedi où il devra aussi composer avec ses séries du 110m haies. 9ème au bilan à la perche et 7ème temps des engagés sur 110m haies, il se pourrait bien que le cadet se fasse une place d’honneur sur les deux disciplines. Et pourquoi pas aller chercher une breloque si la fatigue et le stress ne le prenne pas de court.

Achille Berthou (Entente des Mauges), 1 500m : le 1 500m est toujours une course très ouverte où la tactique détient une place primordiale. Les championnats de France ne dérogeront pas à la règle. il suffit de regarder les qualifications pour s’en rendre compte : 27ème au bilan français, Achille détient le 14ème temps des engagés. C’est dire si les places en finale vont être âprement disputées durant les séries que l’on a rarement vu aussi ouvertes. S’il arrive à s’en extirper, le junior de l’Entente des Mauges retrouvera sûrement Louis Gilavert (recordman de France junior du 3 000m steeple) et Alexis Phelut (vice-champion de France de cross junior 2017).

Ils viennent pour progresser :

Charlélie Voncq (AS St Sylvain d’Anjou), 400m haies : seul représentant de son club à accéder aux championnats de France, Charlélie se présentera à Dreux avec une performance de 57”58. L’accession en finale devrait se jouer aux alentours de 55”50, un objectif difficile pour le Saint-Sylvanais. Mais rien n’est perdu pour que le cadet abaisse son record durant ces championnats.

Alexandre Poultier (Entente des Mauges), 400m haies : avec un temps légèrement inférieur à celui de Charlélie Voncq (57”25), le cadet de l’Entente des Mauges aura sûrement du mal à se hisser hors des séries. Mais lui aussi vient pour apprendre, encore cadet 1, l’entrée en finale se fera peut-être la saison prochaine. Qui sait ?

Lucie Gachet (E2A), saut à la perche : 15ème au bilan français cadettes avec un saut à 3m45 qui ne la place pas très loin derrière sa concurrente de Saumur, Marylou Rouxel, Lucie devra sûrement battre son record pour accéder en finale. 

Caroline Druart (Angers Athlé), 400m : la junior d’Angers Athlé, entraîné par Régis Pineau va participer à ses premiers championnats de France individuel ce week-end. Aller plus loin que les séries sera difficile pour Caroline, mais elle voudra passer en-dessous des 58 secondes, ce qui reviendrait à battre son record de presque une demi-seconde. 

Thibaud Lecoq (Angers Athlé), 400m haies : auteur d’une belle course lors des régionaux, Thibaud a battu son record et a décroché son ticket pour Dreux avec un temps de 55”11. 25ème au bilan, le junior, lui-aussi entraîné par Régis Pineau, se rend aux championnats de France sans pression avec pour objectif de gagner en expérience et d’aller chercher un nouveau record personnel.

Evan Dessaivre (CAP Saumurois), 5 000m : présent l’an passé à Châteauroux sur 2 000m steeple alors qu’il n’était que cadet, Evan a choisi cette saison de mettre de côté les rivières pour se consacrer au 5 000m. un choix payant puisque le voilà affublé du 17ème temps français en junior. Le vainqueur du Cross du Courrier de l’Ouest junior 2016 tentera de finir sa saison en beauté avec pourquoi pas un record perso.

Aymeric Benaiteau (Entente des Mauges), lancer de marteau : auteur d’un joli 54m11 chez lui, à Cholet, lors des régionaux a confirmé que l’école maugeoise du marteau avait de bons éléments dans ses rangs. Ticket en poche pour les France, il accompagnera son partenaire Brice Ménard sur l’aire de lancer.

On n’oubliera pas non plus, CHARLES MEHAY au triple Saut Junior avec 14m44 à 4 cm du record de Maine-et-Loire, licencié au club de l’ES Segré Haut-Anjou.

A noter que l’Entente des Mauges emmènera en plus de ses athlètes qualifiés en individuel, une équipe de sprinters cadets afin de participer aux séries du 4x100m.

Cet article a été lu 3438 fois.