Cet article a été lu 1980 fois.

Moustapha Diop, l’intérieur de l’Étoile Angers Basket, se livre auprès de Passion Sports Basket. Il revient sur sa carrière, sur le club de l’EAB et sur ses souvenirs de basketteur professionnel. Rencontre avec un globe-trotter.

Bonjour Moustapha, pouvez-vous vous présenter ?

“Je m’appelle Moustapha Diop et j’ai 28 ans. Je suis né au Sénégal. Je joue aux postes 4-5. J’ai commencé le basket dans un centre de formation au Sénégal, appelé LESS. Je suis parti jouer à l’AS Douane, puis à CIBAC. Ensuite, je suis parti pour la France pour évoluer à Roanne pendant deux ans. Je jouais avec l’équipe espoirs et quelquefois, je faisais des apparitions en Pro A et en Euroligue où j’ai pu y jouer 1 minute 50. Je suis parti, par la suite, à Aix-Maurienne où je jouais dans l’équipe 2. Après, j’ai quitté le club pour venir à Autun en NM2. En outre, j’ai embarqué pour Pfasttat, alors en NM2. Cette année-là, nous sommes descendus mais je suis resté car on avait un très bon coach, en la personne de Jean-Luc Monschau. Après, j’ai quitté le club pour Bordeaux pour y jouer en NM1, durant un an. J’ai fait le même temps, ensuite, à Orchies, en NM1. Enfin, je suis arrivé cette année à Angers.”

Comment êtes-vous arrivé dans le basket ?

“Au Sénégal, le sport national, c’est le football mais je n’étais pas très fort. J’ai grandi très vite et on m’a alors conseillé, quand j’avais douze ans, de tester le basket et j’ai aimé ce sport.”

Pourquoi avez-vous choisi l’Étoile Angers Basket ?

“C’était un projet super intéressant et ambitieux avec la volonté de monter en NM1. Le coach, Laurent Buffard, m’a parlé des joueurs et des objectifs du club. C’était très ambitieux et c’est ce qui m’a plu.”

L’intégration dans le groupe de l’EAB a-t-il été facile ?

“Oui, car l’effectif a été renouvelé presque à 80%. Il n’y avait donc quasiment que des nouveaux joueurs, ce qui a permis une très bonne intégration. il y a un super groupe entre les joueurs et le staff. C’est très agréable.”

La ville d’Angers vous plait-elle ?

“C’est une très belle ville. Elle me fait penser à Bordeaux mais en plus petit. C’est très propre et tranquille comparé à d’autres grandes villes françaises.”

Vous êtes actuellement deuxième de la poule C de NM2. Que pensez-vous de la saison de votre club, à trois journées de la fin ?

“En début de saison, l’objectif était de terminer premier ou deuxième du championnat. Pour le moment, nous sommes deuxième donc nous sommes dans les clous. Tous les joueurs ont envie de gagner et de se défoncer sur le terrain. Si on gagne nos trois prochains matchs, on montera en NM1. On aura alors atteint l’objectif du début de saison.”

A titre personnel, êtes-vous satisfait de votre saison ?

“Je pense que je peux mieux faire. Je dois m’entraîner plus car je me repose, parfois, trop sur mes acquis.”

Avez-vous des objectifs personnels à atteindre pour cette fin de saison ?

“Non, pas vraiment. Le plus important, c’est le collectif et pas l’individuel.”

Et sur le plus long terme ?

“Non, je cherche juste à prendre du plaisir à m’entraîner et jouer durant les matchs. Le problème, c’est que plus tu accèdes à un championnat supérieur, moins il y a de cohésion dans le groupe. Ce que je trouve bien dans un groupe, c’est le côté humain que je ne trouvais pas forcément en Pro A ou en Pro B.”

Comment définiriez-vous votre personnalité sur le terrain ?

“Je suis quelqu’un de très agressif sur un terrain et d’athlétique.”

Quels sont les points que vous devez améliorer ?

“C’est surtout la concentration que je dois améliorer. C’est déjà pas mal (rires). “

Quels sont vos meilleurs souvenirs de basketteur ?

“C’était à Roanne. C’était ma première année en France. J’ai joué en Pro A en Euroligue. On avait rencontré Barcelone et le Real Madrid. C’était magnifique. Mais, si on monte cette année, ce sera, peut-être, ma meilleure année.”

Quel(s) joueur(s) de basketball vous inspire ?

“Je suis un fan de Kobe Bryant. Je le trouve au-dessus de tout le monde, même de Michael Jordan. Pour moi, c’est le meilleur basketteur de tous les temps. J’admire sa détermination.”

Pour conclure, avez-vous quelques remerciements à faire passer ?

“Pour commencer, je tiens à remercier les bénévoles pour le travail extraordinaire qu’ils effectuent. ensuite, je remercie les dirigeants qui nous donnent les moyens pour s’améliorer. Je remercie Laurent Buffard qui est toujours à l’écoute et est prêt à échanger avec nous. C’est un très grand coach. Enfin, je remercie mes partenaires d’entraînement. C’est la meilleure ambiance que j’ai connue depuis mon arrivée en France. On se chambre beaucoup. On se voit en dehors des entraînements. Il n’y a pas que le basket qui nous unit.”

Identité de Moustapha DIOP

Âge : 28 ans.

Date de naissance : 10 octobre 1989.

Lieu de naissance : Pikine (Sénégal).

Poste : 4-5.

Club actuel : Étoile Angers Basket.