Comme chaque année, Angers SCO va animer le mercato avec des départs, mais aussi des arrivées. En voici quelques détails.

Concernant les départs, aucune information n’a pu filtrer encore à part le départ de Grégory Bourillon pour une destination encore inconnue, ainsi que les retours de prêt des différents éléments arrivés lors du mercato hivernal comme Jonathan Bamba et Kevin Berigaud. Malgré de bonnes prestations lors de la phase retour du championnat, le premier nommé sauf surprise retournerait dans le Forez ou l’arrivée d’un nouvel entraîneur pourrait fermer toutes interrogations d’un avenir sur les bords de Maine. Le deuxième, quant à lui, a une situation bien différente que son homologue stéphanois, puisque le SCO bénéficiait d’un prêt avec option d’achat, reste à voir avec la direction si le prêt est concluant pour permettre une éventuelle acquisition de l’attaquant appartenant à Montpellier. Toujours concernant les départs, il y a une autre option à prendre en compte, les fins de contrats. Ils sont au nombre de quatre dans l’effectif angevin actuel. Pour commencer, le milieu défensif et capitaine angevin, Cheikh Ndoye, ensuite le milieu de terrain Fodé Doré, l’arrière latéral Issa Cissokho venu d’Italie l’hiver dernier pour pallier la longue blessure de Yoann Andreu et pour finir l’attaquant Dickson Nwakaeme. Le dernier point à prendre en compte est le retour de prêt de plusieurs éléments, Wissa reviendrait de Laval fraîchement relégué en National, Karanovic reviendrait de Sochaux pour finir de soigner sa blessure et les deux jeunes angevins formés au club, Laïdouni et Mutumbo reviendraient pour certainement être prêtés une nouvelle fois à un club inférieur pour acquérir de l’expérience. Pour d’autres, il faudra aller chercher du temps de jeu comme Jamel Saihi, Pablo Martinez ou encore Denis Petric soit en prêt ou un transfert.

Avant d’étudier quelques noms de futures recrues angevines, nous allons nous pencher sur le cas de certaines du groupe actuel qui attirent les regards en France et au-delà. Le cas de Nicolas Pépé qui attirait de nombreux clubs l’hiver dernier est toujours d’actualité, le Lille Olympique Sporting Club et l’Olympique Lyonnais en Ligue 1, ainsi que des clubs étrangers vont se battre pour obtenir l’ailier formé à Angers. Un autre élément titulaire angevin attire les regards, Thomas Mangani qui pourrait quitter le sol angevin à un an du terme de son contrat, le club angevin ne devrait pas le retenir contre une somme d’argent raisonnable. De nombreux clubs français et allemands seraient sur les rangs pour attirer l’ancien monégasque dans leurs équipes. Il y a d’autres joueurs angevins qui vont attirer les formations de l’hexagone et étrangères durant le mercato comme Karl Toko Ekambi, Famara Diedhiou ou encore Baptiste Santamaria auteur d’une très bonne saison sous le maillot angevin.

Connu pour l’anticipation de ses transferts lors des différents mercatos, Angers SCO observe depuis quelques mois, voir quelques années, certains joueurs dans son meilleur ”terrain de jeu” la Domino’s Ligue 2. Pas moins de sept dossiers seraient étudiés dans ce championnat, parmi lesquels Bostock de Lens, Tardieu de Sochaux, voire Fulgini ou Da Costa de Valenciennes, l’arrière latéral Sambia des Chamois Niortais ou encore Kamara récemment promu en Ligue 1 avec le club amiénois. En fin de contrat le normand Fortes du Havre, le corse Abergel de l’AC Ajaccio sont aussi regardés. Le profil de Bouanga de Tours plaît aussi, mais il est sous contrat avec le FC Lorient, qui compterait sur lui, l’issue du barrage face à l’ESTAC de Troyes pourrait être déterminante. Angers SCO regarde aussi dans son championnat, la Ligue 1. le stéphanois Corgnet pourrait venir garnir les rangs angevins tout comme Trejo en fin de contrat à Toulouse, plaisent, mais le salaire est un frein. Le breton Alexandre Mendy serait aussi observé du côté du Roudourou.

Rendez-vous du 9 juin au 31 août pour connaître les issues des différents dossiers développés précédemment ou alors pour découvrir de nouvelles surprises du manager angevin Olivier Pickeu.

Cet article a été lu 1686 fois.