Cet article a été lu 624 fois.

L’Union Féminine Angers Basket se déplaçait dans le gymnase Compans Caffarelli pour affronter le Toulouse Métropole Basket. Cette rencontre était dans le cadre de la demi-finale aller des play-offs de Ligue Féminine 2. Retour sur la rencontre avec la réaction de David GAUTIER, l’entraîneur de l’UFAB. 

En début de rencontre, les Angevines se montrent imposantes avec de la détermination et de l’énergie. L’avance est présente, mais sans trop s’éloigner non plus (max : +6 points pour Angers). Les Toulousaines réagissent en fin de quart-temps et au bout des dix minutes, l’UFAB mène alors au score 15 à 13.

La fin du premier quart-temps voit les Angevines se désolidariser un petit peu, on assiste à un deuxième quart-temps plus engagé et sept changements de leader. Cependant, les joueuses de Toulouse, fortement aidées par Kaylee Jensen en défense, permettent au TMB de prendre un peu d’avance. A la mi-temps, les toulousaines mènent 31 à 27.

Au retour des vestiaires, Toulouse, à domicile, commence à s’envoler. Malgré les nombreux rebonds défensifs et offensifs récupérés par les Angevines, la réussite au tir est loin d’être présente contrairement aux Toulousaines qui cherchent à s’appliquer pour se défaire du marquage et aller chercher des “jumpshot”. Le TMB obtient jusqu’à dix points d’avance sur l’UFAB. A la sonnerie du troisième quart-temps, Angers est mené 48 à 38.

Dans le dernier quart-temps, les Angevines se remobilisent pour aller chercher la victoire. Les Toulousaines vont voir Angers revenir à un point de retard. Dans la précipitation, les deux équipes vont manquer d’adresse et les Angevines vont pourtant réaliser de nombreux rebonds sans grande réussite, c’est Toulouse qui s’impose sur le score de 61 à 59.

Avec cette victoire, Toulouse mène une manche à zéro. Le match retour se jouera à Jean Bouin, le vendredi 10 mai à 20h.

________________________________________________________________________________

La réaction d’après-match de David GAUTIER, l’entraîneur de l’Union Féminine Angers Basket :

Bonjour David, après cette défaite de justesse, quel est votre ressenti à l’heure actuelle ? 

Cela nous montre que l’on a les moyens de pouvoir gagner. Cela va être à nous de réagir et d’élever notre niveau de jeu, notamment en attaque sur le deuxième match pour gagner vendredi.”

Sur le déroulement du match, comment expliquez-vous cet écroulement dans le troisième quart-temps alors que les deux premiers étaient bien meilleurs ?

“Je dirais surtout le premier parce que dans le deuxième, on était déjà dans le sas parce qu’on est à -5 à la mi-temps. Finalement, le troisième, c’est la même chose. C’est ni plus, ni moins que le deuxième. On fait un bon premier, un bon dernier et les deux autres, on est un petit peu moins présent.”

Dans le quatrième quart-temps, vous réagissez, mais un peu trop tard ? 

“Oui, mais malgré cela, on a encore des ballons pour passer devant, on n’en profite pas. Mais on est resté dans le match, donc, cela va être à nous de mettre la détermination du dernier quart-temps dès les premières minutes du prochain match.”

Comment expliquez-vous la faible réussite au tir avec seulement 36% ?

“Certainement un peu de fébrilité dans le premier quart-temps et puis, un manque de partage du ballon en deuxième mi-temps.”

En revanche, vos joueuses étaient très présentes aux rebonds et malheureusement, cela n’a pas profité ?

“C’est ce que l’on avait dit, on savait que l’on pouvait impacter le rebond. Je dirais que cela, c’était le plus, cela nous aurait permis de faire la différence, mais il aurait fallu avoir des pourcentages un peu plus élevés. On a tiré beaucoup, mais à faible pourcentage.”

Qu’est-ce qu’il faut retravailler avant le match retour pour aller chercher la belle ? 

“Je dirais qu’il faut être capable de reproduire le même match parce que tactiquement, on était en place, et il faut aller provoquer la réussite sous forme de détermination supplémentaire. Il ne faut pas avoir peur, se lâcher dès la première minute parce qu’au début, on est dedans et il faut juste que l’on soit plus révolté et que l’on n’ait pas peur. On a eu toutes les positions de tir pour pouvoir gagner ce match et on ne l’a pas fait.”

Ce match retour, à domicile, vos supporters seront présents en nombre, c’est motivant à quelques jours du match ? 

“Oui, il faut que cela transcende les filles et surtout pas le contraire. C’est à elles de bien récupérer et d’être prête pour faire un gros match vendredi.”