Cet article a été lu 684 fois.

Pour son dernier match de la saison régulière à domicile cette saison, l’Union Féminine Angers Basket (2ème) recevait la formation nordiste de Calais, huitième au classement avant le match, pour le compte de la 20ème journée du championnat de Ligue Féminine 2. A trois matchs des plays-offs, les dynamiques n’étaient pas les mêmes pour les deux équipes. L’UFAB restait sur quatre victoires consécutives alors que Calais, quant à elle, venait de perdre quatre fois d’affilée. Avant leur déplacement à Toulouse (seule équipe ayant battu l’UFAB cette saison à domicile), les angevines cherchaient à glaner des points importants pour conserver leur deuxième place au classement. Au contraire, Calais avait un seul objectif en venant à l’Arena Loire ; en l’occurrence, repartir de l’avant. Un défi pas si simple.

Un début de match à l’avantage des angevines…

Sous l’impulsion de son cinq de départ (Djaldi Tabdi, Lokoka, Lucet, Prodhomme et Arrondo), l’UFAB commence fort. Devant un public venu en nombre à l’Aréna Loire de Trélazé, les Angevines creusent assez rapidement l’écart durant ce premier quart temps, grâce à un jeu intérieur parfaitement huilé. Après cinq minutes de jeu à peine, elles mènent 15-6 (+9). L’envie, l’agressivité et le rythme mis par les joueuses de David Gautier gênent considérablement les visiteuses, larguées de douze points déjà après seulement dix minutes de jeu (26-14). La triplette Djaldi Tabdi-Lokoka-Christmann ne compte pas moins de dix-huit points à son actif à la fin de ce premier quart-temps. Prometteur.

Fébriles en défense, les joueuses de Calais commencent à se réveiller en ce début de second quart-temps. Et, les Angevines vont en faire les frais. En cinq minutes, les nordistes reviennent à cinq points des Angevines, grâce à une efficacité et une agressivité aussi bien offensive que défensive. Mais, cela ne va pas durer. Dans la continuité du temps mort pris par l’entraîneur angevin, l’équipe locale reprend sa marche en avant. Résultat, +12 à trois secondes de la fin puis +10 à la mi-temps après un panier encaissé au buzzer (39-29). Sous l’impulsion d’une Soana Lucet en jambes (treize points à la mi-temps), les Angevines, malgré une légère baisse de régime, mènent sans trembler à la pause. David Gautier, quant à lui, en voulait plus : “A la mi-temps, j’ai dit aux joueuses que l’on aurait dû mener de vingt points.”.

Une seconde période anecdotique.

Anecdotique, c’est le mot. Tout simplement car les angevines ont vite plié le match durant ce troisième quart-temps. Efficaces offensivement et ultra-dominantes dans tous les secteurs de jeu en ce début de reprise, l’UFAB inflige un 16-5 en cinq petites minutes pour finalement mener de vingt et un points (55-34). Et jamais, les joueuses de Calais arriveront à revenir au tableau d’affichage. 24 puis 26 et même 30 points d’avance après seulement 6’30 de jouées depuis le retour des vestiaires. Sans pitié, les angevines. Au final, à la fin de ces dix minutes, le match est d’ores et déjà terminé. Une domination outrageuse, trois joueuses à plus de dix points et un score de 71-41 pour l’UFAB après trente minutes de jeu. La formation de Calais, quant à elle, a entériné ses espoirs de victoire avant même la fin du match. 

L’UFAB, tout en faisant jouer les jeunes (Forestier notamment), gère tranquillement ce dernier quart-temps. David Gautier le sait, le match de la semaine prochaine à Toulouse est primordial et dans toutes les têtes. Pendant ces dix dernières minutes, sans aucun enjeu, les angevines vont même creuser l’écart jusqu’à mener de 34 points. Le temps s’écoule et les deuxièmes du championnat, dans une ambiance chaleureuse et familiale, s’imposent finalement 87-54 (+32), grâce à une partie maîtrisée de bout en bout, avec quatre joueuses à plus de dix points et à un festival offensif certain.

Les réactions d’après-match :

Soana LUCET (joueuse de l’UFAB, 16 points ce soir) : “C’est dans la continuité de nos derniers matchs, aujourd’hui, c’était bien et on a pu faire jouer nos jeunes un peu plus souvent, donc, c’était vraiment positif pour nous ce soir. L’objectif, c’est que l’on s’améliore à chaque entraînement, chaque match. C’est le cas, donc, on est satisfaites. Mais il ne faut pas s’emballer, il y a encore deux mois de compétition. On avait une revanche à prendre après notre défaite à l’aller là-bas, même si c’est une bonne équipe. Pareil pour Toulouse, la semaine prochaine, étant donné que l’on avait perdu ici à l’aller. On va tout faire pour être prêtes à riposter là-bas. Aujourd’hui, on devait obligatoirement gagner. Après notre temps faible durant le second quart-temps, on se devait de réagir en défendant mieux, en étant plus agressives. Tous les matchs s’annoncent difficiles jusqu’au bout donc on va essayer d’être prêtes.”

David GAUTIER (entraîneur de l’UFAB 49) : “Le point négatif, c’est que l’on perd le second quart-temps, on a arrêter de circuler la balle, on a moins bien défendu et on a fait des fautes évitables loin du panier. On les a relancées sur ce quart-temps là, mais il y a beaucoup de choses positives. On est à +12 à la fin du premier, elles reviennent à cinq points et elles sont quand même à dix points à la mi-temps donc les filles ont assez bien réagi. Cela permet de rentrer serein à la mi-temps. Si l’on regarde nos derniers matchs, il y a toujours 20-25 points d’écart donc forcément, oui on joue toujours mieux, c’est fluide, c’est bien. Je pense que l’on joue mieux que sur le match aller de Toulouse notamment, on a vraiment progressé donc cela peut nous donner de la confiance. Maintenant, je reste vigilant par rapport à notre réaction face à des équipes qui vont nous tenir tête, car on ne sait pas ce que c’est un match serré. Les écarts sont là car, de notre côté, on monte en puissance donc c’est positif. La dernière ligne droite va être importante. Le match de la semaine prochaine est important, Toulouse est dominant dans la raquette donc cela va être intéressant de ne pas avoir peur de jouer dans la raquette, de ressortir la balle et de faire tout un niveau au-dessus parce que cela va être un gros match. On est prêts pour les jouer. Ce qui est bien, c’est que l’on est la seule équipe du championnat à battre facilement les équipes du bas de tableau, cela montre que l’on a progressé. On avait quand même perdu à Calais à l’aller. On n’a été mené seulement 1’30 minutes en début de match, c’est bien, surtout mentalement. Les play-offs, ce sera la vraie réalité de la saison.”

Championnat de Ligue 2 féminine, 20ème journée.

Union Féminine Angers Basket 49 – Côte d’Opale Basket Calais : 87-54 (39-29 à la mi-temps)

Cliquez-ici pour voir le classement

Union Féminine Angers Basket 49 : GERMOND Caroline (5 pts), FORESTIER Julie (2 pts), DJALDI TABDI Mousdand (15 pts), DREANO-TRECANT Adele, CHRISTMANN Elodie (22 pts), LOKOKA Lorraine (10 pts), LUCET Soana (16 pts), AUBERT Camille (2 pts), PRODHOMME Elise (9 pts), ARRONDO Isis (6 pts). Entraîneur : David GAUTIER.

Côte d’Opale Basket Calais : SAINT-ETIENNE Maeva, GORJEU Emmanuelle (11 pts), FISHER Laura (1 pt), PAGNIER Anne-Sophie (11 pts), VIALE Anais (4 pts), TURMEL Angelina (6 pts), VRDOLJAK Matea (12 pts), OTTENSEN Noemie, HARRIS Chandra (7 pts), MENDY Elodie (2 pts). Entraîneur : Kevin BROHAN.

 

Marty Sports