Cet article a été lu 285 fois.

Pour la première fois depuis sa création en 2015, le Gaélique Angers Football 49 accueillera une manche du championnat fédéral de foot gaélique samedi 16 février 2019. Le championnat Fédéral est une compétition annuelle qui réunit l’ensemble des clubs de France hors Bretagne. 

Huit équipes masculines et quatre équipes féminines venant de toute la France viendront défendre les couleurs de leurs maillots sur les terrains du stade du Lac de Maine. Venu d’Irlande où il est vécu comme une religion, le Football gaélique est le sport numéro 1 pour les Irlandais. En France, il s’implante durablement accompagné par une fédération (Fédération de Football Gaélique en France – FFFG), qui organise des compétitions pour la trentaine de clubs de l’hexagone. Affilié à la FFFG, le club Anjou Gaels existe depuis 2015 et constitue avec ses quarante licencié(e)s, le premier club de foot gaélique dans le département du Maine-et-Loire. Par ailleurs, une joueuse et un joueur évoluent en équipe de France. Pour le club, au-delà des ambitions sportives, cet évènement est une belle occasion de faire connaître ce sport sur le territoire d’Angers.

Un petit mot sur le foot gaélique :

  • Sport unique, le football gaélique n’emprunte aux autres disciplines que le meilleur : l’état d’esprit, la convivialité et la troisième mi-temps au rugby, l’endurance et le plaisir de marquer au football, la technique et la dextérité au handball et basketball.
  • Sport d’équipe par définition, il offre un jeu total où le ballon est toujours en mouvement, où les actions se succèdent.
  • Avec des règles simples et un respect total de l’arbitre, le spectateur profite de l’effort sportif et de la combativité des joueurs.

Les règles :

Le terrain est celui d’un terrain de football classique. Les poteaux de but ont une forme de H avec la partie basse fermée par un filet (poteau de rugby sur un but de football classique). Des lignes sont dessinées au sol à une distance de treize mètres, vingt mètres et quarante-cinq mètres de la ligne de fond du terrain. Tous les matchs de football gaélique ont une durée de soixante minutes, divisées en deux mi-temps de trente minutes chacune. Un match ne pouvant se terminer par un match nul, deux solutions existent en fonction des compétitions : on rejoue le match ou on joue une prolongation de vingt minutes (avec deux mi-temps de dix minutes).

Les équipes sont composées de quinze joueurs :

  • un gardien de but,
  • deux arrières latéraux,
  • un arrière central,
  • trois arrières,
  • deux milieux de terrain,
  • trois demi-centres,
  • deux ailiers,
  • un avant-centre.

À ces quinze joueurs, s’ajoutent quinze remplaçants. Cinq d’entre eux peuvent pénétrer sur le terrain pendant un match. Chaque joueur est numéroté de 1 (gardien de but) à 15 (avant-centre). Le gardien de but porte un maillot de couleur différente de tous les autres joueurs.

Le ballon est de forme sphérique, similaire au ballon de football, mais plus lourd. L’enveloppe est constituée de bandes rectangulaires plutôt que des hexagones ou des pentagones utilisés sur les ballons de football, ce qui lui donne des allures de ballon de volley-ball. Le ballon peut être frappé du pied ou de la main.

Les buts et le décompte des points :

Il existe deux façons de marquer au football gaélique :

  • si le ballon passe entre les poteaux et au-dessus de la barre transversale, on marque un point.
  • Si le ballon entre dans le but sous la barre transversale, on marque un but, soit trois points.

Ces points doivent être validés par un assesseur présent près des buts. Pour ce faire, il lève un drapeau blanc (pour un point) ou vert (pour un but).

Le jeu :

Le porteur du ballon n’a pas le droit de faire plus de quatre pas en portant le ballon. Pour continuer son action et progresser sur le terrain, le joueur doit effectuer un dribble (comme au basket-ball). Il peut alors repartir pour quatre pas. Il doit ensuite enchaîner sur un toe-tap c’est-à-dire lâcher le ballon sur son pied et le renvoyer dans ses mains. Le joueur n’a pas le droit de ramasser le ballon au sol avec les mains. Il faut soulever le ballon avec le pied, faire un petit jongle pour se l’amener dans les mains (un pick-up). La passe à la main est autorisée, mais la passe se fait en boxant le ballon avec le plat du poing si elle est effectuée vers l’avant. Il faut propulser le ballon de telle façon qu’au moment de la frappe les deux mains soient en contact avec celui-ci. La manchette de type volley-ball est interdite. Les contacts physiques sont très réglementés. Si les contacts épaule contre épaule sont autorisés, les plaquages comme ceux que l’on retrouve au rugby sont interdits. Toute faute de jeu est pénalisée : le joueur relance le jeu en tapant le ballon au pied depuis le lieu de la faute.

L’arbitrage :

Au football gaélique il y a jusqu’à huit arbitres pour diriger une rencontre.

  • L’arbitre de champ (arbitre principal) ;
  • Deux juges de touche ;
  • le quatrième arbitre, également juge de touche remplaçant (en All-Ireland Championship uniquement) ;
  • Quatre assesseurs ou umpires (deux derrière chaque but).

L’arbitre central est responsable du bon déroulement de la partie. Il juge les fautes de jeu, compte les points, et sanctionne quand cela est nécessaire. Les juges de touche jugent les remises en jeu après que le ballon soit sorti du terrain. Le quatrième arbitre, placé sur le bord du terrain, gère les remplacements et le chronométrage. Les assesseurs valident les points. Vêtus d’une blouse blanche, ils agitent un drapeau blanc pour valider les points et un drapeau vert pour les buts marqués. Pour signaler que le point n’est pas marqué, ils mettent leurs bras en croix sans prendre les drapeaux. Tous les arbitres peuvent signaler une faute à l’arbitre central et l’aider dans sa prise de décision. L’arbitre central a toujours le dernier mot et peut invalider une décision d’un de ses subordonnés.

Envie de découvrir le foot gaélique et de supporter les équipes féminines et masculines d’Angers ? Rendez-vous le 16 février au parc des Sports du Lac de Maine à Angers !

Date : Samedi 16 février 2019.

Horaire : de 9h à 18h.

Lieu : Stade Josette et Roger Mikulak au Parc des Sports du Lac de Maine à Angers.

Le foot gaélique en vidéo !