Avant le traditionnel meeting de Saint-Barthélémy qui aura lieu ce soir, Passion Sports 49 vous propose de faire la connaissance de Julien Onillon, qui emmènera les athlètes sur le 1 000m. L’occasion pour nous d’évoquer un rôle particulier du monde de l’athlétisme : le lièvre.

Surnommé le meeting de “l’entre-deux tours” en raison de sa date sur le calendrier estival, qui le place entre les deux tours des Interclubs, le meeting régional de Saint-Barthélémy est depuis quelques années un rendez-vous incontournable pour les amateurs de la piste. La formule n’a pas changé, une douzaine d’épreuves en une soirée, pour hommes comme pour femmes. Des sauts, des courses et des performances ! Et puisque l’on parle de performance, il y en un qui sera important ce soir pour qu’elles soient au rendez-vous : c’est Julien Onillon.

Lièvre pour la deuxième année consécutive, le jeune espoir, spécialiste du 800m, licencié à l’ASC Saint-Barthélémy, sera chargé d’emmener la première série du 1 000m. “Mon rôle, cela va être que les autres concurrents fassent une bonne performance tout simplement. Que les meilleurs finissent en moins de 2’30“. En effet, Julien va prendre la tête de la course sur les 500 premiers mètres, emmenant derrière lui les autres athlètes, avant de les laisser passer pour le reste de la course. “Il faudra que je ne sois ni trop rapide, ni trop lent, je dois faire en sorte que ce ne soit pas une course d’attente, où les athlètes ont peur de mener“. Car oui, si Julien tiendra ce rôle, c’est bien pour éviter aux autres concurrents de se fatiguer à imprimer le rythme de la course, et aussi de les protéger du vent si besoin. “Je vais passer au 500m en 1’12 et après, ce sera aux autres de faire leur boulot, moi j’aurai fini ma part du travail.“. Ce qui veut dire que les athlètes devront boucler leur deuxième partie de course en moins de 1’18 pour atteindre leurs objectifs.

Depuis quelque temps maintenant, il n’est pas rare de voir, lors de meetings, des lièvres spécialement engagés afin qu’ils emmènent les concurrents dans les meilleures conditions pour qu’ils finissent la course de la meilleure des manières. Les meilleurs athlètes du monde ont même parfois des lièvres attitrés qui les accompagnent tout au long d’une saison, c’est le cas du recordman du monde du 800, le kenyan David Rudisha. “Un bon lièvre doit prendre la tête de la course puis conserver une allure constante selon le temps des athlètes“, précise Julien, “Mais ce n’est pas facile, on peut très vite prendre du retard ou de l’avance.“. Pour les organisateurs du meeting, bénéficier d’un lièvre est forcément un bonus. Il permet de rendre l’événement un peu plus compétitif, d’attirer toujours plus d’athlètes de renommée et d’offrir une course plus spectaculaire. Sans oublier qu’en mettant Julien au service des autres athlètes, le club de Saint-Barthélémy lui permet de se faire connaître auprès des meilleurs athlètes de la région.

Pour ce qui est des autres épreuves, vous pourrez retrouver dès 19h30, au stade de la Venaiserie, les épreuves de perche, de longueur, de 200m, de 400m haies et de 3 000m. Dans les têtes d’affiches, ce sera l’occasion d’observer les athlètes locaux, comme Noamen Ksouda, Clément Huet et Youssef Ouslib (3 000m), Martin Atse (200m), Sarah Portejoie (1 000m) ou encore Hamid Essaïd (1 000m) et Yasmina Defaux (longueur), mais aussi des athlètes venus de plus loin avec Alan Bourieau et Romain Mornet (3 000m), Javote Gueret et Adrien Pajot-Wagner (1 000m). Pour la première fois, le meeting accueillera l’athlète olympique du NMA, Agnès Raharolahy, membre de l’équipe de France et spécialiste du tour de piste, qui sera alignée sur le 200m.

Le programme :

19h30 : Perche Femmes

20h00 : Longueur Hommes et 400m Haies Femmes

20h15 : 400m Haies Hommes et 400m Haies Hommes (cadets)

20h30 : 200m Femmes

20h45 : Perches Hommes

21h00 : 200m Hommes

21h45 : Longueur Femmes et 1000m Femmes

22h00 : 1000m Hommes

22h30 : 3000m Femmes

22h45 : 3000m Hommes

* Challenge Régional pour toutes les épreuves

Vidéo de présentation

afficheMeeting2017Vignette

Cet article a été lu 2517 fois.