Pour le premier des deux tours de barrage Interrégions féminin d’accession à la Deuxième Division Nationale, les joueuses angevines recevaient les Nordistes du FC Lillers (62) pour le compte du match aller.

Le match commence très fort puisque dès la quatrième minute, la capitaine visiteuse Tabary voit la gardienne de but locale, Michaud, avancée dans ses dix-huit mètres et tire de plus de trente mètres, sa frappe est insuffisamment repoussée par cette dernière et rentre dans le but (0-1, 4e). Les angevines tentent de repartir de l’avant et reviennent vite au score. Sur un coup-franc excentré tiré par la capitaine locale Volard, l’attaquante Audrey Rateau démarquée au second poteau égalise de la tête (1-1, 10e). Dans ce match entre une équipe locale assez jeune et une équipe visiteuse plus expérimentée, les occasions ne sont pas légion néanmoins, les défenses ne sont pas si sereines. Les Nordistes développent un jeu direct, la gardienne de but angevine Michaud, âgée de dix-sept ans seulement, joue comme un libéro et se montre très active. A la mi-temps de ce match disputé sur la pelouse naturelle de l’Arceau, le score est d’un but partout.

Une mi-temps sur une pelouse naturelle, l’autre sur un terrain synthétique

Mais, cette mi-temps va s’avérer très longue puisque surgit un évènement surréaliste : la pelouse désertée par les vingt-deux joueuses rentrées aux vestiaires est soudainement envahie par les voitures et les caravanes des gens du voyage qui viennent prendre leur quartier en plein milieu du match, devant des dizaines de spectateurs qui n’en croient pas leurs yeux ! Après des négociations entre les gens du voyage, les représentants du club et le délégué de la FFF, le match pourrait reprendre sur cette pelouse après que les gens du voyage aient déplacés leurs véhicules derrière les deux buts sur la piste d’athlétisme qui entoure cette pelouse. Mais le délégué ne l’entend pas de cette oreille et la seconde partie du match va avoir lieu avec une petite heure de retard sur la pelouse synthétique du complexe de l’Arceau.

Les Nordistes démarrent la seconde mi-temps comme elles ont débuté la première, et à la quarante-neuvième minute, une de leurs frappes atterrit sur le poteau droit de Michaud, passe devant la ligne de but angevine et est dégagée par la défense angevine (49e). Les locales se reprennent et sur une contre-attaque, l’attaquante Audrey Rateau, parti à la limite du hors-jeu, s’offre le doublé et donne l’avantage à ses couleurs (2-1, 52e). Les deux équipes font leurs changements et la jeune n°14 angevine Martin va se montrer à son avantage. A la soixante-quinzième minute, à la réception d’une balle en profondeur, elle manque son tir, la gardienne de but visiteuse récupère le ballon. Dans la minute suivante, Martin tire un coup-franc au-dessus du but nordiste. Elle n’arrive pas à concrétiser. En toute fin de match, suite à une altercation entre la locale Beaufils et la gardienne de but nordiste Pruvost, cette dernière est expulsée pour une mauvaise réaction (90+2e). Ce match aller se termine donc par une victoire angevine 2-1, le match retour aura lieu dimanche prochain dans les Hauts-de-France à Lillers (62).

Phase d’accession Nationale (match aller).

Croix Blanche Angers Football – Lillers FC : 2-1

Arbitre : Mathieu NIKIEMA

Buts : Audrey RATEAU (10e et 52e) pour la Croix Blanche Angers Football ; TABARY (4e) pour Lillers FC.

Avertissements : Beaufils (90+2e) à la Croix-Blanche Angers ; Akkazroum (54e), Dubois (60e) au FC Lillers.

Expulsion : Pruvost (90+2e) au FC Lillers.

CroixBlanche Angers : Michaud, Beaufils, Bain, Valente, Panchèvre, Volard(cap.), Cochon, Thebault, M.Rateau, Garnier, A.Rateau. Sont entrés en jeu : Guilbaud, Mestre et Martin. Entraîneur : Rachid Aït-Bouqdir.

FC Lillers : Pruvost, Demeulaere, Dekerkeu, Levasseur, Pamget, Dubois, Zakardjian, Patiel, Akkazroum, Tabary, Decroix. Sont entrés en jeu : Cabaret, Rallaud et Coquet (g). Entraîneur : David Galoi.

Réactions :

Rachid Aït-Bouqdir (entraîneur Croix-Blanche Angers) : “L’objectif était de remporter ce match, c’est chose faite. On a montré de belles choses. Mais c’est dommage, nous avons manqué d’élan et de soutien offensif. Je regrette aussi que nos supporters se soient montrés trop spectateurs. Quel que soit le score de ce match, on savait avant de jouer que le dénouement se jouerait dimanche prochain à l’extérieur. Nous ne sommes qu’à la mi-temps de cette confrontation. Tout reste à faire.”

David Galoi (entraîneur FC Lillers) : “Nous avions pour ce match aller une équipe diminuée par des absences de joueuses pour raisons professionnelles. On limite la casse dans ce match. Menés 2-1, nous avons eu beaucoup de mal à nous remettre en selle, cela aurait pu être pire. Nous gardons toutes nos chances en main. A domicile, dimanche prochain, avec un effectif renforcé et devant notre public, il y a la place pour se qualifier.”

Yohann BRAULT

 

Lillers FC

Lillers FC (photo Yohann BRAULT)

Cet article a été lu 2581 fois.