Pour le compte de la vingt-cinquième journée de la Ligue 1, le SCO d’Angers recevait ses voisins du FC Nantes, dans un derby des Pays de la Loire, sur le papier, déséquilibré. Pour son premier match à la tête des Canaris, Antoine Kombouaré, aura obtenu sa première victoire (3-1), après quinze matchs sans victoire en Ligue 1. Les Angevins ont eu des occasions pour égaliser, mais ils auront manqué de réalisme dans le dernier geste.

Au classement, paradoxalement, les Angevins sont seulement à quelques points des places européennes, alors que ses derniers n’ont remporté que deux matchs sur leurs sept derniers matchs. En face, les Nantais sont en plein doute, avec le limogeage de Raymond Domenech après seulement sept matchs à la tête des “jaunes” pour aucune victoire (4N et 3D) et une place de barragiste au classement. L’arrivée de Kombouaré, cette semaine, devait provoquer l’électrochoc tant repéré par les supporters.

Le coach angevin, Moulin, débute la rencontre avec un schéma en 4-2-3-1 avec Capelle à droite et Diony en pointe. En face, les Canaris proposent un 4-4-2 assez défensif avec Simon et Kolo-Muani en pointes. Pallois n’est pas confirmé capitaine et est sur le banc.

Il ne faudra que quatre minutes pour voir l’ouverture du score, pour les visiteurs. Sur une contre-attaque née dans la moitié de terrain nantaise, Blas remonte le ballon dans l’axe, un petit regard à gauche mais il passe le ballon à sa droite pour Simon, qui ajuste Bernardoni du droit (0-1, 4e). Quelques minutes plus tard, les Nantais vont faire le break en doublant le score sur un penalty. Blas pénètre dans la surface angevine, côté droit, Doumbia met la jambe devant le Nantais qui s’écroule, M. Letexier n’hésite pas et siffle le penalty. Du gauche, Louza trompe Bernadoni parti sur sa droite (0-2, 7e). Les Nantais ont montré 100% de réussite sur ce début de match, face à leurs adversaires cueillis à froid. Les Angevins vont se reprendre en variant les combinaisons, alternent l’axe et les côtés, mais ils ont toutes les difficultés pour contourner la défense nantaise. Malgré tout, le SCO va avoir une occasion en or de réduire la marque. Doumbia pénètre dans la surface, à gauche, et se fait crocheter par Touré, M. Letexier siffle penalty sans hésiter. Doumbia pénètre dans la surface, à gauche, et se fait crocheter par Touré, M. Letexier siffle penalty sans hésiter. Lafont repousse le ballon de Boufal grâce à une main ferme, Boufal tente de récupérer le ballon mais Girotto est le plus rapide et concède le corner (30e). Mais M. Letexier fait appel à la VAR pour vérifier si Girotto, qui dégage le ballon suite à l’arrêt de Lafont, n’a pas pénétré dans la surface avant que Boufal ne tire. Finalement, M. Letexier fait retirer le penalty. Cette fois, Mangani, nouveau tireur, transforme le penalty du gauche, après que le ballon ait touché la transversale (1-2, 33e). La première période est à sensation avec une équipe nantaise qui mène de deux buts au bout de sept minutes de jeu, et une équipe angevine qui réduit la marque après un penalty retiré. Les deux formations proposent un match de qualité dont l’issue reste très incertaine. Mi-temps : 1-2.

Au retour des vestiaires, Diony tente sa chance des vingt mètres, Lafont repousse des deux gants vers un coéquipier, Mangani est à l’affût au second poteau, mais Lafont concède le corner sur sa ligne (47e). Puis, Boufal virevolte dans la défense nantaise et se joue de quatre attaquants, il décoche une frappe du droit, à gauche, légèrement déviée et voit son ballon s’écraser sur la transversale (49e). Les Angevins mettent du rythme depuis le retour des vestiaires et pressent une défense nantaise encore solide, mais qui a plus de mal qu’en première période. Les Nantais soufflent enfin depuis trois minutes et peuvent remonter le ballon plus facilement, face à des Angevins qui ont besoin également de poser de nouveau leur jeu avant de repartir vers l’avant (55e). Les Angevins sont un peu brouillons et semblent vouloir se précipiter dans leur quête d’égalisation. Ils ne se créent plus d’occasions nettes. Coup-franc nantais, à droite aux trente mètres, la défense angevine a du mal à dégager le bon ballon de Corchia, au final Bernardoni intervient pour stopper l’action (73e). On entre dans le dernier quart d’heure du match et les contacts sont de plus en plus virils entre les joueurs, le match devient haché. Les Nantais vont dominer et priver les Angevins de bons ballons, les Canaris se créent assez peu d’occasions, mais tiennent le ballon dans la zone adverse. Thioub tente de donner de l’allant à ses partenaires, notamment sur la droite, il alerte Diony au second poteau qui ne peut contrôler et qui concède la sortie de but (82e). Angers semble vouloir hausser le rythme en cette fin de rencontre afin d’aller chercher le but égalisateur, les actions s’approchent plus de la surface nantaise dorénavant. Malheureusement, les locaux vont se faire surprendre de nouveau. Au centre du terrain, Bamba dévie le ballon de la tête vers Blas qui lui remet de suite dans l’axe, Bamba file vers Bernardoni et le crochète vers la gauche avant de tirer dans la cage vide, Thomas veut dégager, mais ne peut qu’accompagner le ballon (1-3, 86e). Ce troisième but nantais intervient alors qu’Angers semblait reprendre le contrôle du match afin d’aller chercher le nul, les visiteurs ont bien su jouer la contre-attaque pour certainement se mettre à l’abri. Durant les arrêts de jeu, ce sont les Nantais qui tiennent le ballon en cette fin de rencontre et qui occupent la zone angevine. On gère tranquillement cette possession même si on joue vite dès qu’une possibilité se présente. Pour son premier match à la tête du FC Nantes, Kombouaré met fin à une série de quinze matches sans victoire en L1. Les Nantais ont profité d’un excellent début de rencontre pour s’imposer. Angers a eu les occasions pour égaliser, mais a manqué de rythme en seconde période. Score final : 1-3.

Ligue 1, 25e journée.

Angers SCO FC Nantes : 1-3

Buts : T. MANGANI (33e, sp.) pour Angers SCO ; M. SIMON (4e), I. LOUZA (7e, sp.) et A. BAMBA (86e) pour le FC Nantes.

 

Cet article a été lu 1053 fois.