Rencontre avec Kevin BIDAUT, le nouvel entraîneur de l’équipe fanion du Montreuil-Juigné-Béné Football. Il nous présentera son parcours sportif, ainsi que ses débuts au sein du club. En charge de l’équipe réserve, cette saison, il nous fera son bilan qu’il estime être réussi. Ensuite, il reviendra sur sa promotion à la tête du groupe seniors. Puis, il évoquera son profil d’entraîneur, sa façon de jouer et ce qu’il souhaite mettre en place dès la reprise de la saison. Enfin, il nous fera un état des lieux de son mercato estival, où les derniers matchs amicaux effectués annoncent un futur prometteur !

Bonjour Kevin, tout d’abord, depuis quand êtes-vous au club ?

“J’ai commencé à l’âge de quatre ans au club et j’en ai trente-cinq, aujourd’hui. J’ai fait toute ma formation au sein du MJBF, jusqu’à l’âge de dix-sept ans. Ensuite, j’ai eu un intermède d’une dizaine d’années, où je suis parti jouer en seniors avec des amis sur un autre club. Puis, j’ai fait mon retour à Montreuil-Juigné et cela fait huit ans, maintenant. Au départ, je suis revenu au club, afin d’être l’éducateur principal de la catégorie U19 et d’être joueur pendant deux saisons. Ensuite, j’ai été promu entraîneur de l’équipe réserve que j’ai eue pendant cinq ans, et aujourd’hui, j’ai l’opportunité d’avoir l’équipe première.”

Comment s’est déroulée la saison avec l’équipe B, qui a évolué en championnat de Départementale 2 ?

“Cela reste une bonne saison, car l’objectif était de finir dans la première partie de tableau. Cela faisait quatre saisons que l’on stagnait à la neuvième ou dixième place de ce championnat, parfois, on se sauvait un peu in extremis. Donc, cela aurait été un peu présomptueux de vouloir se dire que l’on allait jouer la montée, tout en sachant que l’on allait avoir un groupe plus étoffé et qualitatif que les saisons précédentes. Je pense qu’il y a des étapes avant cela donc l’objectif, c’était de terminer dans les six premiers, on savait que l’on avait la possibilité de le faire. Le contrat est rempli, car on termine à la quatrième place et on se rend compte que l’on échoue à quatre points seulement de la montée, avec parfois des matchs où l’on a manqué de réussite pour faire basculer la rencontre de notre côté. C’est l’accent qu’il faudra mettre pour la prochaine saison d’autant plus que l’équipe A est promue en championnat de Régional 2, en cette fin de saison. Donc, il faut réussir à combler ce fossé et cela sera le projet sportif pour les prochaines saisons.” 

Comment s’est faite votre promotion à la tête de l’équipe première, en tant qu’entraîneur principal ?

“On avait un binôme d’entraîneurs avec Romain BELLOUTI et Paul BUREAU qui a fonctionné ensemble durant plusieurs saisons. Romain a décidé d’arrêter pour des raisons personnelles. L’idée a été de continuer le fonctionnement que le club a eu ces dernières années, c’est-à-dire que lui-même avait été l’entraîneur de l’équipe réserve, avant d’être promu entraîneur principal. Donc, on m’a proposé de lui succéder, et j’ai répondu favorablement, car c’était un souhait aussi personnel de pouvoir enfin avoir l’opportunité d’être entraîneur principal de la catégorie des seniors. J’avais l’envie de pouvoir mettre en place mes idées et mon projet de jeu. C’est une grosse fierté de devenir entraîneur de l’équipe fanion, d’autant plus, dans le club où j’ai été formé.” 

Quel type d’entraîneur êtes-vous ?

“Je suis un entraîneur qui, comme beaucoup, aime bien le beau jeu, on a au club un effectif qui est construit là-dessus. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs qui sont issus de la formation montreuillaise, où l’on apprend à poser le ballon, avec beaucoup de jeux combinés, du jeu au sol… On souhaite axer le football sur cela. C’est un peu notre identité. Maintenant, j’aime bien réfléchir aussi à des choses un peu différentes, d’essayer de penser à des choses innovantes et de faire grandir les joueurs, c’est important. J’aime bien aussi le football agressif, le football de récupération rapide, de possession, j’aime avoir le ballon. Je dirais que je suis un entraîneur plutôt offensif, peu importe si on prend deux ou trois buts, l’idée, c’est d’en marquer quatre ou cinq…”

Au niveau de l’effectif des seniors, est-il fixé pour la saison prochaine, ou attendez-vous de nouvelles recrues ?

“Notre gros point fort, c’est de ne perdre aucun joueur de l’effectif de cette saison, n’avoir aucun départ de joueurs qui ont participé de manière régulière au championnat de Régionale 3. On a aussi des joueurs qui nous rejoignent, certains anciens du club qui était parti s’essayer dans des clubs voisins parce que cela jouait plus haut. Ils n’ont pas plus de vingt-cinq ans et ils reviennent avec nous, cela montre l’attractivité du club. Il y a également, l’arrivée de deux autres joueurs qui ont évolué à un niveau régional, et des jeunes qui ont l’ambition de jouer en seniors la saison prochaine, ils sont prometteurs et ils ont de la qualité. On a eu deux rencontres amicales face à l’AS Saint-Sylvain-d’Anjou et une en interne, ce qui nous a permis de voir des joueurs avec le staff et ce que je peux vous dire, c’est que c’est de bon augure pour la prochaine saison. On joue encore mardi soir, où l’on recevra le club d’Angers SCA en match amical et des joueurs vont pouvoir s’essayer, car tout n’est pas encore fermé. On avait quatre équipes cette année, on va repasser à trois, car c’est trop compliqué. Il y aura donc un choix à faire dans les licenciés, je souhaite aller à soixante-cinq licenciés, on s’y approche tout doucement. Mais si des joueurs veulent nous rejoindre, c’est encore possible.”

 

Cet article a été lu 366 fois.