Le Foyer de Trélazé s’est fait surprendre sur deux moments clefs du match, ce qui aura fait la différence sur la fin de la rencontre, malgré la réduction du score. Les Trélazéens y auront cru jusqu’au bout, en tentant leur chance, malgré la fatigue, en vain. Vertou se qualifie sans gloire, pour le 6e tour de la coupe de France, en n’ayant montré peu de chose au vu de leur statut. Ils auront fait jouer leur expérience, en exploitant deux erreurs adverses.

Il ne fallait pas arriver en retard dans ce 5e tour de coupe de France. Bien lancé en profondeur, Fréneau se présente face à Delalaire et ouvre le score (0-1, 2e). Ce but a le don de ne pas laisser le temps, à Trélazé, de prendre ses marques, en étant dans le bain d’entrée de jeu. Monnier envoie une frappe puissante, à l’entrée de la surface, juste au-dessus (6e), puis bien décalé côté droit, El Azhar voit sa tentative, être détourné d’une claquette par Barrreau en corner (13e). Fréneau réplique, mais c’est au tour de Delalaire de s’interposer (15e). A force d’essayer de produire du jeu, face à une équipe Nantaise peu concernée par l’enjeu, Trélazé se voit récompenser de ses efforts. Sur un corner de El Azhar, El Moutaraji égalise d’un plat du pied aux six mètres (1-1, 29e). L’euphorie à peine estompée, El Moutaraji manque sa relance au milieu du terrain, Vergnaud en profite pour récupérer le ballon, déborder côté gauche, puis servir Delanoé, fraîchement entré en jeu, pour redonner l’avantage à son équipe d’un plat du pied, seul au deuxième poteau (1-2, 45e). Au retour des vestiaires, Delanoé envoie une frappe croisée à l’entrée de la surface, qui passe juste à côté du poteau opposé (49e). Afin de ne rien de regretter, Cesbron, l’entraîneur Trélazéen, tente le tout pour le tout. Il passe à trois défenseurs à vingt minutes de la fin, puis à deux vrais défenseurs, à un quart d’heure de la fin, en faisant rentrer ses joueurs offensifs. Sur des actions épisodiques, Vertou se montre tout de même menaçant. Delanoé voit sa frappe à bout portant, être repoussée par Delalaire (57e). Puis, Raud trouve le poteau sur un coup flottant des trente mètres (84e). Les locaux auront la balle de l’égalisation à deux reprises. Nay fera le mauvais choix, bien positionné dans la surface, puis sur un ultime coup de pied arrêté, un défenseur Vertavien sauvera sur sa ligne de but. Tous les efforts Trélazéens n’auront malheureusement pas payé. Vertou se qualifie et continue son aventure en coupe de France.

Coupe de France, 5e Tour.

Foyer Espérance de Trélazé (DSR)Vertou USSA (CFA2) : 1-2 (MT.: 1-2)

Arbitre : Baptiste JANNIOT, assisté de Ludovic LUMET  et Mickaël HOMMEAU.

Buts : Mehdi EL MOUTARAJI (29e) pour Foyer Espérance de Trélazé, Robin FRENEAU (2e) et Thomas DELANOE (45e) pour Vertou USSA.

Foyer Espérance de Trélazé : Delalaire, Cyrille (Pineau, 77e), Lambert, Mathon, Tudeau (Verdon, 70e), Monnier, Porzier (cap.), El Moutaraji, Nay, El Azhar, Marena (Marty, 57e). Non entrés en jeu : Barbot Parillaud. Entraîneur : Yohann CESBRON.

Vertou USSA : Barreau, Montiège (cap.) (Bethys, 53e), Richard, Guillon, Barré, Baty, Raud, Battay (Delanoe, 40e), Vergnaud, Freneau (Martineau, 85e), Regaudin. Non entrés en jeu : David, Touzet. Entraîneur : Alban ATONATTY.

Les réactions :

Yohann CESBRON (entraîneur Foyer Espérance de Trélazé) : “C’est forcément une déception, même si l’idée de départ était de se créer des opportunités offensives. Je pense que l’on a bien été présent dans les duels. On a des regrets sur les deux buts que l’on encaisse, mais sur le contenu, c’est rassurant, car cela montre que l’on a du potentiel. On avait à cœur de jouer ensemble et en équipe. On a montré des choses intéressantes. L’équipe commence à prendre forme. En espérant que l’expérience de ce genre de match, nous serve cette saison en championnat.”

Alban ATONATTY (entraîneur Vertou USSA) : “On a produit une prestation très moyenne, même si je trouve que l’on a plutôt bien maîtriser le match. Je pense que l’on n’a pas été trop inquiété, l’équipe a fait preuve d’un manque d’envie, avec peu d’énergie dépensée. L’essentiel est fait avec la qualification, mais cela s’est fait sur l’économie. C’était sans doute un jour sans.”

Mehdi EL MOUTARAJI (milieu de terrain et buteur Foyer Espérance de Trélazé) : “Je pense que l’ouverture du score de Vertou, nous a permis de nous réveiller. Ensuite, j’ai la chance d’égaliser, avant de faire une erreur qui nous coûte le deuxième but, juste avant la mi-temps. Puis, en seconde période, on a tout essayé pour égaliser et l’on y a cru jusqu’au bout, malgré la fatigue. On n’a pas de chance dans les dernières minutes, avec ce ballon sauvé sur sa ligne de but, par un défenseur adverse. Mais c’est le football et je suis plutôt satisfait d’avoir pu rivaliser face à un adversaire qui évolue deux divisions au-dessus de nous. On va devoir vite évacuer la déception et se tourner rapidement vers le derby qui nous attend en championnat, dimanche prochain, chez l’équipe d’Angers la Vaillante.”

Cet article a été lu 1639 fois.