Sur le papier, il y avait deux divisions d’écart entre les deux équipes. Sur le terrain, cela ne s’est pratiquement pas vu. Même Bertrand Girard, l’entraîneur de l’US Changé, louait la qualité de leur adversaire du jour après le match. Mais au final, ce sont bien les mayennais qui, grâce à un réalisme total, se sont qualifiés, ce dimanche après-midi, pour le quatrième tour de la coupe de France.

Après sa victoire à Cossé-Le-Vivien la semaine dernière au deuxième tour (3-1), les tangos étaient en confiance avant d’entamer ce match. Ce qui n’était pas le cas des mayennais étant donné leur début de saison raté. Effectivement, Changé restait sur trois défaites en trois matchs de championnat.

Le foyer a été puni par le réalisme changéen.

Ce dimanche après-midi, c’était coupe de France au programme au stade Bioteau. Le tirage au sort, effectué en début de semaine, n’a pas épargné Trélazé qui, dès le troisième tour, se voit recevoir une équipe évoluant en N3. Du coup, les tangos sont condamnés à créer l’exploit pour passer au tour suivant. 

Deux blocs bien en places, deux équipes qui essaient de jouer en posant le ballon, pas d’occasions franches, tel est le bref résumé des vingt premières minutes du match. Après cette phase d’observation, Changé essaie de se montrer un peu plus incisif dans la moitié de terrain adverse pour essayer de faire la différence. Après une phase de possession changéenne, Roche obtient un premier corner suite à un centre fuyant sorti par Adoum Idriss. Sur celui-ci, les mayennais vont se montrer extrêmement réalistes. Dévié par un bleu au premier poteau, le ballon termine sa course sur Yvard qui, au deuxième poteau, pousse le ballon au fond des filets de son pied droit (0-1, 25′). Sur sa première occasion, Changé ouvre le score. La réaction des tangos est importante. Et celle-ci est positive. Moins de dix minutes après l’ouverture du score, Paillard, esseulé sur le côté droit, trouve Cousseau au point de penalty. Celui-ci, oublié par la défense changéenne, ne trouve pas le cadre. A la mi-temps, tout reste à jouer.

Une deuxième mi-temps à l’image de la première…

Au retour des vestiaires, ce sont des trélazéens déterminés à égaliser qui commencent la deuxième mi-temps. Plus incisifs et plus dangereux dans les trente derniers mètres adverses, les locaux vont se créer de nombreuses occasions. Sous l’impulsion de Cousseau, très actif sur le front de l’attaque, les joueurs de Guillaume Berthault reviennent dans le match. Dans le rond central, Mamoun, pour l’un de ses premiers ballons, lance Cousseau en profondeur. Le jeune attaquant trélazéen termine le travail malgré la rapide sortie du gardien de but mayennais (1-1, 63′). Après cette égalisation, Changé tente de réagir et Trélazé fait le dos rond. Les locaux ont même l’occasion de passer devant. Après une belle combinaison côté gauche, Mamoun remise de la tête pour Decosse. Au point de penalty, l’attaquant reprend de volée, mais sa reprise est contrée in extremis par un défenseur bleu.

Et, comme en première mi-temps, Changé va se montrer incroyablement réaliste. A un quart d’heure du terme, Yvard douche les espoirs trélazéens. Grâce à un une-deux d’école avec son attaquant, l’ailier changéen se retrouve seul face à Parillaud. D’un petit piqué, celui-ci permet à Changé de reprendre l’avantage (1-2, 75′). Pas abattus, les tangos donnent tout pour égaliser une deuxième fois. Mais à chaque fois, une jambe d’un défenseur ou un arrêt de Alcock viennent stopper les attaques locales. Dans le temps additionnel, Decosse tente une dernière fois sa chance dans la surface, mais le gardien de but changéen veille. Dans la continuité, une perte de balle de Milli permet à Yvard de partir en contre, seul, pour inscrire son troisième but personnel de l’après-midi (1-3, 94′).

Au final, les trélazéens n’auront pas démérité, mais Changé se sera montré plus réaliste pour se qualifier et continuer l’aventure en Coupe de France.

Les réactions d’après match :

Guillaume BERTHAULT (Foyer Espérance de Trélazé) : “On fait un match correct face à une équipe plus réaliste que nous. Malheureusement, on a la balle du 2-2, mais on ne concrétise pas. Je suis déçu du résultat, mais satisfait du match, car on a joué avec nos principes et on n’a pas été ridicules alors que l’on avait trois joueurs U19 et un U20. Ce que l’on fait dans le jeu est cohérent et intéressant, il faut poursuivre. Les gars ont un bon état d’esprit. On a de la qualité, mais maintenant il faut confirmer cette saison, en championnat.”

Bertrand GIRARD (US Changé) : “L’objectif principal était de se qualifier quelle que soit la façon de jouer, c’est ce que l’on a fait. On vient de perdre trois matchs, on est en manque de confiance et on a réussi à basculer dans le positif. On a joué face à un adversaire de qualité avec des principes de jeu, voilà pourquoi la qualification a été difficile. Les gars sont allés chercher la victoire dans le dernier quart d’heure, c’est bien. Le manque de confiance a fait que l’on n’a pas fait un gros match.”

Compositions des équipes :

Foyer Espérance de Trélazé : Parillaud, Paillard, Adoum Idriss, Lambert, Franqueville (cap), Escudeiro, Merieau, Pineau, Cousseau, Gibralta, Clain. Remplaçants : Mamoun, Decosse, Milli, Binesse et De Backer. Entraîneur : Guillaume BERTHAULT.

US Changé : Alcock, Choplin, Roche, Moisis, Altunay (cap), Legendre, Lion, Perrier, Prosarpio, Even, Yvard. Remplaçants : Daramy, Lemonnier, Sauve, Thomas, Garnier. Entraîneur : Bertrand GIRARD.

Coupe de France, 3e tour.

Foyer Espérance de Trélazé – US Changé : 1-3

Arbitre du match : Nicolas Couillaud assisté de Sébastien Hamon et d’Anthony Touret.

Cet article a été lu 2434 fois.